Petro-Canada
NYSE : PCZ
TSX : PCA

Petro-Canada

14 déc. 2006 16h00 HE

La production de Petro-Canada devrait augmenter en 2007; le programme d'immobilisations se concentre sur les éléments d'actif à long terme

Points saillants

  • Croissance prévue pour la production d'amont d'environ 15 % supérieure aux niveaux de 2006
  • On prévoit un programme d'immobilisations de 4,1 milliards $, en hausse de 15 % par rapport à celui de 2006
  • Dépenses en immobilisations mettant l'accent sur des projets fournissant des flux de trésorerie à long terme

CALGARY, ALBERTA--(CCNMatthews - 14 déc. 2006) - Le Conseil d'administration de Petro-Canada a approuvé un programme de dépenses en immobilisations et de frais d'exploration totalisant 4,1 milliards $ pour 2007, soit une hausse de 15 % comparativement au programme de 2006.

Le programme d'immobilisations de 2007 comprend 2,6 milliards $ consacrés à des projets de croissance, à l'exploration et aux nouvelles entreprises, soit une hausse de 37 % dans cette catégorie comparativement à 2006. Petro-Canada prévoit consacrer 1 milliard $ au remplacement des réserves dans les régions principales, 400 millions $ pour améliorer les actifs existants et accroître la rentabilité des activités de base, et 100 millions $ pour respecter la nouvelle réglementation. Le programme d'immobilisations de 2007 devrait être financé à même les flux de trésorerie.

"Le prochain exercice est important pour nous en raison de l'augmentation importante de la production d'amont, a déclaré Ron Brenneman, président et chef de la direction. Nos prévisions de production d'amont pour 2007 incluent de grands projets tels que White Rose, l'agrandissement de Syncrude et le démarrage de Buzzard, dont l'impact de la mise en production se fera sentir tout au long de l'année."

La production d'amont de Petro-Canada devrait augmenter considérablement en 2007 et se situer entre 390 000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j) et 420 000 bep/j en 2007. La croissance prévue de la production en 2007 est largement due à l'accélération des projets tels Buzzard, De Ruyter et L5b-C dans la mer du Nord, à l'impact pour l'ensemble de l'exercice de la production tirée de la troisième phase d'agrandissement de Syncrude et au retour de Terra Nova. La production pour l'ensemble de l'exercice 2006 devrait se situer au niveau le plus bas entre 345 000 bep/j et 360 000 bep/j, conformément aux prévisions annoncées.

"Nos plans prévoient la mise en service de un projet majeur par année au cours des prochaines années, a déclaré M. Brenneman. Un grand nombre de ceux-ci sont des projets à long terme que nous avons délibérément ajoutés à notre portefeuille au cours des dernières années. Nous bâtissons une base solide en vue de bénéfices et de flux de trésorerie à long terme."

La Société s'attend à ce qu'au-delà de 2007 les programmes d'immobilisations annuels se situent entre 4 milliards $ et 5 milliards $ pour les prochaines années, reflétant ainsi l'investissement dans la prochaine vague de projets de croissance rentable. Compte tenu du contexte commercial qu'entrevoit la Société, il est prévu que le financement des programmes d'immobilisations proviendra des flux de trésorerie et d'un bilan solide. On prévoit que les niveaux et les pourcentages d'endettement se maintiendront à l'intérieur des fourchettes fixées.

Petro-Canada est l'une des plus importantes sociétés pétrolières et gazières du Canada, exerçant des activités à la fois dans les secteurs d'amont et d'aval de l'industrie au Canada et à l'échelle internationale. Nous créons de la valeur en exploitant de façon responsable les ressources énergétiques et en offrant des produits et des services pétroliers de calibre international. Petro-Canada est fière d'être partenaire national des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver. Nos actions ordinaires se négocient à la Bourse de Toronto (TSX) sous le symbole PCA et à la Bourse de New York (NYSE) sous le symbole PCZ.

