BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

12 juin 2015 08h00 HE

La région Grands Lacs-Saint-Laurent poursuit son essor en 2015, selon un rapport du Service des études économiques de BMO

- La région se hisserait au troisième rang des grandes économies mondiales si elle était un pays

- L'économie du Québec est intimement liée aux États des Grands Lacs; 20 pour cent des exportations et six pour cent des importations du Québec sont conclues avec ces États

- L'économie américaine devrait progresser au rythme de 2,2 pour cent en 2015; la croissance canadienne sera de 1,5 pour cent

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwired - 12 juin 2015) - L'importance de la région Grands Lacs-Saint-Laurent pour l'économie mondiale n'est plus à démontrer, selon un nouveau rapport du Service des études économiques de BMO. Intitulé Le moteur économique de l'Amérique du Nord, le rapport a été publié aujourd'hui alors que des gouverneurs des États et des premiers ministres des provinces de la région Grands Lacs-Saint-Laurent sont réunis à Québec dans le cadre du Sommet 2015.

« La région Grands Lacs-Saint-Laurent - qui se classerait au troisième rang des plus grandes économies de la planète si elle était un pays - est un moteur vital de l'économie, de l'emploi et du commerce en Amérique du Nord, puisqu'elle compte pour près du tiers de la production, des emplois et des exportations combinés du Canada et des États-Unis », selon Doug Porter, économiste en chef, BMO Groupe financier. « L'expansion de la région devrait s'accélérer en 2015. La production manufacturière et les exportations du Québec et de l'Ontario seront revitalisées par la faiblesse du huard et par une solide demande américaine; parallèlement, la reprise du marché de l'habitation en cours dans les États américains de la région sera partiellement compensée par la force du dollar américain».

M. Porter a en outre rappelé l'importance de la région pour l'économie québécoise. « Les liens commerciaux qui unissent le Québec et les États des Grands Lacs sont importants, puisqu'ils comptent pour près de 20 pour cent des exportations de la province et pour six pour cent de l'ensemble de ses importations. Côté exportations, le volume des expéditions vers les États des Grands Lacs dépasse largement celles qui sont destinées aux pays autres que les États-Unis. Ces expéditions expliquent l'activité de production d'un vaste éventail de secteurs, dont l'aluminium et le cuivre, le papier, la machinerie et l'équipement, le carburant et l'aérospatiale constituent l'essentiel».

M. Porter a souligné qu'on s'attend à une croissance soutenue dans la région en 2015. « L'économie américaine devrait poursuivre son expansion dans la prochaine année, affichant une hausse de 2,2 pour cent en 2015 - un léger repli par rapport à 2,4 pour cent l'an dernier. On prévoit par contre que l'économie canadienne affiche un certain retard avec un taux de croissance de 1,5 pour cent, surtout en raison du recul des cours du pétrole dans les provinces productrices. En fait, le tableau de croissance régionale canadien devrait être redessiné substantiellement, le Québec et l'Ontario devant profiter d'une conjoncture favorable : un dollar canadien plus faible et une forte demande du côté américain. Dans ce contexte, les perspectives économiques de la région Grands Lacs-Saint-Laurent demeurent positives ».

Le rapport complet est disponible en français à l'adresse suivante : http://www.bmonesbittburns.com/economics/reports/20150427/sr-great-lakes-201506-QC-fr.pdf.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817, BMO Groupe financier est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés ayant son siège en Amérique du Nord. BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires. Au 30 avril 2015, l'actif total de BMO Groupe financier s'élevait à environ 633 milliards de dollars et son effectif comptait plus de 47 000 employés.

Renseignements