Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

20 oct. 2015 12h34 HE

La présidente de l'Institut salue le changement de gouvernement et demande le respect et le rétablissement de la fonction publique fédérale

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 20 oct. 2015) - Dans une lettre envoyée au nouveau premier ministre Justin Trudeau pour le féliciter de la majorité qu'il a remportée hier, Debi Daviau, présidente de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC), qui représente les scientifiques, les vérificateurs, les informaticiens fédéraux et d'autres professionnels de la fonction publique, souligne l'engagement de son syndicat à aider le nouveau gouvernement canadien à honorer sa promesse de changer ensemble, notamment en rétablissant la fonction publique fédérale et en défaisant 10 ans de mépris, de musellement et de compressions visant la fonction publique.

« Hier, les Canadiens ont rejeté les politiques et la gouvernance destructrices du gouvernement Harper et voté pour changer ensemble, notamment en adoptant une approche positive en matière de gouvernance inclusive et de politiques progressistes. Aujourd'hui, nous sommes prêts à recentrer nos efforts pour entamer une nouvelle ère positive et progressiste et notamment à remettre en selle une fonction publique fédérale professionnelle, forte et indépendante, capable de donner une expertise fondée sur des données probantes sur laquelle le gouvernement s'appuie pour élaborer et exécuter des programmes et des services pour les Canadiens », écrit Mme Daviau.

« Nos membres ont traversé une période très difficile avec un gouvernement hyperpartisan, dont les stratégies et les politiques étaient fortement empreintes de mépris pour la fonction publique, ajoute-t-elle. Après ces 10 longues années où le leadership au niveau fédéral n'a cessé de décliner, nos membres et tous les Canadiens sont impatients de voir leur nouveau premier ministre respecter sans tarder les principales promesses qu'il a faites pendant sa campagne.

En voici quelques-unes :

  • Mettre fin au musellement des scientifiques;
  • Fonder les politiques sur des faits;
  • Arrêter de recourir exagérément à la sous-traitance des services d'information essentiels;
  • Rétablir l'intégrité dans le système fiscal;
  • Réinvestir dans les services publics essentiels;
  • Respecter le droit à la libre négociation collective;
  • Abroger les récentes lois antisyndicales.

Nos membres nous ont dit de tout mettre en œuvre pour nous assurer que c'est la fin des attaques du gouvernement Harper à l'endroit de la fonction publique, précise Mme Daviau dans une communication séparée. Nous le devons bien à nos membres et à tous les Canadiens pour que nous puissions vraiment changer ensemble ».

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada représente près de 55 000 professionnels du secteur public canadien.

Renseignements

  • Pierre Villon
    613 228-6310, poste 2228 (bureau)
    613 794-9369 (cell.)