Le texte complet du communiqué "La production de Petro-Canada devrait augmenter en 2007; le programme d'immobilisations se concentre sur les éléments d'actif à long terme" http://www.petro-canada.ca/fr/investors/2453.aspx

Petro-Canada tiendra une conférence téléphonique pour discuter des perspectives de 2007 avec les investisseurs le jeudi 14 décembre 2006 à 16 h 30, heure de l'Est. Pour participer, veuillez composer le 1-866-898-9626 ou le 416-340-2216 à 16 h 25. Les médias sont invités à écouter la conférence en composant le 1-866-540-8136 ou le 416-340-8010 et à poser des questions à la fin de la conférence. Les personnes qui sont dans l'impossibilité d'écouter la conférence en direct pourront en écouter un enregistrement environ une heure après la fin de la conférence en composant le 1-800-408-3053 ou le 416-695-5800 (numéro de code 3203311). La conférence téléphonique sera diffusée en direct sur le site Internet de Petro-Canada à http://www.petro-canada.ca/fr/investor/9255.htm le 14 décembre à 16 h 30, heure de l'Est. Un enregistrement de la conférence sera disponible sur le site Internet de Petro-Canada environ une heure après la fin de celle-ci.

AVIS JURIDIQUE - RENSEIGNEMENTS DE NATURE PROSPECTIVE

Ce communiqué contient des renseignements de nature prospective. De tels énoncés se reconnaissent généralement à la terminologie utilisée, par exemple, "planifier", "anticiper", "prévoir", "croire", "viser", "avoir l'intention de", "s'attendre à", "estimer", "budgéter" ou d'autres expressions similaires suggérant des résultats futurs ou des énoncés au sujet d'une perspective. Les renseignements de nature prospective comprennent, sans s'y limiter, des références à la stratégie et aux objectifs de l'entreprise; aux perspectives (y compris les mises à jour sur les activités et les jalons stratégiques); aux dépenses en immobilisations, frais d'exploration et autres dépenses futurs; aux futurs achats et ventes de ressources; aux activités de construction et de réparation; aux révisions de raffineries; aux marges de raffinage prévues; aux futurs niveaux de production de pétrole et de gaz naturel et aux sources de croissance de ceux-ci; au calendrier et aux résultats de développement et d'agrandissement des projets; aux futures approbations réglementaires; aux futurs résultats des activités d'exploration et aux dates d'ici lesquelles certaines zones pourraient être mises en valeur ou en production; aux débits des établissements de détail; aux coûts préalables à la production et aux coûts d'exploitation; aux estimations des réserves et des ressources; aux redevances et impôts payables; aux estimations de la production sur la durée de vie des champs; à la capacité d'exporter du gaz naturel; aux futures activités de financement et d'immobilisations; au passif éventuel (y compris l'exposition potentielle à des pertes liées à des accords de concessionnaires des ventes au détail); et aux questions environnementales. De par leur nature même, ces renseignements de nature prospective obligent Petro-Canada à faire des hypothèses qui pourraient ne pas se matérialiser ou qui pourraient être inexactes.

Ces renseignements de nature prospective sont soumis à des risques et à des incertitudes connus et inconnus ainsi qu'à d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, réalisations et niveaux d'activité réels diffèrent de façon importante de ceux qui sont exprimés ou suggérés par de tels renseignements. Ces facteurs comprennent, sans s'y limiter : l'imprécision des estimations des volumes de réserves récupérables de pétrole, de gaz naturel et de liquides à partir de thèmes de ressources et d'autres sources non actuellement classées en tant que réserves; les conditions générales de l'économie, des marchés et des affaires; la capacité de l'industrie; les mesures concurrentielles prises par d'autres sociétés; les fluctuations des prix du pétrole et du gaz naturel; les marges de raffinage et de commercialisation; la capacité de produire du pétrole brut et du gaz naturel et de transporter ces produits vers les marchés; les effets des conditions météorologiques; les résultats des activités de forage d'exploration et de développement et des activités connexes; les fluctuations des taux d'intérêt et des taux de change; la capacité des fournisseurs de respecter leurs engagements; les mesures prises par les autorités gouvernementales, y compris les modifications des taux d'impôts et de redevances et des stratégies d'utilisation des ressources; les décisions ou les approbations de tribunaux administratifs; les modifications apportées aux règlements environnementaux et autres; les risques inhérents aux activités pétrolières et gazières, au Canada et à l'étranger; les événements politiques internationaux; les taux de rendement prévus; et d'autres facteurs, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de Petro-Canada. Plus précisément, la production peut être touchée par des facteurs tels que la réussite de l'exploration, le moment et la réussite du démarrage, le progrès de l'accélération des taux de production; la fiabilité des installations, les arrêts de production planifiés et non planifiés des usines à gaz, la réussite du redémarrage à la suite d'une révision, le rendement et les taux d'épuisement naturel des gisements, la réussite des thèmes de ressources non classiques, la manutention et la production de l'eau provenant des puits de méthane de houille et l'avancement et les résultats des travaux de forage. Les dépenses en immobilisations peuvent être touchées par les pressions sur les coûts associées aux nouveaux projets d'immobilisations, notamment en ce qui concerne l'accès à la main-d'oeuvre et l'approvisionnement en matériel, la gestion de projet, les taux et la disponibilité des appareils de forage et les coûts des programmes sismiques. Ces facteurs sont discutés plus en détail dans les documents déposés par Petro-Canada auprès des commissions des valeurs mobilières des provinces canadiennes et de la Securities and Exchange Commission (SEC) des Etats-Unis.

