MADD Canada

MADD Canada

18 avr. 2013 10h30 HE

La mère d'une victime québécoise de la conduite avec facultés affaiblies fera connaître son point de vue aux députés fédéraux à Ottawa

OAKVILLE, ONTARIO--(Marketwired - 18 avril 2013) - Il n'y a pas si longtemps, Angeliki Souranis avait beaucoup de mal à parler du décès de son fils, Craig James Watson, tué dans une collision attribuable à la conduite avec facultés affaiblies en 2008. Jamais elle n'aurait imaginé faire le tour de la ville ou du Québec pour parler du vécu de sa famille. Pourtant, aujourd'hui, en sa qualité de présidente de la section MADD Montréal, de directrice régionale du Québec et de membre du Conseil d'administration national de MADD Canada, c'est précisément ce qu'elle fait.

« Je ne prétendrai pas que c'est plus facile, parce que c'est toujours tout aussi déchirant d'en parler, a expliqué Angeliki. Toutefois, je réalise que le fait de partager l'histoire de Craig et de travailler avec MADD Canada pourrait aider à éviter que d'autres familles connaissent la souffrance que ma famille a vécue. Même si je ne réussis qu'à convaincre une seule personne à faire de meilleurs choix, cela en aura valu la peine. »

La conduite avec facultés affaiblies était à la baisse durant les années 1990 ; cependant, cette tendance ne se maintient plus depuis une dizaine d'années.

« La conduite avec facultés affaiblies continue à tuer et à blesser des milliers de personnes, a ajouté Angeliki. C'est tout simplement inacceptable. Nous devons en faire davantage sur tous les fronts - éducation, application de la loi, législation et sanctions - pour réduire la conduite avec facultés affaiblies au Canada. »

C'est ce message qu'Angeliki entend communiquer aux députés le 25 avril lorsqu'elle se rendra à Ottawa avec un petit groupe de représentants de MADD Canada de partout au pays. Durant la Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d'actes criminels, nos délégués rencontreront des membres du Parlement afin de leur faire voir le problème selon leur perspective et de discuter avec eux des moyens de réduire l'impact de la conduite avec facultés affaiblies au Canada.

Les représentants de MADD Canada souhaitent notamment parler du rapport « Mettre un frein à l'alcool au volant : une approche en commun » publié en 2009 par le Comité permanent de la justice et des droits de la personne. Ce rapport proposait un nombre de recommandations pour la prévention et la réduction de la conduite avec facultés affaiblies au Canada, comme l'alourdissement des sanctions visant les récidivistes et les personnes conduisant avec des taux d'alcoolémie de 0,16 % ou plus, les alcootests aléatoires, etc.

MADD Canada et ses représentants souhaitent en outre que cette visite ravive l'intérêt des députés pour ce rapport et ses recommandations et, par le fait même, la réduction de la conduite avec facultés affaiblies au Canada.

Le rapport avait été accepté en principe par le gouvernement. Par ailleurs, Rob Nicholson, ministre de la Justice et procureur général, soulignait à l'époque que le « rapport aiderait grandement le gouvernement dans ses efforts continus visant à accroître l'efficacité des dispositions du Code criminel sur la conduite avec capacités affaiblies et à réduire le carnage que causent, sur nos routes, les conducteurs dont les capacités sont affaiblies par l'alcool. »

Malgré que le gouvernement ait accepté le rapport en principe et en dépit du besoin criant d'action dans ce dossier, le gouvernement n'a jusqu'à présent rien fait pour donner suite aux recommandations émises dans ce rapport.

L'année de la publication du rapport, 1 074 personnes ont été tuées et 63 338 personnes ont été blessées dans des incidents de conduite avec facultés affaiblies. En se fondant sur ces statistiques, MADD Canada estime que plus de 4 100 personnes ont été tuées et plus de 240 000 personnes ont été blessées entre la date de publication du rapport et les rencontres du mois d'avril 2013.

Selon l'analyse de MADD Canada des programmes d'alcootests aléatoires, analyse qui se fonde sur les résultats obtenus ailleurs dans le monde, cette mesure à elle seule permettrait d'éviter chaque année plus de 200 décès et plus de 14 000 blessures dans des collisions attribuables à la conduite avec facultés affaiblies.

« Nous ne prétendons pas que ces nouvelles mesures mettront définitivement fin à la conduite avec facultés affaiblies, a précisé Denise Dubyk, présidente nationale de MADD Canada. Ce que nous disons c'est qu'elles permettront de réduire le bilan de décès et de blessures. Nous pouvons en faire davantage pour mettre fin aux pertes et au carnage causés par ce crime. Les alcootests aléatoires et les autres mesures recommandées dans le rapport pourraient faire une énorme différence dans le dossier de la conduite avec facultés affaiblies au Canada. Il est temps d'aller de l'avant ! »

À propos de MADD Canada

MADD Canada (Les mères contre l'alcool au volant) est un organisme de bienfaisance national voué à faire échec à la conduite avec facultés affaiblies et à venir en aide aux victimes de ce crime de violence. Représenté par des groupes bénévoles dans plus de 100 communautés partout au Canada, MADD Canada vient en aide aux victimes, sensibilise le public aux dangers de la conduite avec facultés affaiblies, et contribue à la réduction des décès et des blessures sur nos routes. Pour de plus amples renseignements, consultez www.madd.ca.

Renseignements

  • Pour en savoir davantage ou pour parler avec les
    représentants de MADD Canada avant leur départ pour Ottawa,
    veuillez contacter : Section MADD Montréal
    Angeliki Souranis
    514-919-5402
    kikisouranis@hotmail.com

    MADD Canada
    Marie Claude Morin
    Directeur des services aux sections,
    bureau régional du Québec
    1-877-392-6233
    www.madd.ca