SOURCE: Aon Hewitt

Aon Hewitt

31 mars 2016 13h51 HE

La santé des régimes de retraite canadiens décline dans un premier trimestre volatil, selon une étude d'Aon

Les régimes de retraite ressentent les effets de la volatilité des marchés et la force du dollar

TORONTO, ON--(Marketwired - 31 mars 2016) - Aon plc (NYSE: AON), le leader mondial de la gestion du risque et du conseil et de l'impartition en ressources humaines, a publié aujourd'hui les résultats de son étude sur la solvabilité des régime de retraite pour le premier trimestre de 2016, selon laquelle la santé des régimes de retraite à prestations déterminées (PD) canadiens a décliné jusqu'à présent cette année. Dans l'ensemble, la solvabilité des régimes de retraite a diminué de 4,5 points de pourcentage durant le trimestre, étant donné l'appréciation de la devise canadienne, le faible rendement des actions internationales et la légère baisse des taux d'intérêt n'a pas compensé par la bonne performance du marché boursier canadien. La forte volatilité des taux de change et l'appétit pour le risque ont marqué cette période et rappelé aux promoteurs de régimes que le risque de baisse de la solvabilité persiste.

L'étude d'Aon, qui mesure l'actif des régimes par rapport à leur passif pour calculer le ratio de solvabilité, repose sur les résultats d'un total de 449 régimes de retraite à prestations déterminées administrés par Aon Hewitt dans les secteurs public, semi-public et privé. Le ratio de solvabilité médian au 29 mars 2016 était de 83,1 %, en comparaison avec 87,6 % à la fin du trimestre précédent. Cette période a été marquée par une forte volatilité. En fait, le ratio de solvabilité a plongé sous la barre de 80 % à la mi-février, avant que la reprise des actions et que la hausse des taux obligataires connaissent ne le poussent à la hausse en mars. La proportion des régimes à l'étude qui étaient entièrement capitalisés à la fin du trimestre a baissé à 8 %, une détérioration par rapport aux 11,8 % enregistrés au trimestre précédent.

Le trimestre a également mis en évidence l'incidence des fluctuations des taux de change sur la santé des régimes de retraite. L'an dernier, les régimes ont profité de la baisse du dollar canadien parce qu'ils étaient hautement exposés aux devises américaines et mondiales. Jusqu'à présent, en 2016, la tendance s'est inversée, vu que le dollar canadien a effectué un retour en force contre le dollar américain, passant de 0,69 $ à la mi-janvier à 0,77 $ à la fin mars. Cette remontée a réduit le rendement des investissements en devises étrangères. En effet, un régime entièrement couvert contre le risque de change avec un ratio de solvabilité 87,6% au début du trimestre aurait terminé le trimestre avec un ratio de solvabilité de 83,9 %, presque un point de pourcentage supérieur à un équivalent non couvert.

" L'incertitude entourant les économies mondiales est une cause de volatilité pour les matières premières et les devises, et est une source de préoccupations en ce qui concerne les valeurs des actions et l'orientation des taux d'intérêt ", a déclaré Claude Lockhead, associé exécutif de la pratique Retraite chez Aon Hewitt. " Dans ce genre de marchés, il est important que les régimes de retraite maintiennent un horizon de placement à long terme et gèrent les risques en conséquence. Par exemple, les actifs en devises étrangères dans les portefeuilles de retraite tendent à réduire la volatilité globale à moyen et à long terme. Alors que les gains obtenus l'an dernier ont été effacés par l'incidence d'un dollar canadien plus fort ce trimestre, les clients qui ont eu recours à une couverture intelligente et à d'autres stratégies d'atténuation du risque ont réduit leur volatilité. Nous prévoyons que la volatilité des marchés boursiers et obligataires va se poursuivre tout au long de 2016; en conséquence, une saine gestion des risques continuera de profiter aux régimes canadiens à l'avenir ".

Les marchés boursiers, qui ont atteint leur plancher en janvier ont récupéré à la fin de février et de mars, ont également stimulé la volatilité au cours du trimestre. Les titres de sociétés canadiennes ont produit un rendement relativement bon (4,0 %), tandis que les indices des obligations universelles et à long terme FTSE TMX ont produit 1,5 % et 2,8 %, respectivement. En dollars canadiens, les actions américaines et internationales ont été durement touchées, cependant. Le rendement total de l'indice S&P 500 américain a produit -4,2 %, tandis que les actions internationales ont produit -9,4 %. Les actions mondiales (-6,3 %) et des marchés émergents (-2,5 %) ont également terminé le trimestre en territoire négatif. L'appréciation du dollar canadien a contribué ce piètre rendement, car les rendements des actions américaines et des marchés émergents ont affiché 1,1 % et 1,5 %, respectivement, en monnaie locale.

La baisse des taux obligataires, qui réduisent le taux d'actualisation que les régimes de retraite appliquent au passif, a également contribué à la détérioration du ratio de solvabilité des régimes. Le taux des obligations de référence de 10 ans du gouvernement du Canada a baissé à 1,18 % au 29 mars, soit une baisse par rapport à 1,39 % au début de l'année; toutefois, le taux de référence a augmenté régulièrement depuis son plancher de 1,0 % à la mi-février.

" Pour de nombreux promoteurs canadiens sujets au financement sur base de volatilité, cette détérioration pourrait se traduire par des surprises inattendues dans le niveau des cotisations ainsi que dans leurs états financiers ", a déclaré M. Lockhead. " Nous nous attendons également à des changements dans le paysage des régimes de retraite au Canada, car ceux-ci sont en tête de liste des priorités des décideurs politiques actuellement. Les promoteurs doivent se préparer et gérer leurs régimes de retraite de façon plus complète en utilisant tous les leviers à leur disposition pour la gestion des risques; ils ne peuvent compter uniquement sur leur politique de placement, mais aussi rajuster leurs stratégies de financement et de prestations. Nous pourrions bien observer des modifications réglementaires et des améliorations aux régimes publics dans les mois à venir. "

Le ratio de solvabilité médian mesure la santé financière d'un régime de retraite à prestations déterminées en comparant l'actif total au passif total en supposant la cessation du régime. Il constitue la représentation la plus exacte et opportune de l'état financier des régimes de retraite à prestations déterminées canadiens, car il s'appuie sur une grande base de données et reflète les spécificités, les politiques de placement, les cotisations et les mesures d'allègement des déficits de solvabilité prises par le promoteur de régime. L'analyse des régimes dans la base de données tient compte du rendement indiciel des différentes classes d'actif, ainsi que des taux d'intérêt en vigueur, pour évaluer le passif sur base de solvabilité.

À propos d'Aon

Aon plc (NYSE: AON) est le leader mondial des services de gestion des risques, de courtage d'assurance et de réassurance, et des solutions et services d'impartition en ressources humaines. Par l'entremise de plus de 72 000 employés dans le monde entier, Aon s'unit pour donner à ses clients dans plus de 120 pays les moyens d'atteindre les résultats escomptés au moyen de solutions innovatrices visant la gestion des risques et la productivité des effectifs. Pour en savoir davantage sur nos capacités et apprendre comment nous produisons des résultats pour nos clients, visitez : http://aon.mediaroom.com.

Suivez Aon Hewitt sur Twitter : @AonHewittCA
Pour en savoir davantage sur Aon plc et vous abonner au Service de veille des informations : aon.mediaroom.com

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2016/3/31/11G091084/Images/mw1af6q5a7d5ck1oiq1csu1ei1v24h-1e8e3881029fbcd9b8bec60436f3b073.jpg

Renseignements