Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

30 nov. 2011 14h14 HE

La liberté de choix du mode de commercialisation ouvrira de nouveaux débouchés à l'industrie du blé et de l'orge du Manitoba

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwire - 30 nov. 2011) - Une fois que la Loi sur le libre choix des producteurs de grains en matière de commercialisation aura été promulguée, l'industrie du blé et de l'orge du Manitoba pourra profiter de nouvelles possibilités économiques.

« Notre gouvernement se propose de donner la liberté de choix du mode de commercialisation aux producteurs de blé et d'orge du Manitoba d'ici le mois d'août de l'an prochain, a déclaré le ministre Ritz. Un marché des céréales ouvert attirera les investissements, encouragera l'innovation, créera des emplois à valeur ajoutée et renforcera l'économie non seulement au Manitoba, mais aussi dans l'ensemble du pays. »

La Loi sur le libre choix des producteurs de grains en matière de commercialisation a récemment franchi l'étape de la troisième lecture à la Chambre des communes et a été présentée au Sénat. Dans son discours devant la Chambre de commerce du Manitoba aujourd'hui, le ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz, a réitéré qu'une fois que la Loi aura reçu la sanction royale, les agriculteurs de l'Ouest canadien auront le droit de vendre leur blé, leur blé dur et leur orge comme ils l'entendent, soit individuellement soit par l'intermédiaire d'une Commission canadienne du blé à participation volontaire.

« Notre gouvernement admet qu'il y aura une période d'ajustement dans le port de Churchill lorsque la Loi sera adoptée, a déclaré le ministre Ritz. Nous prenons les moyens nécessaires pour garantir que le port demeure une importante voie d'expédition du Nord et une option fondamentale pour les agriculteurs qui doivent acheminer leurs grains vers le marché. »

Le gouvernement soutiendra les expéditions de grain, y compris d'oléagineux, de légumineuses à grain et de cultures spéciales par l'intermédiaire du Port de Churchill et continuera à explorer les initiatives à court terme permettant de soutenir les activités en cours au port. Les engagements du gouvernement Harper à l'endroit de Churchill comprennent une somme de 5 millions de dollars par année pour inciter l'expédition par le port, plus de 4 millions de dollars pour aider à l'entretien du port et le report de deux ans du délai pour terminer les améliorations de l'infrastructure du port actuellement en cours. Après consultation des intervenants, le gouvernement continuera à explorer toutes les options pour garantir un avenir prometteur à Churchill et à son port.

La principale priorité du gouvernement demeure l'économie où l'agriculture joue un rôle déterminant. L'industrie des grains de l'Ouest canadien contribue déjà de façon appréciable à l'économie nationale, mais le libre choix du mode de commercialisation augmentera son potentiel économique et ouvrira de nouveaux débouchés aux entrepreneurs de ce secteur.

Collaborant avec les producteurs de grains de l'Ouest canadien, leurs associations et les partenaires provinciaux, le gouvernement Harper est déterminé à assurer une transition harmonieuse vers la liberté de choix du mode de commercialisation, ce qui suppose une entité de mise en commun viable et à participation volontaire dans un marché canadien des grains ouvert et compétitif.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa, Ontario
    613-773-7972
    1-866-345-7972

    Meagan Murdoch
    Directrice des communications
    Bureau de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059