SOURCE: HealthCareCAN

HealthCareCAN

05 juin 2016 14h20 HE

La santé des travailleuses et des travailleurs passe avant tout

Un groupe d'experts se penche sur la question à la Conférence nationale sur le leadership en santé, les 6 et 7 juin à Ottawa

OTTAWA, ON--(Marketwired - 5 juin 2016) - Plus de 500 000 Canadiens sont chaque semaine dans l'incapacité de se rendre au travail en raison d'un problème de santé mentale, engendrant un coût de plus de 51 milliards de dollars par an pour l'économie canadienne - et les travailleurs de la santé sont eux-mêmes parmi les personnes les plus touchées.

Le lundi 6 juin, un groupe d'experts se chargera d'explorer comment des milieux de travail psychologiquement sains dans le milieu des soins sont essentiels à la santé des patients. Le panel sera en tribune au cours de la Conférence nationale sur le leadership en santé (CNLS) qui se tient les 6 et 7 juin 2016 à l'hôtel Westin d'Ottawa. La CNLS est présentée conjointement par SoinsSantéCAN et le Collège canadien des leaders en santé.

" Dans les soins de santé, la stigmatisation, le stress, l'anxiété, la dépression et l'épuisement sont des conditions communes liées au milieu de travail ", déclare Bill Tholl, président et chef de la direction, SoinsSantéCAN. " Les travailleurs de la santé ont tendance à se croire invincibles. Tellement d'autres personnes dépendent de leurs soins qu'ils peuvent être amenés à négliger leur bien-être ou à ne pas reconnaître qu'ils ont parfois, eux aussi, besoin d'aide. "

La recherche révèle que les travailleurs de la santé sont une fois et demie plus susceptibles que les personnes dans d'autres secteurs de s'absenter du travail pour cause de maladie ou d'invalidité. Plus de 40 % des médecins déclarent être parvenus à des stades avancés d'épuisement professionnel.

Globalement, une réclamation d'invalidité sur trois et 70 % des coûts liés à l'invalidité sont attribuables à la maladie mentale, dépassant les douleurs lombaires et d'autres atteintes des tissus mous parmi les causes d'invalidité.

En réponse, la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) et SoinsSantéCAN travaillent en étroite collaboration pour sensibiliser aux besoins spéciaux du milieu de travail. Cet effort s'inscrit dans une étude de cas d'une durée de trois ans visant à donner un suivi à la manière dont plus de 40 organisations mettent en œuvre la Norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail. La norme - la première du genre dans le monde - est une série de directives, d'outils et de ressources d'application volontaire mettant l'accent sur la promotion de la santé psychologique des travailleuses et des travailleurs et la prévention des préjudices psychologiques découlant de facteurs liés au lieu de travail.

" Nous souhaitons protéger la santé de nos travailleurs afin qu'ils soient aptes à dispenser dans les meilleures conditions les soins dont les patients ont besoin ", confirme la Dre Barbara Mildon, chef de la direction, Soins infirmiers au Centre des sciences de la santé mentale et vice-présidente, Exercice professionnel, Ressources humaines et Recherche au Centre pour l'éducation et le développement organisationnel, Ontario Shores.

La docteure Mildon débattra de la question à une table ronde à laquelle prendront part également Bill Tholl et Louise Bradley, présidente-directrice générale de la CSMC.

Ontario Shores est parmi les institutions qui sont partie prenante de l'étude de cas. Elle a mis en œuvre un indice de la santé psychologique primé prenant en compte 13 facteurs psychosociaux dans la norme de la CSMC et permettant de déterminer des questions pertinentes dans le cadre d'un sondage d'opinion auprès des travailleurs.

Malgré les progrès sociétaux entourant la stigmatisation des problèmes de santé mentale, Bill Tholl est d'avis que les travailleurs de la santé eux-mêmes contribuent à cet ostracisme. " Affligeant, mais vrai! ", de confirmer la Dre Mildon. Elle dit que les travailleurs de la santé ont l'habitude de traiter les maladies en fonction des résultats des tests et des analyses qu'ils observent. Toutefois, le diagnostic des problèmes de la santé mentale est plus difficile à poser, de telle sorte que même dans le domaine des soins de santé " une perception persiste selon laquelle la santé mentale n'a pas le même caractère d'urgence qu'une maladie physique. "

Tholl constate avec satisfaction que " l'amélioration de l'accès en matière de santé mentale sera une des pierres d'assise d'un nouvel Accord sur la santé. " Nous sommes tout disposés à collaborer avec le gouvernement pour aplanir tout écart entre santé mentale et santé physique. "

La CNLS est le plus important rassemblement national de décideurs du système de santé au Canada. Elle réunit des dirigeants qui représentent divers secteurs et professions des régions sanitaires, des régies et des alliances de la santé, des hôpitaux, des organisations de soins de longue durée, des organismes de santé publique, des services de soins communautaires et de santé mentale et des services sociaux. En plus, la conférence attire des participants d'institutions gouvernementales, d'établissements d'enseignement et de recherche, d'associations professionnelles, de cabinets d'experts conseils et de l'industrie.

La programmation de la CNLS présente en plénière une brochette d'orateurs stimulants, des panels et plus de 30 séances simultanées et présentations par affiches. Ce dialogue est une occasion unique de galvaniser le milieu autour du thème " Tracer la route vers l'innovation et le changement ". Visitez www.nhlc-cnls.ca pour de plus amples renseignements.

SoinsSantéCAN est le porte-parole national des organisations de soins de santé et des hôpitaux des quatre coins du Canada. Nous encourageons la découverte et l'innovation éclairées et continues, orientées vers des résultats, dans tout le continuum des soins de santé. Nous agissons de concert avec d'autres pour améliorer la santé de tous les Canadiens, pour renforcer les capacités d'offrir des soins de grande qualité, et pour optimiser la valeur des programmes de soins de santé financés par des fonds publics.

Pour en savoir davantage sur notre organisation, consultez le www.healthcarecan.ca. Suivez-nous sur Twitter : @HealthCareCAN ou sur Facebook : healthcarecan.soinssantecan.

Renseignements

  • Personne-ressource pour les médias :
    Lucie Boileau
    directrice des communications, du marketing et des relations gouvernementales
    lboileau@healthcarecan.ca
    855-236-0213/613-241-8005, poste 205;
    cell. : 613-462-5604