La Légion royale canadienne

La Légion royale canadienne

11 févr. 2014 17h38 HE

La Légion déçue du peu d'importance accordée à ses recommandations budgétaires

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 11 fév. 2014) - M. Gordon Moore, président national de La Légion royale canadienne, a fait état de sentiments partagés suite à la présentation du budget d'aujourd'hui. « Je suis très content que le dossier des funérailles en toute dignité pour les plus vulnérables d'entre nos vétérans ait enfin été résolu », a dit M. Moore. « La Légion, lors du budget de 2013, avait nommément été sollicitée par le gouvernement qui disait vouloir travailler avec nous dans ce dossier. Force est de constater dans le budget d'aujourd'hui qu'il a tenu parole. »

La Légion royale canadienne est toutefois déçue que le gouvernement fédéral n'ait pas cru bon de remédier aux graves lacunes financières de la Nouvelle Charte des anciens combattants. Maintes études et analyses publiées depuis 2006 ont conclu que là où une solution immédiate est requise, les plus vulnérables de nos vétérans continuent de faire face à un avenir sombre et à des difficultés financières. « Nul ne doit douter que l'enjeu d'un soutien financer adéquat pour tous les vétérans et leurs familles demeure un dossier urgent », de dire M. Moore. La Légion continuera de faire pression sur le gouvernement pour faire progresser les enjeux qui demandent une solution immédiate, dont :

  1. L'Allocation pour perte de revenu doit être bonifiée à hauteur de 100 % du salaire pré-libération, et être maintenue toute la vie durant et calculée en fonction des gains projetés pour l'ensemble de la carrière du militaire;
  2. Le montant maximum de l'Indemnité d'invalidité doit être augmenté, compte tenu de ce qui est accordé aux employés civils blessés qui se voient accorder des dommages-intérêts par les tribunaux;
  3. L'iniquité actuelle quant à l'Allocation pour perte de revenus versée aux réservistes de classe « A » et de classe « B » (moins de 180 jours) ayant subi des blessures dues au service doit cesser immédiatement.

La porte ne s'est pas toutefois refermée, et La Légion royale canadienne continuera de porter très haut le flambeau et de militer pour ces améliorations tant attendues des compensations financières à apporter à nos vétérans blessés et à leurs familles. « Le gouvernement a besoin de redonner à ces hommes et femmes qui ont été blessés au service de notre pays, l'espoir d'un avenir meilleur et plus positif », a ajouté M. Moore. La Légion quant à elle ne laissera pas tomber ces enjeux; nous redoublerons d'efforts dans nos revendications jusqu'à ce que les résultats attendus par nos membres soient mis en place par ce gouvernement. Les vétérans du Canada et leurs familles ne méritent rien de moins.

À PROPOS DE LA LÉGION

Fondée en 1926, la Légion est la plus grande organisation des anciens combattants et le soutien communautaire au Canada avec plus de 320 000 membres. Sa mission est de servir tous les anciens combattants, y compris au service des Forces armées canadiennes et les membres de la Gendarmerie royale du Canada ainsi que leurs familles, afin de promouvoir la mémoire et à servir nos communautés et notre pays.

Le réseau du Bureau d'entraide de la Légion offre de l'aide et la représentation à tous les vétérans au sujet de leurs prestations d'invalidité, prestations et services d'Anciens Combattants Canada et le Tribunal des anciens combattants (révision et appel). C'est la Légion qui perpétue le Souvenir par l'entremise des cérémonies du jour du Souvenir et la campagne du coquelicot dans les communautés à travers le Canada. Avec plus de 1, 460 branches, la Légion appuie les programmes pour les personnes âgées, le logement, la sensibilisation et les visites, le développement du leadership chez les jeunes, l'éducation, les sports, les cadets, les scouts et guides.

Nous nous souviendrons d'eux.

Renseignements

  • M. Bruce Poulin
    Direction nationale
    La Légion royale canadienne
    (613) 591 3335 (poste 241)
    (613) 292-8760 (cell.)
    bruce.poulin@legion.ca