La Légion royale canadienne

La Légion royale canadienne

01 oct. 2013 14h35 HE

La Légion réclame au gouvernement d'adopter les recommandations de L'Ombudsman des Vétérans

La plus grande organisation d'anciens combattants au Canada se dit prêt à jouer son rôle afin de créer des changements substantiels et significatifs à la Nouvelle Charte des anciens combattants pour tous les anciens combattants et leurs familles

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 1 oct. 2013) - Le Bureau de l'Ombudsman des Vétérans a publié plus tôt aujourd'hui deux rapports qui soulignent l'importance, voire l'urgence, d'un examen approfondi de la Nouvelle Charte des anciens combattants (NCAC). C'est dans ce contexte donc, que les deux rapports, intitulés Amélioration de la Nouvelle Charte des anciens combattants - Le Rapport et Amélioration de la Nouvelle Charte des anciens combattants - L'analyse actuarielle, invitent à se pencher sur les prestations financières, la formation professionnelle et le soutien aux familles.

La Légion royale canadienne souscrit aux rapports issus de Guy Parent et de son équipe. « Le Bureau de l'Ombudsman nous fournit une analyse détaillée de la Charte, le tout supporté de données et d'une analyse solides », de dire M. Gordon Moore, président national de la Légion royale canadienne. « La position de la Légion sur la NCAC est connue et bien étayée; cela dit, avec ces rapports, le gouvernement devrait maintenant faire preuve de leadership et en prendre connaissance, et passer immédiatement aux actes », d'ajouter M. Moore.

Dans ses rapports, l'Ombudsman en appelle à des mesures d'urgence pour remédier aux principales lacunes :

  1. Le soutien financier pour les Vétérans admissibles de 65 ans et plus qui sont totalement, et de façon permanente, frappés d'incapacité. Ceux-ci représentent un petit nombre parmi nos Vétérans les plus vulnérables. Il est inacceptable que des Vétérans et leurs familles qui ont tout sacrifié pour leur pays se retrouvent à vivre leur vie sans moyens financiers suffisants.

  2. Faire en sorte que ces Vétérans qui sont admissibles à l'Allocation pour déficience permanente - et à son supplément - reçoivent ces avantages.

  3. L'Allocation pour perte de revenus a besoin d'être bonifié à hauteur de 90 % du salaire avant la libération.

  4. Versement des mêmes avantages d'Allocation pour perte de revenus aux anciens membres à temps partiel de la Force de réserve, et dont les blessures sont attribuables au service.

  5. La compensation pour la douleur et les souffrances résultant d'une blessure ou d'une maladie liée au service doit d'être bonifiée pour suivre le rythme des compensations versées aux travailleurs civils inaptes au travail et à qui les tribunaux accordent des montants en dommages-intérêts généraux.

« Ces mêmes enjeux ont été à l'avant-plan des revendications de la Légion, tout comme nous en avaient mandaté les délégués présents aux congrès nationaux de la Légion tenus en 2008, en 2010 et en 2012 », de rajouter M. Moore. « Plus récemment, en mai 2013, le Groupe consultatif des anciens combattants, comprenant 17 organisations de Vétérans, faisait parvenir une lettre au ministre d'Anciens Combattants Canada pour soulever des priorités similaires. »

La Légion est ravi d'entendre que le Ministère des anciens combattants va entamer une révision approfondie de la Nouvelle Charte des anciens combattants mais un plan d'action rapide et un plan de mise en œuvre est requis immédiatement: « Nous réitérons la déclaration de l'Ombudsman qu'une révision prolongé n'est pas nécessaire pour l'instant. Lorsque vous combinez les rapports des propres comités d'examen des anciens combattants du gouvernement - le Comité parlementaire permanent, le Sous-comité du Sénat, le Groupe Consultatif de la Nouvelle Charte des anciens combattants - avec les résolutions adoptées par la Légion lors de ses congrès nationaux, il est clair qu'un plan d'action peut être mise en place rapidement, » Explique Moore.

La Légion demande au gouvernement de passer immédiatement aux actes pour assurer la participation de toutes les parties prenantes des anciens combattants qui constitue un élément clé du plan d'action. «Les anciens combattants et leurs familles doivent faire partie de cet examen», dit Moore. «En tant que la plus grande organisation des anciens combattants du pays, la Légion est une voix puissante pour tous les anciens combattants et attend avec impatience l'opportunité de jouer un grand rôle dans l'examen approfondi de faire de réelles améliorations à la Nouvelle Charte des anciens combattants.

La Légion appuie complètement et vigoureusement la mise en œuvre des trois piliers dont l'Ombudsman souligne dans son rapport: Les indemnités financières, la complexité et les contraintes des programmes de formation professionnelle pour nos Vétérans blessés et le soutien des familles de nos Vétérans blessés. Nos Vétérans ont en effet besoin de savoir s'ils sont blessés dans le cadre de leur service militaire, que le gouvernement sera là avec les ressources, les outils et les soins requis pour venir en aide aux Vétérans et à leurs familles dans leur processus de retour à la vie civile.

La Nouvelle Charte des anciens combattants, lorsqu'introduite en 2006, avait été acclamée et célébrée comme un document évolutif. « À plusieurs reprises, la Légion et tous les autres groupes des anciens combattants ont appelé les parlementaires à la hauteur de leur promesse de garder la Nouvelle Charte des Vétérans un document vivant», dit Moore. «Aujourd'hui, l'ombudsman des Vétérans a déclaré la même chose à plusieurs reprises et le gouvernement doit agir et la Légion est prête à aider», conclut Moore.

À propos de la Légion

Créée en 1926, la Légion est la plus grande organisation de services du Canada qui vient en aide aux vétérans avec au-delà de 320 000 membres. Sa mission consiste à servir les anciens combattants - y compris les membres des FC et de la GRC en service actif - et leurs familles, à promouvoir le Souvenir, et à servir nos collectivités et notre pays.

Les officiers du Bureau d'entraide de la Légion sont aptes à accompagner et à représenter les militaires des FC, les vétérans, les membres de la GRC et leurs familles, auprès d'Anciens combattants Canada (ACC) et du Tribunal des anciens combattants (révision et appel) (TACRA), pour toute demande de prestation d'invalidité ou dossier connexe. Partout au pays, c'est la Légion qui voit à perpétuer le Souvenir par l'entremise de la Campagne du coquelicot et des cérémonies entourant le jour du Souvenir. Comptant plus de 1 450 filiales, la Légion vient en aide à des programmes pour personnes âgées, de logement pour anciens combattants, de soins de longue durée, de formation en leadership pour les jeunes, d'éducation, de sports, de soutien aux cadets, ainsi qu'aux guides et aux scouts. Nous nous souviendrons d'eux.

Renseignements

  • Bruce Poulin
    Direction nationale
    Légion royale canadienne
    (613) 591-3335 ext. 241
    (613) 292-8760 (cell.)
    bruce.poulin@legion.ca