Les lecteurs sont prévenus que la liste de facteurs importants ci-dessus ayant une incidence sur les renseignements de nature prospective n'est pas exhaustive. De plus, les renseignements de nature prospective contenus dans ce communiqué sont valables à la date de celui-ci et, sauf exigence contraire de toute loi applicable, Petro-Canada ne s'engage aucunement à mettre à jour publiquement ou à réviser les renseignements de nature prospective contenus aux présentes, que ce soit à la suite de renseignements nouveaux, d'événements futurs ou d'autres développements. Les renseignements de nature prospective contenus dans ce communiqué sont présentés expressément sous réserve de cette mise en garde.

Le personnel d'évaluateurs de réserves qualifiés de Petro-Canada produit les estimations des réserves utilisées par la Société. Le personnel et la direction responsables de l'évaluation des réserves de Petro-Canada ne sont pas considérés comme indépendants de la Société pour les fins des commissions des valeurs mobilières des provinces canadiennes. Petro-Canada a été exemptée de certaines exigences canadiennes relatives à la présentation de l'information sur les réserves, ce qui lui permet de présenter l'information conformément aux normes de la SEC, en vue d'assurer la comparabilité de l'information avec celle des sociétés émettrices américaines et internationales. Par conséquent, les données sur les réserves et les autres renseignements officiels relatifs au pétrole et au gaz sont présentés conformément aux exigences et aux pratiques des Etats-Unis en matière de présentation de l'information, qui peuvent différer des normes et des pratiques du Canada. Le terme baril équivalent pétrole (bep) utilisé dans ce communiqué peut être trompeur, surtout s'il est employé hors contexte. Le facteur de conversion en bep adopté, soit six mille pieds cubes (pi3) de gaz naturel en un baril de pétrole, se fonde sur une méthode qui s'applique principalement à l'équivalence énergétique au bec du brûleur et ne représente pas une valeur équivalente à la tête du puits.

La SEC autorise les sociétés pétrolières et gazières, dans les documents qu'elles déposent auprès de la SEC, à déclarer uniquement les réserves prouvées qu'une société a démontrées, à partir de la production réelle ou d'essais des couches concluants, comme pouvant être produites économiquement et légalement dans les conditions économiques et d'exploitation actuelles. L'utilisation de termes comme "probables", "possibles", "récupérables" ou "potentielles" pour qualifier les réserves et les ressources dans ce communiqué n'est pas conforme aux lignes directrices de la SEC pour l'inclusion dans les documents déposés auprès de la SEC.

Renseignements

  • Demandes des médias et du public :
    Michelle Harries, Communications de la Société
    Petro-Canada, (Calgary)
    (403) 296-3648
    Courriel: corpcomm@petro-canada.ca
    ou
    Demandes des investisseurs et des analystes :
    Gordon Ritchie, Relations avec les investisseurs
    Petro-Canada (Calgary)
    (403) 296-7691
    Courriel: investor@petro-canada.ca
    Site Web: www.petro-canada.ca