SOURCE: ConstruForce Canada

ConstruForce Canada

31 janv. 2017 09h00 HE

La main-d'œuvre du secteur de la construction de la Colombie-Britannique devrait croître

OTTAWA, ON--(Marketwired - 31 janvier 2017) - Selon les dernières prévisions sur le marché du travail publiées par ConstruForce Canada aujourd'hui, le démarrage de grands projets en Colombie-Britannique, depuis les projets proposés dans les secteurs du transport, des pipelines et de GNL jusqu'aux travaux visant les autoroutes et les ponts, suscitera une hausse de 24 % de la main-d'œuvre de la construction de la province, ou de près de 17 000 travailleurs, au cours des cinq prochaines années.

" Il pourrait s'agir de la hausse la plus rapide de la main-d'œuvre dans le secteur de la construction de la Colombie-Britannique cette dernière décennie, a déclaré Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada. En raison du rythme et de l'envergure d'un grand nombre de ces projets proposés, il faudra recruter régulièrement de nouveaux travailleurs au sein de la main-d'œuvre locale et à l'extérieur du secteur de la construction ou de la province pour satisfaire les besoins en main-d'œuvre, particulièrement dans les régions éloignées. "

Selon le rapport Regard prospectif - Construction et maintenance 2017-2026 de ConstruForce Canada, les investissements dans les projets proposés visant le transport, les pipelines, le GNL et les mines constitueront le principal moteur de la croissance de l'emploi dans le secteur de la construction de la Colombie-Britannique d'ici à l'atteinte d'un sommet en 2021. La construction d'immeubles industriels, commerciaux et institutionnels (ICI) continuera aussi de suivre une tendance à la hausse, tandis que l'activité de construction de nouvelles habitations devrait fluctuer à la baisse cette année, après une longue période d'expansion.

En outre, le rapport de ConstruForce Canada fait état de ce qui suit :

  • Après avoir atteint un sommet, l'emploi dans le secteur résidentiel devrait diminuer d'environ 15 % pendant la période de prévision.
  • Les travaux de rénovation et d'entretien devraient dépasser la construction de nouvelles habitations d'ici 2022, représentant près des deux tiers des emplois du secteur résidentiel.
  • Il faudra remplacer jusqu'à 40 000 travailleurs de la génération du baby-boom qui prendront leur retraite au cours des dix prochaines années.

" Le départ à la retraite de 21 % de main-d'œuvre de la construction de la Colombie-Britannique accentuera les difficultés pour les recruteurs, a ajouté Mme Sparks. Attirer plus de femmes et d'Autochtones dans le secteur de la construction pourrait aider grandement à combler les lacunes en matière de compétences. À l'heure actuelle, ces deux groupes ne représentent que 4 % de la main-d'œuvre qualifiée de la construction de la province. "

ConstruForce Canada est une organisation nationale menée par l'industrie et représentant tous les secteurs de l'industrie canadienne de la construction. Il a pour mandat de fournir en temps opportun de l'information exacte et des analyses sur le marché du travail et d'offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d'œuvre canadienne de la construction et de la maintenance puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises. Visitez le www.previsionsconstruction.ca.

Financé par le Programme d'initiatives sectorielles du gouvernement du Canada.

Renseignements

  • Renseignements :
    Rosemary Sparks
    directrice générale de ConstruForce Canada
    sparks@buildforce.ca
    905 852-9186