ALLIANCE POUR LA PREVENTION DES MALADIES CHRONIQUES CANADA

ALLIANCE POUR LA PREVENTION DES MALADIES CHRONIQUES CANADA

01 nov. 2006 08h00 HE

La prévention des maladies chroniques exige la concertation des efforts en matière de politiques, de programmes et de collectivités

Une conférence nationale se penche sur les moyens d'établir un système de prévention efficace

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 1 nov. 2006) - Les individus, les gouvernements, les employeurs et les institutions scolaires doivent reconnaître l'importance de travailler ensemble à la mise en oeuvre de politiques et programmes ainsi qu'au développement de collectivités de nature à prévenir les maladies chroniques telles que le cancer, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète, les maladies du coeur et les problèmes respiratoires. Cet effort concerté sera au coeur de la deuxième conférence nationale organisée par l'Alliance pour la prévention des maladies chroniques au Canada (APMCC). Quelque 400 chercheurs, décideurs et praticiens issus des nombreux secteurs ayant un rôle à jouer dans la prévention des maladies chroniques uniront leurs compétences dans le cadre de la conférence Ensemble en force, qui aura lieu à Ottawa du 5 au 8 novembre, pour s'attaquer aux problèmes et élaborer des solutions en vue de réduire l'incidence des maladies chroniques - lesquelles sont d'ailleurs évitables pour la plupart.

Les conférenciers et les experts invités incluront entre autres l'honorable Tony Clement, ministre fédéral de la Santé; le Dr David Butler-Jones, administrateur en chef de la santé publique; Jim Watson, ministre ontarien de la Promotion de la santé; et Allan Gregg, président de la firme The Strategic Counsel et animateur de l'émission In Conversation With sur les ondes de TVO.

"Nous mettons à profit le succès de notre première conférence ainsi que les efforts qui ont été déployés par la suite pour faire de la prévention des maladies chroniques une priorité, grâce à un financement soutenu et au dévouement des nombreux partenaires qui élaborent des politiques, exécutent des programmes et développent des collectivités au bénéfice de populations en meilleure santé", a déclaré la présidente de la conférence, la Dre Catherine Donovan, qui est également présidente du Conseil consultatif provincial sur le mieux-être de Terre-Neuve et Labrador.

"Le gouvernement du Canada a commencé à reconnaître l'importance de la prévention des maladies en prévoyant certains investissements au niveau fédéral", a ajouté le président du comité directeur de l'APMCC, Stephen Samis, qui est également directeur de la politique de santé pour la Fondation des maladies du coeur du Canada. "Mais il faut aller encore plus loin et faire de la prévention des maladies chroniques une priorité. Cela nécessite la création de partenariats avec les gouvernements provinciaux, territoriaux et municipaux afin d'aider à réduire le fardeau des maladies chroniques par une législation efficace, de solides politiques d'intérêt public, le soutien des prestateurs de programmes de prévention à tous les paliers, et par la promotion de collectivités en santé. Notre appel à l'action réitère également aux employeurs et aux éducateurs qu'ils jouent un rôle essentiel pour la prévention des maladies chroniques dans les milieux de travail et à l'école."

Environ 400 personnes prendront part à la conférence Ensemble en action. Ces participants sont autant de chefs de file dans la prévention des maladies chroniques au Canada - il s'agit de chercheurs scientifiques, de praticiens et de décideurs en matière de cancer, de maladies du coeur, de diabète, de nutrition, d'activité physique, de lutte contre le tabagisme, de santé publique et d'obésité. Des experts de l'aménagement, de l'agriculture, du transport, de l'urbanisation, de l'éducation, de la santé en milieu scolaire et des inégalités en matière de santé seront également présents pour traiter de ces importants facteurs de la prévention des maladies chroniques.

Parmi les moments forts de la conférence, il y aura notamment l'ouverture le 5 novembre, alors qu'un groupe d'experts se demandera si le Canada marque des progrès au chapitre de la prévention des maladies chroniques. Le ministre de la Santé, Tony Clement, prononcera l'allocution de bienvenue le lundi 6 novembre.

La conférence inclura un débat sur le revenu, l'alimentation et la santé; il sera également question des récentes données de Statistique Canada relativement à l'obésité au pays; et on se demandera entre autres si les gouvernements peuvent faire plus pour influencer le comportement d'achat des consommateurs par des mesures fiscales encourageant de meilleurs choix.

L'APMCC a été constituée en 2002 en tant que coalition visant à promouvoir la prévention intégrée des maladies chroniques à titre de priorité de santé; elle réunit plus de 60 organismes et réseaux représentant plus d'une centaine d'organisations. La conférence s'inscrit dans le cadre de l'appel à l'action national de l'APMCC pour mobiliser les individus, tous les paliers de gouvernement, les organisations, les employeurs et les écoles dans une perspective de prévention des maladies chroniques.

Les représentants des médias sont invités à assister à la conférence du 5 au 8 novembre, à l'hôtel Westin d'Ottawa. Une salle de presse leur sera réservée pendant toute la durée de la conférence. Il est possible d'organiser des entrevues avec les membres du comité directeur de l'APMCC ainsi qu'avec d'autres participants clés avant ou pendant la conférence.

Des idées d'entrevue ainsi qu'une fiche d'information sur le fardeau que représentent les maladies chroniques en termes de santé et d'économie peuvent être fournies aux médias, par télécopieur ou par courriel, avant le début de la conférence. On trouvera le programme détaillé de la conférence au www.apmcc.ca. Des pochettes de presse seront disponibles sur place.

Renseignements

  • Relations avec la presse :
    Pamela Kern
    Avant la conférence : 613-841-5454
    Durant la conférence : 613-560-7327 (salle de presse)
    613-796-9771 (cellulaire)
    media1705@ravine.ca