Parcs Canada

Parcs Canada

01 oct. 2005 08h30 HE

La Loi sur les parcs nationaux du Canada s'appliquera au parc national du Gros-Morne

ROCKY HARBOUR, TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR--(CCNMatthews - 1 oct. 2005) - L'honorable Stéphane Dion, ministre de l'Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, est heureux d'annoncer que le parc national du Gros-Morne sera dorénavant protégé par les dispositions de la Loi sur les parcs nationaux du Canada (LPNC). A partir du 1er octobre, les ressources culturelles et naturelles du parc national du Gros-Morne jouiront d'un niveau de protection similaire à celui dont bénéficient les autres parcs nationaux du pays.

"Grâce à cette mesure une autre étape importante a été franchie en vue de compléter notre réseau de parcs nationaux, a déclaré le ministre Dion. Il s'agit d'une réalisation majeure que nous sommes fiers de célébrer avec toute la population du Canada. L'inclusion de Gros-Morne dans le cadre juridique de la LPNC était un engagement pris en 1973 par le gouvernement du Canada dans le cadre de l'entente fédérale-provinciale qui a permis la création du parc."

"Au fil des années, nous avons vu Gros-Morne devenir une destination touristique internationale de premier plan, un lieu qui est aujourd'hui emblématique de l'industrie touristique provinciale, a déclaré pour sa part l'honorable Gerry Byrne, député de Humber-St. Barbe-Baie Verte. Les normes de protection élevées prévues dans la LPNC aideront le parc national à préserver les ressources qui supportent son rôle de générateur économique majeur pour la région."

Dans le passé, les ressources du parc national du Gros-Morne étaient protégées par le recours à un assemblage de lois fédérales et provinciales pertinentes. Il est donc à prévoir que l'application des règlements unifiés de la LPNC contribue à simplifier la gestion du parc national.

Le but de l'Agence Parcs Canada a toujours été de veiller à une transition sans heurt à la LPNC. Les visiteurs ne remarqueront que très peu de différences et les habitants pourront constater que les nouveaux règlements reflètent de près ceux auxquels ils ont toujours été habitués.

Les dispositions de l'entente fédérale-provinciale sur la création du parc qui permettaient aux résidants admissibles de couper du bois de chauffage, de chasser le lièvre d'Amérique et de faire de la motoneige, continueront d'être reconnues.

Parcs Canada a travaillé de près avec les utilisateurs et les résidants de Gros-Morne afin de faire accepter les changements éventuels. Ainsi, durant les consultations publiques de janvier 2004 sur la réglementation de la pêche, l'Agence a expliqué que la pêche récréative relèverait désormais du règlement de pêche des parcs nationaux et que des permis seraient exigés pour pêcher tant la truite que le saumon dans les cours d'eau réglementés.

De concert avec un comité local, Parcs Canada planifie une série de célébrations avec la population de la région pour souligner l'entrée en vigueur de la LPNC. Des festivités en soirée ont été prévues pour la fin d'octobre dans trois emplacements de la région du parc.

L'esprit de la Loi accordera une protection accrue au parc national du Gros-Morne pour les générations à venir. Adoptée en 2000, la LPNC énonce ce qui suit : "Les parcs nationaux du Canada ont été créés à l'intention du peuple canadien pour son agrément et l'enrichissement de ses connaissances; ils doivent être entretenus et utilisés conformément à la présente loi et aux règlements de façon à rester intacts pour les générations futures."

Egalement diffusé par Internet à l'adresse www.pc.gc.ca sous la rubrique Quoi de neuf.

Renseignements

  • Cabinet du ministre de l'Environnement
    Brigitte Caron
    Attachée de presse
    (819) 997-1441
    ou
    Parcs Canada
    Unité de gestion de l'Ouest de Terre-Neuve et du Labrador
    Jane Brewer, Agente de communications
    (709) 458-2417