SOURCE: Cisco Systems, Inc.

18 déc. 2007 13h12 HE

La région nordique en tête du Network Readiness Index – Mais pour combien de temps?

Un nouveau rapport, parrainé par Cisco, examine les raisons derrière le succès de la région et se pose la question suivante : « Jusqu’à quand les étoiles vont-elles continuer de briller? »

LONDON--(Marketwire - December 18, 2007) - Un rapport basé sur une recherche du World Economic Forum et de l'INSEAD, publiée aujourd'hui, met en évidence la persistante domination de la région nordique dans le domaine de la préparation en technologies de l'information. Ce rapport identifie également des facteurs qui pourraient compromettre ce succès. Alors que la concurrence s’étend partout dans le monde, les économies avancées se rendent compte que leur succès dépend de l'acquisition, du développement et du partage des connaissances. Pour atteindre cet objectif de façon durable, un pays doit investir dans des systèmes éducatifs, des réseaux d'information, des innovations et des mesures d'incitation axées sur le développement d'une société fondée sur le savoir.

Le WEF, INSEAD Network Readiness Index, ou NRI (www.insead.edu/v1/gitr/wef/main/home.cfm), un système permettant de mesurer qu’un pays est prêt à tirer parti des technologies de l’information et de la communication (TIC) est aujourd’hui considéré comme le meilleur indicateur de progrès dans ce domaine. Depuis la création de l'indice en 2001, les 10 premières places sont occupées par cinq pays nordiques (Danemark, Finlande, Islande, Norvège et Suède) :

--  Il y a toujours eu au moins quatre des cinq pays nordiques parmi 
    les 10 premiers et, de façon constante, trois pays nordiques dans 
    les cinq premières places. 
     
--  La Finlande occupait la première place en 2001 et a toujours figuré 
    parmi les cinq premiers du classement. 
     
--  Depuis 2002 le Danemark améliore son classement d'au moins une place 
    chaque année, et occupe cette année la place de No 1.
    

Cisco (NASDAQ: CSCO) a demandé la préparation de ce rapport dans le but de découvrir les raisons derrière ce succès et essayer de montrer la voie à d'autres nations et leur permettre d’améliorer leur niveau de préparation pour les technologies de l'information et de la communication. Le rapport réexamine les données clé du classement pour découvrir des approches communes, des facteurs décisifs de succès et éventuellement les meilleures pratiques utilisées dans la région nordique.

Importantes observations faites dans le rapport :

--  La haute qualité de l'infrastructure en TIC des pays nordiques, 
    conjuguée avec un cadre politique et réglementaire positif ont 
    joué un rôle décisif dans le maintien des pays nordiques dans 
    le haut du classement NRI. 
    
--  Le développement constant des compétences en TIC parmi les 
    individus, les entreprises et les organismes gouvernementaux 
    est à l’origine de cette réussite, surtout en Finlande et au 
    Danemark. 
     
--  L'utilisation et l’acceptation croissantes de cyber-services 
    et de services convergés constituent également un facteur 
    important dans le rang occupé par pays nordiques en tête du 
    classement NRI.
    

Toutefois, le rapport examine également certaines des faiblesses actuelles et potentielles qui pourraient conduire à un glissement des pays nordiques vers le bas du classement. D'autres pays, dont les États-Unis, Singapour, la Suisse, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, représentent de sérieux prétendants à la tête du classement. Parmi les principaux avantages que ces pays ont sur la région nordique on peut noter :

--  des procédures plus simples et plus rationnelles de démarrage 
    et de gestion des entreprises 
     
--  une plus grande ouverture par rapport aux investissements et 
    aux technologies venant de l'étranger 
     
--  des frais de communications plus bas, y compris les abonnements 
    haut débit 
     
--  Et, en Suisse et à Singapour en particulier, une meilleure 
    qualité de l’enseignement général et supérieur, axé sur des 
    disciplines scientifiques spécifiques
    

Commentant le rapport, Niels Furu, vice-président de Cisco pour les pays nordiques, a indiqué que: « le fait que les pays nordiques continuent d’occuper les premières places du classement de ce sérieux indice est remarquable, surtout compte tenu du caractère très compétitif et en constante évolution de la société planétaire d'aujourd'hui. Ce que nous avons constaté, c'est que les meilleures pratiques communes sous-tendent ce succès et que d'autres nations, et même des organisations, peuvent s’inspirer de ces pratiques et les adopter. Il y a aussi des défis auxquels la région nordique doit faire face si elle veut conserver sa place de premier plan dans ce domaine. Ces défis peuvent également constituer des orientations utiles pour d'autres publics qui cherchent à imiter les progrès accomplis par la région nordique. Avec la mondialisation qui suit son cours, tous les pays, régions et organisations doivent continuellement investir dans les infrastructures, les procédures, les compétences et l'utilisation des technologies de l'information pour construire, partager et tirer profit de leurs connaissances ».

« Alors que de nombreux pays à travers le monde se livrent une concurrence acharnée pour attirer des investissements et des talents, les pays nordiques se sont montrés capables de maintenir avec succès des stratégies fondées sur des connaissances solides grâce à une combinaison unique d’infrastructures informatiques largement auto-générées, des compétences humaines et des innovations technologiques », a déclaré Bruno Lanvin, le principal auteur du rapport. « D’autres pays sont en train de se rapprocher rapidement des pays nordiques. Dans les prochaines années, le poids de pays comme l'Inde, avec ses grandes cohortes d'ingénieurs hautement qualifiés, commencera également à se faire sentir. Pour maintenir leur avantage dans le domaine l’« e-préparation », les pays nordiques devront se montrer aussi imaginatifs et dynamiques qu’ils l'ont été dans le passé. Cela nécessitera une plus grande vigilance face aux forces existantes, y compris la qualité de la vie dans des sociétés sures et respectueuses de l’environnement, mais aussi face à d'éventuelles nouvelles sources de créativité et d'initiatives : par exemple, celles provenant des villes et d'autres composantes de la société civile. »

Note aux éditeurs :

Pour une version complète du rapport, veuillez contacter Alison Stokes, astokes@cisco.com ou Dorthe Dahlin Irvold, ddahlin@cisco.com ou visitez le site www.networkreadiness.com/nordic.

A propos de Cisco

Cisco (NASDAQ: CSCO) est le leader mondial en matière de gestion de réseaux qui transforme la façon dont les personnes entrent en contact, communiquent et collaborent. Des informations sur Cisco sont disponibles à l’adresse suivante : http://www.cisco.com. Pour des flux continus d’informations vous pouvez visiter le site http://newsroom.cisco.com. Les équipements de Cisco en Europe sont fournis par Cisco Systems International BV, une filiale dont Cisco Systems détient100% des parts.

Cisco, le logo Cisco et Cisco Systems sont des marques déposées de Cisco Systems, Inc. et/ou de ses sociétés affiliées aux Etats-Unis et dans certains autres pays. Toutes les autres marques citées dans ce document ou sur le site web sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. L’utilisation du terme « partenaire » n’implique pas l’existence d’un partenariat entre Cisco et une autre société. Le présent document est une communication publique de Cisco.

Pour des flux directs d’informations sur Cisco news, veuillez visiter « News@Cisco » en cliquant sur le lien suivant :

http://newsroom.cisco.com/dlls/rss.html

Renseignements