Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

30 mars 2015 15h18 HE

La ministre Shea annonce une augmentation et des reconductions du total autorisé des captures (TAC) pour la pêche à la crevette nordique

Gestion efficace pour la durabilité de la pêche et les possibilités économiques

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 30 mars 2015) - L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, a annoncé aujourd'hui des décisions de gestion concernant la pêche à la crevette nordique pour 2015-2016 pour les zones de pêche à la crevette (ZPC) 0, 4, 5 et 6.

Le gouvernement du Canada est résolu à assurer la durabilité et la stabilité financière de la pêche à la crevette nordique tout en maximisant les possibilités économiques pour les pêcheurs. Conformément à cet engagement, la décision de gestion concernant la pêche à la crevette nordique est la suivante :

  • Une reconduction du TAC dans la ZPC 0, soit 500 tonnes.
  • Une reconduction du TAC dans la ZPC 4, soit 14 971 tonnes, ce qui comprend les 1 700 tonnes allouées en vertu de l'article 10, et une limite de prises accessoires de la Pandalus montagui de 4 033 tonnes.
  • Le TAC dans la ZPC 5 passera de 20 970 tonnes au niveau de celui de 2013, soit 23 300 tonnes. Les allocations aux détenteurs de quota retourneront aussi au niveau de celles de 2013-2014.
  • Une reconduction du TAC dans la ZPC 6, soit 48 196 tonnes.

Les décisions en matière de gestion des pêches sont complexes et tiennent compte de nombreuses considérations, y compris les avis scientifiques, la conservation et les commentaires des groupes autochtones, des autres ordres de gouvernement et des intervenants.

Faits en bref

  • Le Canada exporte plus de crevettes nordiques que tout autre pays au monde, et la crevette se classe au quatrième rang des produits de la mer exportés qui rapportent le plus au Canada.

  • La crevette nordique est de loin la plus abondante des 30 espèces de crevettes que l'on trouve dans l'Atlantique canadien, représentant environ 97 p. 100 de toute la pêche commerciale dans la région.

  • La pêche à la crevette nordique du Canada est gérée efficacement pour maintenir la santé future du stock. La pêche à la crevette nordique a été la première pêche canadienne à obtenir l'écocertification du Marine Stewardship Council comme pêche de produits de la mer durable en 2008.

  • La pêche à la crevette dans les ZPC 4, 5 et 6 débutera le 1er avril 2015. La pêche dans la ZPC 0 a débuté le 1er janvier 2015.

  • Depuis la mise en œuvre de la politique du « dernier entré, premier sorti » (DEPS) en 1997, la flotte de pêche côtière dans la ZPC 6 s'est vu accorder 90 p. 100 du quota, tandis que 10 p. 100 étaient alloués au secteur de la pêche > 100 pi, lorsque les stocks ont augmenté.

    En conséquence, la flotte côtière a aujourd'hui un quota de 22 500 tonnes de plus qu'en 1997 alors que le secteur de la pêche > 100 pi a un quota de 2 500 tonnes de plus qu'en 1997.
  • Les prix de la crevette nordique ont été relativement élevés au cours des dernières années, approchant des sommets sans précédent en 2014. On estime que les prix au débarquement de la crevette nordique resteront élevés en 2015, surtout en raison des variations de l'offre mondiale, des prévisions de croissance économique pour les marchés clés de l'Europe et de la Chine, et des fluctuations du cours du dollar canadien.

Citations

« Notre gouvernement reconnaît l'importance économique de la pêche à la crevette nordique pour les collectivités côtières et nordiques du Canada atlantique. L'avis scientifique de cette année appuie une légère augmentation du total autorisé des captures. Cela signifie que tous les pêcheurs qui pratiquent actuellement cette pêche sortiront pêcher pendant la prochaine saison de pêche.

Nous sommes déterminés à trouver un juste équilibre entre l'optimisation des possibilités économiques pour les pêcheurs et la durabilité de la pêche. À l'avenir, le gouvernement du Canada continuera de s'engager auprès des groupes de l'industrie de la crevette nordique et d'appuyer les mesures visant à assurer la conservation et la protection de cette ressource essentielle pour les générations futures. »

L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans

Document connexe

  • Fiche d'information : Décisions de gestion concernant la pêche à la crevette nordique pour 2015-2016

FICHE D'INFORMATION

Décisions de gestion concernant la pêche à la crevette nordique pour 2015-2016

Secteur des sciences

Les résultats scientifiques les plus récents indiquent que la biomasse exploitable dans la zone de pêche à la crevette (ZPC) 4 a baissé de 6,3 p. 100, et qu'elle a augmenté de 42,2 p. cent dans la ZPC 5 et de 7,9 p. cent dans la ZPC 6 par rapport à l'an dernier. Alors que le stock dans les ZPC 4 et 5 demeure dans la zone saine, le stock de la ZPC 6 demeure dans la partie inférieure de la zone de prudence du cadre de l'approche de précaution où il se trouve depuis cinq des six dernières années.

Réunion du Comité consultatif sur la crevette nordique

La réunion du Comité consultatif sur la crevette nordique s'est tenue le 4 mars avec les membres de l'industrie et les intervenants du secteur de la pêche à la crevette nordique. Le processus du Comité consultatif est important, car il donne aux intervenants l'occasion de partager leurs idées, leurs expériences et leurs opinions afin d'en tenir compte au cours du processus décisionnel. Les discussions lors de la réunion portaient sur diverses questions, y compris les avis scientifiques, le total autorisé des captures potentielles, la répartition des ressources, et d'autres sujets. Les commentaires formulés par les intervenants, les résultats scientifiques les plus récents et d'autres facteurs pertinents ont été communiqués à la ministre, afin d'éclairer les décisions de gestion concernant la pêche à la crevette nordique pour 2015-2016.

Reconduction du total autorisé des captures (TAC) par rapport à une augmentation dans la ZPC 4

Alors que le stock dans la ZPC 4 demeure dans la zone saine du cadre de l'approche de précaution, les résultats scientifiques indiquent que la biomasse exploitable a baissé de 6,3 p. cent. Compte tenu des fluctuations de la biomasse exploitable au cours de la dernière décennie et de la baisse observée ces dernières années, le total autorisé des captures pour la ZPC 4 restera le même que celui de l'an dernier.

Politique du « dernier entré, premier sorti »

La politique du dernier entré, premier sorti, DEPS, a été mise en œuvre en 1997 après une importante consultation et fait partie de tous les plans de gestion des pêches à la crevette nordique depuis plus de dix ans. Les intervenants ont été constamment avisés, que s'il y avait une diminution de l'abondance des ressources, les nouveaux participants et les nouvelles allocations seraient réduits ou retirés de la pêche dans l'ordre inverse de leur accès, selon le principe du dernier entré, premier sorti. Cette politique a aussi été examinée en 2012 par un tiers indépendant qui a confirmé que le ministère l'appliquait adéquatement de manière équitable et transparente, quand il le faut.

Internet: http://www.dfo-mpo.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO

Renseignements

  • Frank Stanek
    Relations avec les médias
    Pêches et Océans Canada
    Ottawa, Ontario
    613-990-7537

    Sophie Doucet
    Directrice des communications
    Cabinet de la ministre
    Pêches et Océans Canada
    613-992-3474