SOURCE: ConstruForce Canada

ConstruForce Canada

31 janv. 2017 09h00 HE

La main-d'œuvre de la construction de Terre-Neuve-et-Labrador diminuera avec la fin des grands projets

OTTAWA, ON--(Marketwired - 31 janvier 2017) - Selon les dernières prévisions sur le marché du travail publiées par ConstruForce Canada aujourd'hui, la chute des prix du pétrole et du gaz ainsi que la fin et les reports de grands projets feront baisser de façon considérable la main-d'œuvre de la construction au cours des cinq prochaines années, suscitant de possibles difficultés sur le plan du recrutement quand une nouvelle série de projets démarrera plus tard dans la période.

" Le présent ralentissement économique et la hausse des départs à la retraite compliqueront davantage la préparation pour la prochaine vague de projets du secteur du génie civil, a déclaré Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada. Il faudra plus de 3 000 travailleurs pour répondre aux besoins de ces projets lorsqu'ils démarreront en 2022. "

Selon le rapport Regard prospectif - Construction et maintenance 2017-2026 de ConstruForce Canada, le secteur de la construction enregistrera une hausse du chômage en raison de la fin des grands projets et du report de projets miniers et d'exploitation en mer. La construction de nouvelles habitations continuera de diminuer et les travaux de rénovation résidentielle baisseront, parallèlement au déclin démographique. L'activité continue liée aux routes et aux autoroutes, ainsi que les besoins liés aux travaux d'entretien dans le secteur non résidentiel susciteront de petits gains d'emploi en 2017. La reprise prévue devrait stabiliser l'investissement dans la construction de nouvelles habitations et faire augmenter l'activité de rénovation et de construction d'immeubles ICI. Le début de nouveaux projets du secteur primaire prévus entre 2022 et 2024 stimulera la croissance de l'emploi, même si l'emploi s'établira à 25 % sous les niveaux de 2016 à la fin de la période de prévision.

En outre, le rapport de ConstruForce Canada fait état de ce qui suit :

  • L'emploi global dans le secteur résidentiel devrait reculer de 20 % pendant les dix prochaines années; la majorité des pertes seront enregistrées entre aujourd'hui et 2020.
  • Quelque 6 500 emplois supplémentaires dans le secteur de la construction non résidentielle seront perdus entre 2017 et 2021.
  • Jusqu'à 3 900 emplois pourraient être créés au plus fort d'une deuxième vague de projets de génie civil proposés entre 2022 et 2025.

" Il sera indispensable de mettre l'accent sur le recrutement et la formation, puisque plus de 5 000 travailleurs qualifiés, soit 21 % de la main-d'œuvre, prendront leur retraite au cours de la décennie, a ajouté Mme Sparks. Il ne sera pas aisé de remplacer ces travailleurs, particulièrement lors d'un ralentissement de l'économie. "

ConstruForce Canada est une organisation nationale menée par l'industrie et représentant tous les secteurs de l'industrie canadienne de la construction. Il a pour mandat de fournir en temps opportun de l'information exacte et des analyses sur le marché du travail et d'offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d'œuvre canadienne de la construction et de la maintenance puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises. Visitez le www.previsionsconstruction.ca.

Financé par le Programme d'initiatives sectorielles du gouvernement du Canada.

Renseignements

  • Renseignements :
    Rosemary Sparks
    directrice générale de ConstruForce Canada
    sparks@buildforce.ca
    905 852-9186