Quebecor Inc.
TSX : QBR.A
TSX : QBR.B

Quebecor Inc.

06 avr. 2009 19h49 HE

La rémunération réelle en argent de Pierre Karl Péladeau en 2008 s'est chiffrée à 1,2 million de dollars

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 6 avril 2009) - Une précision importante s'impose à la suite de la publication, dans la Circulaire de sollicitation de procurations de la haute direction 2009 de Quebecor inc., de la rémunération du président et chef de la direction de l'entreprise, M. Pierre Karl Péladeau,. Ainsi, c'est une rémunération réelle en argent de 1,2 million de dollars qu'a reçue M. Péladeau en 2008.

Dans les faits, telle qu'expliquée dans le tableau sommaire de la rémunération des hauts dirigeants de l'entreprise inclus dans la circulaire et assujetti à de nouvelles règles de divulgation, la rémunération totale de 6 985 462 $ de M. Péladeau inclut la valeur estimative, calculée selon la méthode Black-Scholes au montant de 5 769 562 $, des options d'achat d'actions lui ayant été attribuées en 2008, valeur qui ne constitue pas un montant en espèces. La rémunération sous forme d'options d'achats comporte un risque significatif, dont la valeur ne saurait être considérée comme une certitude. Il s'agit plutôt d'éléments de rémunération hypothétiques dont la valeur réelle dégagée pourrait être tributaire d'éléments hors du contrôle du gestionnaire.

Il pourrait en être ainsi, par exemple, d'un lot de 500 000 options d'achat d'actions de Quebecor inc. attribué à M. Péladeau en 1999 et qui viennent à échéance en avril et en août 2009. Si elles venaient à échéance aujourd'hui, leur valeur serait nulle, notamment en raison de la crise du crédit et de l'environnement économique qui affecte la valorisation de l'ensemble du marché des actions et en dépit d'une croissance annuelle moyenne du bénéfice d'exploitation de 12,9 % de Quebecor Media au cours des cinq dernières années, dont 1,1 milliard de dollars en 2008 seulement. Si les nouvelles règles de divulgation imposées aux compagnies publiques à compter de l'année 2008 avaient été appliquées en 1999 lors de cet octroi, un montant d'environ 6,5 millions de dollars aurait dû être ajouté à sa rémunération globale pour ses options d'achat d'actions.

La rémunération réelle en argent de M. Péladeau en 2008 constitue donc 17 % de la rémunération globale présentée dans la circulaire. C'est donc dire que 83 % de la rémunération de M. Péladeau comporte une valeur à risque.

Enfin, il apparaît important de souligner que le salaire annuel de M. Péladeau est passé de 1,4 million de dollars en 2007 à 1,2 million en 2008.

Nouvelles règles et éléments de rémunération hypothétiques

Rappelons que depuis le 15 décembre 2008, les compagnies publiques dont l'exercice financier se terminait le ou après le 31 décembre 2008 doivent se conformer à de nouvelles règles relatives à la divulgation de la rémunération de la haute direction, règles qui sont prévues à l'Annexe 6 du Règlement 51-102 sur les obligations d'information continue.

Ces nouvelles règles, qui ont pour objectif de permettre aux actionnaires de mieux comprendre les enjeux de la rémunération, imposent notamment à ces émetteurs d'insérer à leurs circulaires de sollicitation de procurations un tableau sommaire de la rémunération.

Ce tableau, qui se veut un résumé de la rémunération globale des hauts dirigeants visés, inclut un nouvel élément, soit la valeur des attributions d'options d'achat d'actions octroyées pendant la période pertinente et la valeur du plan de retraite. Cette valeur des attributions d'options d'achat d'actions est calculée selon le modèle de Black-Scholes, un modèle qui utilise diverses hypothèses clés et estimations pour établir la valeur des options d'achat d'actions. Il s'agit d'informations qui ne se retrouvaient pas au tableau sommaire de la rémunération par les années passées.

Il est important de souligner que la mise en application de ces nouvelles règles de divulgation a pour conséquence de faire en sorte que le total de la rémunération indiquée au nouveau tableau prend en compte tant des éléments de rémunération monétaire que des éléments de rémunération hypothétiques.

A propos de Quebecor inc.

Quebecor inc. (TSX:QBR.A)(TSX:QBR.B) est une société de gestion détenant une participation de 54,7 % dans Quebecor Media inc., l'un des plus importants conglomérats de médias du Canada. Quebecor Media est, grâce à sa filiale Vidéotron ltée, le premier câblodistributeur du Québec et un important fournisseur d'accès Internet, de services de téléphonie et de télécommunications d'affaires. Par l'intermédiaire de Corporation Sun Media, Quebecor Media est le plus grand éditeur de journaux du Canada. Dans le domaine de la télédiffusion, elle exploite, par l'entremise de Groupe TVA inc., le premier réseau de télévision francophone généraliste du Québec, diverses chaînes spécialisées et la chaîne généraliste de langue anglaise Sun TV. En outre, Quebecor Media exploite Canoë inc. et son réseau de propriétés Internet au Canada en langues française et anglaise. Une autre filiale de Quebecor Media, Nurun inc., est une importante agence de technologies et de communications interactives au Canada, aux Etats Unis, en Europe et en Asie. Quebecor Media est active dans l'édition de magazines (TVA Publications inc.), dans l'édition et la distribution de livres (Groupe Livre Quebecor Media inc.), dans la production, la distribution et la vente au détail de produits culturels (Groupe Archambault inc., TVA Films), dans la location et la vente au détail de DVD et de jeux vidéos (Le SuperClub Vidéotron ltée), et dans l'édition d'annuaires imprimés et en ligne par l'intermédiaire de Quebecor MediaPages.

Renseignements