Agence canadienne de développement international - ACDI

Agence canadienne de développement international - ACDI

20 juil. 2011 17h14 HE

La ministre Oda se dit préoccupée par l'aggravation de la situation en Afrique de l'Est

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 20 juillet 2011) - Aujourd'hui, la ministre de la Coopération internationale, l'honorable Beverley J. Oda, en route vers le Kenya, a déclaré que le gouvernement du Canada était extrêmement préoccupé par la situation dans la Corne de l'Afrique. Les Nations Unies ont haussé le niveau d'urgence humanitaire dans certaines régions de la Somalie et reconnu officiellement qu'il s'agissait d'une famine.

« Notre gouvernement a un excellent bilan quant à son engagement envers l'Afrique, et nous continuerons de montrer notre appui pendant cette crise tragique, a affirmé la ministre Oda. La situation avec laquelle sont aux prises les gens de la région, particulièrement les femmes et les enfants, est désastreuse. Le Canada est déterminé à améliorer de façon concrète leurs conditions de vie. »

La ministre Oda va en Afrique de l'Est pour constater l'étendue de cette grave crise et rencontrer des groupes d'aide qui travaillent sur le terrain. Vendredi, la ministre Oda se rendra dans les camps de réfugiés de Dadaab, au Kenya, où des millions de Somaliens arrivent chaque jour pour demander de l'aide. Les camps, prévus à l'origine pour loger 90 000 réfugiés, hébergent en ce moment près de 400 000 personnes.

« Le Canada accueille favorablement l'annonce du 14 juillet 2011 du premier ministre du Kenya, indiquant l'expansion des camps de réfugiés de Dadaab afin de répondre aux besoins d'un nombre croissant de réfugiés tentant de fuir la sécheresse et le conflit qui perdure en Somalie », a conclu la ministre Oda.

Le Canada soutient sans relâche le travail humanitaire en Afrique. En 2009, le Canada est devenu le premier pays du G-8 à doubler l'ensemble de son aide à l'Afrique. Cette année, le Canada a déjà versé 22,35 millions de dollars en aide humanitaire à la Corne de l'Afrique. De ce montant, 11,55 millions de dollars ont permis de répondre aux besoins des populations somaliennes touchées par un conflit et la sécheresse et des réfugiés somaliens au Kenya.

Renseignements