Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

20 mars 2009 19h18 HE

La ministre Shea annonce les mesures de gestion de 2009 pour la chasse au phoque dans l'Atlantique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 20 mars 2009) - L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, a annoncé aujourd'hui le total autorisé des captures (TAC) en 2009 pour la chasse au phoque dans l'Atlantique.

"La chasse au phoque est une importante source de revenus pour de nombreuses collectivités côtières isolées du Canada atlantique, du Québec et du Nord, a déclaré la ministre Shea. Afin de maintenir la population de phoques, les décisions de gestion que nous prenons à l'égard de la chasse tiennent compte de cette réalité ainsi que de l'avis des scientifiques."

Le TAC des phoques du Groenland pour 2009 a été établi à 280 000, sur un troupeau de plus de 5,5 millions d'animaux. Ce TAC en vigueur pour un an comprend les allocations de 2 000 phoques pour la chasse à des fins personnelles, 5 040 phoques destinés aux initiatives autochtones, et un report de 13 092 phoques pour les flottilles qui n'ont pas capturé leur quota en 2008. Environ 70 p. 100 du TAC est accordé aux chasseurs du Front (les eaux situées à l'Est de Terre-Neuve-et-Labrador). Le golfe du Saint-Laurent reçoit environ 30 p. 100 du TAC.

Le TAC des phoques à capuchon pour 2009 a été établi à 8 200 animaux sur un troupeau de 600 000 têtes, tandis que celui des phoques gris a été établi à 50 000 animaux sur un troupeau de 300 00 têtes.

"Le Canada est un chef de file mondial en ce qui a trait à la gestion de la chasse au phoque. Les agents des pêches du MPO surveilleront de près la chasse, cette année, pour s'assurer qu'elle se pratique selon les règlements et les conditions de permis et, s'il y a lieu, des mesures coercitives seront prises pour faire respecter la réglementation, a soutenu la ministre Shea.

La surveillance est menée au moyen de patrouilles aériennes, de caméras, de systèmes spécialisés de surveillance des navires, d'inspections des navires en mer et à quai, d'inspections régulières des établissements de transformation et d'observations effectuées par des tiers indépendants.

La ministre Shea a également réitéré l'engagement du gouvernement du Canada à se faire le défenseur, sur la scène internationale, d'une chasse au phoque durable et sans cruauté et des emplois qui en dépendent.

"Notre gouvernement continuera de défendre les droits des chasseurs de phoques canadiens en leur offrant un gagne-pain pour eux et leur famille par le biais d'une chasse légale, viable et sans cruauté. Nous sommes extrêmement déçus que le Parlement européen ait lancé un appel à l'interdiction du commerce des produits du phoque et notre position demeure que toute interdiction d'une chasse pratiquée sans cruauté, comme cela se fait au Canada, n'est pas fondée. Nous continuerons d'étudier les avenues légales et diplomatiques et les Canadiens peuvent être assurés que nous allons exercer nos pleins droits aux termes du commerce international si cela devenait nécessaire et quand cela le deviendra."

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la chasse au phoque, visitez le site du MPO, http://www.dfo-mpo.gc.ca/media/seal-phoque/seal-phoque-fra.htm

http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Phil Jenkins
    Relations avec les médias
    613-990-7537
    ou
    Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Cabinet de la ministre
    Ann Matejicka
    Directrice des communications
    613-992-3474