Santé Canada

Santé Canada

24 janv. 2014 14h30 HE

La ministre Ambrose coanime un symposium sur l'abus de médicaments sur ordonnance

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 24 jan. 2014) - Santé Canada

L'honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, a aujourd'hui coanimé à Toronto un symposium auquel assistaient plus de 40 personnes, y compris des fonctionnaires de divers ordres de gouvernement, des médecins, des pharmaciens, des représentants des Premières Nations, des membres des forces de l'ordre et des spécialistes des toxicomanies, dans le but de discuter de l'abus de médicaments sur ordonnance.

Le symposium, coanimé par le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT), était axé sur la détermination de mesures pour contrer l'abus de médicaments sur ordonnance dans le cadre des trois plans d'action de la Stratégie nationale antidrogue, c'est-à-dire la prévention, le traitement et l'application de la loi. Comme il l'a annoncé dans le discours du Trône de 2013, le gouvernement du Canada s'est engagé à élargir la portée de sa Stratégie nationale antidrogue afin de contrer l'abus de médicaments sur ordonnance.

Contrer l'abus de médicaments sur ordonnance est une responsabilité partagée pour laquelle les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et des groupes de la société civile se sont engagés à travailler ensemble. Le gouvernement fédéral a fourni un soutien financier au CCLT, et l'organisme a élaboré une stratégie, intitulée « S'abstenir de faire du mal : Répondre à la crise liée aux médicaments d'ordonnance au Canada », qui continue d'être une ressource essentielle.

Des faits en bref

  • Selon l'Enquête de surveillance canadienne de la consommation d'alcool et de drogues (ESCCAD) 2012, environ 410 000 Canadiens ont signalé qu'ils avaient abusé de produits pharmaceutiques psychotropes au cours de la dernière année, soit plus du double du nombre signalé en 2011.

  • En 2012, environ un million de jeunes âgés de 15 à 24 ans ont signalé qu'ils avaient consommé un produit pharmaceutique psychotrope au cours des 12 derniers mois. Environ 210 000 de ces jeunes ont aussi signalé qu'ils en avaient abusé.

Citations

« Notre gouvernement est déterminé à travailler avec ses partenaires pour aborder ce problème complexe », a affirmé la ministre Ambrose. « Jamais auparavant au Canada avons-nous rassemblé autant de gens des milieux de la santé, des forces de l'ordre, des Premières Nations et des gouvernements pour intervenir collectivement contre l'abus de médicaments sur ordonnance, avec pour guide la Stratégie nationale antidrogue. En continuant de travailler ensemble, nous pouvons protéger les Canadiens contre le mauvais usage de la médecine et nous attaquer de front à l'abus de médicaments sur ordonnance et à la toxicomanie. »

Rona Ambrose, Ministre de la Santé

« Le symposium d'aujourd'hui a été une occasion précieuse de réunir de nombreux professionnels qui ont un rôle à jouer pour contrer l'abus de médicaments sur ordonnance. Nous accueillons favorablement le leadership de la ministre Ambrose pour faire progresser l'engagement du gouvernement à inclure l'abus de médicaments sur ordonnance à sa Stratégie nationale antidrogue. Les travaux du symposium feront progresser les conclusions et les recommandations de la stratégie S'abstenir de faire du mal du CCLT en vue d'améliorer la santé et la sécurité de tous les Canadiens. »

Michel Perron, Premier dirigeant, Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT)

« L'Association médicale canadienne est heureuse de participer aujourd'hui à un symposium multi-intervenants visant à explorer comment aborder la crise de l'abus de médicaments sur ordonnance qui touche le Canada », a déclaré le Dr Louis Hugo Francescutti, président de l'AMC. « Il est important que l'élan d'aujourd'hui se traduise par des gestes. Les médecins du Canada accueilleraient favorablement une participation accrue au moyen d'un processus multi-intervenants axé sur les résultats qui s'harmoniserait à la collaboration fédérale, provinciale et territoriale déjà en cours pour les données et la surveillance, les programmes de surveillance pharmaceutique et les pratiques de prescription. »

Dr Louis Hugo Francescutti, Président de l'Association médicale canadienne (AMC)

« Les effets négatifs du mauvais usage des médicaments sur ordonnance sont une préoccupation d'envergure qui perdure pour les Premières Nations de l'Ontario et de l'ensemble du pays », a dit le chef régional de l'Assemblée des Premières Nations en Ontario, Stan Beardy, qui est aussi président du Comité national des Chefs sur la santé. « La confirmation que cette question est une priorité fédérale et la réunion de l'ensemble des secteurs et des domaines de compétence sont un important point de départ. Nous continuons d'encourager le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies et le gouvernement fédéral, auxquels nous fournissons notre appui, à travailler en partenariat avec les communautés des Premières Nations ainsi qu'avec les partenaires régionaux et nationaux. En mars dernier, l'Assemblée des Premières Nations a fait part de son appui envers la stratégie nationale sur l'abus de médicaments sur ordonnance lancée par le CCLT, et continue d'appuyer les efforts de collaboration de ce type pour veiller à ce que les cultures, les connaissances et les pratiques de guérison des Premières Nations soient respectées et à ce que tout plan d'action serve à garder les populations en santé et en sécurité. »

Stan Beardy, Chef régional de l'Assemblée des Premières Nations en Ontario

Produits connexes

Centre canadien de lutte contre les toxicomanies - Mauvais usage de médicaments sur ordonnance

Usage sécuritaire des médicaments

Liens associés

Centre canadien de lutte contre les toxicomanies

S'abstenir de faire du mal : Répondre à la crise liée aux médicaments d'ordonnance au Canada

Statistiques sur la consommation de drogues et d'alcool

Stratégie nationale antidrogue

Les communiqués de Santé Canada sont accessibles par Internet : www.santecanada.gc.ca/media.

Renseignements

  • Michael Bolkenius
    Cabinet de l'honorable Rona Ambrose
    Ministre fédérale de la Santé
    613-957-0200

    Santé Canada
    Relations avec les médias
    613-957-2983

    Renseignements au public
    613-957-2991
    1-866 225-0709