BMO Groupe financier

TSX : BMO
NYSE : BMO


BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal



BMO Banque de Montreal

18 déc. 2012 08h19 HE

La majorité des Canadiens prévoient délier les cordons de leur bourse pour les achats du lendemain de Noël en 2012

- C'est en Alberta, au Canada atlantique et en Ontario qu'il se dépensera le plus d'argent le lendemain de Noël

- Selon le Service des études économiques de BMO, le total des ventes au détail, à l'exclusion des ventes de véhicules et de carburant, devrait être de près de 60 milliards de dollars durant la période de vente des mois de novembre et de décembre

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 18 déc. 2012) - La journée de magasinage la plus achalandée au Canada est marquée d'une croix sur le calendrier de nombreux Canadiens. En effet, la majorité d'entre eux (62 pour cent) prévoient faire des achats le lendemain de Noël cette année, selon un sondage de BMO publié aujourd'hui.

Selon les résultats du sondage effectué par la firme Pollara pour le compte de BMO :

  • un cinquième des Canadiens (22 pour cent) prévoient dépenser pour eux-mêmes, tandis qu'un autre tiers (34 pour cent) effectueront des achats à la fois pour eux-mêmes et pour leurs proches;
  • c'est en Alberta, au Canada atlantique et en Ontario qu'il se dépensera le plus d'argent le lendemain de Noël (76 pour cent, 72 pour cent et 69 pour cent des habitants prévoyant effectuer des achats, respectivement), alors que c'est au Québec qu'il s'en dépensera le moins (36 pour cent);
  • les hommes sont plus enclins que les femmes à profiter des ventes du lendemain de Noël (66 pour cent contre 58 pour cent).

Dans l'ensemble, les Canadiens prévoient dépenser en moyenne 1 610 $ pour les Fêtes de cette année.

Selon Su McVey, vice-présidente, BMO Banque de Montréal, si la journée du lendemain de Noël constitue une excellente occasion de profiter de rabais importants sur un certain nombre d'articles, le fait de ne pas planifier ses dépenses à cette occasion pourrait pousser certaines personnes à dépenser au-delà de leurs moyens, et les empêcher de respecter leurs limites pour les dépenses des Fêtes.

« Le lendemain de Noël est considéré par bien des gens comme un congé pour le magasinage au Canada, et c'est un événement aussi important que la journée du vendredi noir, ou du Black Friday, aux États-Unis », a expliqué Mme McVey. « Étant donné que la majorité des Canadiens comptent dépenser à cette occasion, il est essentiel de tenir compte des achats du lendemain de Noël dans le budget général des dépenses pour le temps des Fêtes, et de ne pas agir sur un coup de tête. »

Toujours selon Mme McVey, trois Canadiens sur dix (29 pour cent) prévoient un budget fixe pour leurs dépenses des Fêtes, tandis que près de la moitié (47 pour cent) prévoient un budget flexible et que deux sur dix (21 pour cent) ne prévoient pas de budget du tout.

Le lendemain de Noël est une journée importante pour les détaillants Canadiens, car c'est l'une des journées où les ventes sont les plus importantes au pays. Le Service des études économiques de BMO prévoit que les reçus de vente au détail pour le temps des Fêtes au Canada, à l'exclusion des ventes de véhicules et de carburant, devrait être de près de 60 milliards de dollars. Cela représente une hausse d'un à deux pour cent par rapport à l'année dernière - soit une augmentation de 600 millions à 1,2 milliard de dollars - durant la période de vente des mois de novembre et de décembre.

« Si les prévisions concernant l'augmentation des ventes durant les Fêtes par rapport à l'année dernière sont modestes, elles devraient quand même êtres vues comme quelque chose de positif pour les détaillants au Canada, et demeurent certainement bien au-dessus des moyennes observées depuis le ralentissement économique de 2008 », a expliqué Doug Porter, économiste en chef délégué, BMO Marchés des capitaux.

Afin d'obtenir le maximum des dépenses qu'ils effectueront le lendemain de Noël, BMO propose les conseils suivants aux Canadiens :

Établissez un plan de match : Avant de vous lancer dans la foule au lendemain de Noël, faites une liste des articles qu'il vous faut absolument, et établissez une limite de dépenses à ne pas dépasser, de façon à vous assurer de ne pas vous laisser emporter par la folie des achats d'après-Noël.

Préparez-vous : De nombreux détaillants commenceront leurs ventes d'après-Noël avant la journée du 26 décembre. Gardez l'œil sur le site Internet de votre détaillant préféré et surveillez les publicités en magasin afin de vous assurer de ne pas manquer les rabais et promotions offerts avant l'heure.

Restez à l'écart de la cohue grâce au magasinage en ligne : De nombreux détaillants en ligne offrent des rabais ainsi que l'expédition gratuite pendant la période des ventes d'après-Noël. Cela dit, comme dans le cas des ventes en magasin, il se peut que les quantités disponibles diminuent rapidement. Assurez-vous d'avoir ouvert un compte ou créé un profil en ligne auprès de vos détaillants préférés, et surveillez leurs sites Internet pour être sûr de ne rien manquer.

Obtenez le maximum pour vos dépenses : Profitez des programmes de récompenses afin d'en obtenir plus sur vos achats du lendemain de Noël. Servez-vous d'une carte de débit ou de crédit associée à un programme de fidélisation pour obtenir des récompenses sur vos achats effectués auprès de certains détaillants. Le compte bancaire avec programme AIR MILES de BMO, ainsi que la carte MasterCard BMO AIR MILES World, vous permettent d'accumuler des récompenses plus rapidement, et d'augmenter ainsi sensiblement la valeur de chaque dollar dépensé en vous permettant de « faire coup double », soit d'obtenir deux fois plus de récompenses pour un même achat lorsque vous utilisez votre carte d'adhérent en plus ce l'une de ces méthodes de paiement, chez les commerçant qui participent au programme AIR MILES.

Les résultats cités dans le cadre du sondage Perspectives 2012 de BMO sur les dépenses du temps des Fêtes, effectué par la firme Pollara, proviennent d'un échantillon de 1 000 Canadiens âgés de 18 ans et plus choisis au hasard, et interrogés du 11 au 16 octobre 2012. Un échantillon aléatoire de cette taille entraîne une marge d'erreur de plus ou moins 3,1 pour cent, 19 fois sur 20.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est une société nord-américaine de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 525 milliards de dollars au 31 octobre 2012 et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services d'investissement.

Renseignements