SOURCE: Exportation et développement Canada

Exportation et développement Canada

06 nov. 2014 00h01 HE

La Nouvelle-Écosse aura la plus forte croissance à l'export au Canada en 2014

HALIFAX, NS--(Marketwired - 6 novembre 2014) - La Nouvelle-Écosse devrait assister à une envolée de 35 % de l'ensemble de ses exportations cette année et ainsi inscrire la croissance la plus solide parmi les provinces canadiennes.

Cet essor devrait se tempérer en 2015 au taux plus modeste de 3 %, mais à partir du niveau plus élevé atteint.

Les gains substantiels de 2014 seront attribuables au fort dynamisme des activités d'exploitation du gaz naturel marin, l'industrie profitant de trois grandes tendances : une année complète de production gazière à Deep Panuke, la résolution des problèmes de production à l'île de Sable et un dollar canadien moins vigoureux.

" La convergence de ces tendances présidera à une hausse spectaculaire de la valeur des expéditions de gaz naturel cette année ", a déclaré Peter Hall, l'économiste en chef d'EDC.

M. Hall a par ailleurs indiqué qu'en 2013 le secteur énergétique était un acteur mineur de la scène de l'exportation avec des ventes à l'étranger de 137 millions de dollars canadiens. Il a toutefois ajouté que le tableau sera différent en 2014 puisque les exportations d'énergie de la Nouvelle-Écosse devraient dépasser le milliard de dollars canadiens, principalement sous l'impulsion de la production de gaz naturel.

" Les exportations énergétiques de la Nouvelle-Écosse monteront en flèche pendant un an, puis elles se stabiliseront en 2015, mais à un niveau plus élevé ", a précisé M. Hall. " Les exportateurs de la province de tous les secteurs - et pas seulement de la filière énergétique - offriront une belle performance cette année. Les industries des produits de la mer et de la foresterie devraient également connaître une excellente année. "

Les exportations agroalimentaires gagneront 25 % en 2014, surtout grâce à un huard volant à plus basse altitude et au renchérissement des prix du homard vivant. Malgré la diminution de l'effet de change en 2015, les exportations du secteur devraient continuer de dégager un taux de croissance de 6 %.

La foresterie, l'autre grande industrie exportatrice de la Nouvelle-Écosse, bénéficiera du raffermissement de la demande américaine qui est alimentée par la relance du secteur du logement. La croissance des exportations forestières devrait par conséquent atteindre 13 % en 2014 et se ralentir légèrement à 8 % en 2015, vu les contraintes de capacité limitant le potentiel de développement.

Le secteur de l'automobile et des pièces automobiles, dont les activités d'exportation sont moins importantes, accusera quant à lui une chute marquée de 24 % de ses exportations en 2015, car Michelin délaissera la production de pneus de véhicules de promenade pour augmenter la production de pneus de camions.

Au nombre des facteurs contribuant au succès à l'exportation de la Nouvelle-Écosse, M. Hall a aussi cité les efforts de diversification des producteurs, qui expédient de plus en plus de produits vers la Chine.

" La classe moyenne chinoise en ascension sera le prochain marché en effervescence, car ces consommateurs ont un réel appétit pour les aliments à forte valeur ajoutée, notamment les fruits de mer ", a expliqué M. Hall. " Les États-Unis restent le premier marché des exportations de la Nouvelle-Écosse, mais la Chine est désormais la deuxième destination des ventes internationales de la province. Et fait notable, la valeur de ces ventes a fait un bond extraordinaire de 260 % entre 2009 et 2013. "

Les Prévisions à l'exportation, publication semestrielle d'EDC, présentent la dernière conjoncture mondiale des exportations, y compris les perspectives liées aux principales tendances économiques ainsi que les stratégies d'exportation visant à aider les entreprises canadiennes à maximiser leur croissance sur les marchés. Elles analysent aussi un éventail de risques auxquels les exportateurs doivent se préparer.

À propos d'EDC
Organisme de crédit à l'exportation du Canada, EDC offre des solutions de financement et d'assurance au pays et partout ailleurs dans le monde afin d'aider les entreprises canadiennes de toute taille à profiter des débouchés sur le marché international. En tant que société d'État exerçant ses activités dans un souci de rentabilité et appliquant des principes commerciaux, EDC travaille avec des institutions financières des secteurs privé et public dans le but de renforcer la capacité des entreprises canadiennes de s'implanter sur les marchés étrangers et d'y investir.

Pour plus de renseignements sur la façon dont EDC peut aider votre entreprise, veuillez visiter le www.edc.ca.

Renseignements

  • Porte-parole
    Phil Taylor
    Exportation et développement Canada
    613-598-2904
    ptaylor@edc.ca