Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

18 déc. 2012 08h15 HE

La SCHL publie son dixième bilan annuel de l'état du logement au Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 18 déc. 2012) - Grâce à des pratiques prudentes de crédit hypothécaire, le nombre de prêts hypothécaires en souffrance a diminué au Canada en 2011 et au premier semestre de 2012, selon L'Observateur du logement au Canada diffusé aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

« L'Observateur du logement au Canada est une source indispensable d'information sur le rôle du logement dans l'économie, et diffuser de l'information de qualité élevée contribue à favoriser la stabilité et l'efficacité du système canadien du logement, a déclaré Karen Kinsley, présidente de la SCHL. L'édition 2012 marque le dixième anniversaire de cette publication, une source inestimable pour de nombreux membres des secteurs privé, sans but lucratif et gouvernemental qui se fient aux analyses et aux observations perspicaces qu'on y trouve sur la dynamique du logement au Canada », a ajouté Mme Kinsley.

Voici quelques-uns des principaux faits saillants de L'Observateur 2012 :

  • Au Canada, le pourcentage de prêts hypothécaires à l'habitation en souffrance depuis trois mois ou plus a diminué : il est passé de 0,41 %, en 2011, à 0,36 %, au premier semestre de 2012.
  • La valeur nette des ménages canadiens a augmenté en 2011. En effet, la valeur nette par habitant corrigée de l'inflation dépassait d'environ 7 000 $ son niveau d'avant la récession.
  • Parmi les grands centres urbains (aussi appelés régions métropolitaines de recensement ou RMR), c'est Moncton qui a affiché la plus forte hausse du nombre de ménages de 2006 à 2011; viennent ensuite Kelowna, St. John's, Calgary et Edmonton. Le tableau ci-joint renferme plus de détails sur la croissance du nombre de ménages dans certaines municipalités.
  • Les logements polyvalents aident à répondre aux besoins des ménages dirigés par une personne âgée, dont le nombre devrait augmenter d'ici 2036, car ils contribuent au confort des aînés, à leur sécurité, à leur autonomie et à leur bien-être et ils répondent à leur souhait de vieillir chez eux.
  • Les dépenses de rénovation au Canada ont augmenté de 3 % en 2011, pour atteindre 43,8 milliards de dollars.
  • Les stocks de logements achevés et inoccupés par tranche de 10 000 habitants frôlent leur moyenne antérieure, ce qui laisse entendre que leur niveau global correspond à celui de la croissance démographique.
  • Le cadre juridique des obligations sécurisées au Canada, instauré récemment, favorisera la stabilité financière en contribuant à diversifier les sources de financement pour les prêteurs et à accroître la robustesse du marché des obligations sécurisées canadiennes.
  • En 2011, le prix de revente moyen des habitations se chiffrait à 363 116 $ au Canada; le plus élevé était enregistré à Vancouver (779 730 $) et le plus bas, à Trois-Rivières (156 919 $).
  • Au Canada, le nombre de mises en chantier d'habitations a augmenté de 2,1 % en 2011; il a atteint 194 000 et dépassait ainsi sa moyenne à long terme.

Offert en version imprimée et en version électronique, L'Observateur met à la disposition de ses lecteurs un large éventail de statistiques sur les conditions de logement. Sur le Web, les utilisateurs ont accès à une vaste gamme de données statistiques sur les conditions de logement aux échelles nationale, régionale et locale.

Nouveau en 2012 : les tableaux interactifs de données locales sont maintenant disponibles pour plus de 160 municipalités. Grâce aux tableaux et aux graphiques interactifs, on peut voir rapidement, en ligne, divers indicateurs du logement (mises en chantier d'habitations, loyers et taux d'inoccupation des logements locatifs, genres de ménages et statuts d'occupation, besoins impérieux en matière de logement, etc.). Les nouveaux tableaux statistiques permettent aux utilisateurs de choisir la gamme des données locales qui les intéressent pour chaque municipalité. La publication et les données sont disponibles en ligne au www.schl.ca/observateur.

Mettant à contribution plus de 65 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions éclairées.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

Suivez la SCHL sur Twitter @SCHL_ca

DOCUMENT D'INFORMATION
L'OBSERVATEUR DU LOGEMENT AU CANADA
Tableau sommaire sur la croissance des ménages, Canada, provinces territoires et régions métropolitaines de recensement, 2006-2011
2006 2011 Croissance
(%)
Croissance annuelle moyenne
Yukon 12 615 14 117 11,9 300
Alberta 1 256 192 1 390 275 10,7 26 817
Nunavut 7 855 8 661 10,3 161
Colombie-Britannique 1 642 715 1 764 637 7,4 24 384
Ontario 4 554 251 4 887 508 7,3 66 651
Canada 12 435 520 13 320 614 7,1 177 019
Québec 3 188 713 3 395 343 6,5 41 326
Île-du-Prince-Édouard 53 084 56 462 6,4 676
Nouveau-Brunswick 295 871 314 007 6,1 3 627
Terre-Neuve-et-Labrador 197 245 208 842 5,9 2 319
Saskatchewan 387 160 409 645 5,8 4 497
Manitoba 448 766 466 138 3,9 3 474
Nouvelle-Écosse 376 829 390 279 3,6 2 690
Territoires du Nord-Ouest 14 224 14 700 3,3 95
Régions métropolitaines de recensement
Moncton 51 593 58 294 13,0 1 340
Kelowna 66 925 74 942 12,0 1 603
St. John's 70 663 78 960 11,7 1 659
Calgary 415 592 464 001 11,6 9 682
Edmonton 405 311 450 786 11,2 9 095
Ottawa-Gatineau 450 333 498 636 10,7 9 661
Toronto 1 801 071 1 989 705 10,5 37 727
Brantford 47 847 52 726 10,2 976
Saskatoon 95 257 104 237 9,4 1 796
Vancouver 817 033 891 336 9,1 14 861
Oshawa 119 028 129 698 9,0 2 134
Québec 318 001 345 892 8,8 5 578
Sherbrooke 84 605 91 099 7,7 1 299
Trois-Rivières 65 153 70 138 7,7 997
Kitchener-Cambridge-Waterloo 169 063 181 493 7,4 2 486
Guelph 51 116 54 868 7,3 750
Barrie 63 877 68 495 7,2 924
Regina 80 323 85 731 6,7 1 082
Saint John 49 107 52 281 6,5 635
Halifax 155 138 165 153 6,5 2 003
Kingston 61 978 65 965 6,4 797
Abbotsford-Mission 55 948 59 317 6,0 674
Hamilton 266 377 282 186 5,9 3 162
Montréal 1 525 625 1 613 260 5,7 17 527
London 184 946 195 056 5,5 2 022
Victoria 145 388 153 328 5,5 1 588
Saguenay 66 251 69 507 4,9 651
Peterborough 46 667 48 848 4,7 436
Greater Sudbury/Grand Sudbury 65 076 67 767 4,1 538
Winnipeg 281 745 291 316 3,4 1 914
St. Catharines-Niagara 156 386 160 455 2,6 814
Thunder Bay 51 426 52 062 1,2 127
Windsor 125 848 126 843 0,8 199
Les données de 2006 sont fondées sur les limites de 2011 des régions métropolitaines de recensement (RMR). De 2006 à 2011, les limites des RMR suivantes ont changé : Saguenay, Québec, Sherbrooke, Trois-Rivières, Montréal, Ottawa-Gatineau et Guelph.

Les données correspondent au nombre estimatif de logements occupés par des résidents habituels, fondé sur les résultats du recensement diffusés par Statistique Canada le 8 février 2012.

Source : SCHL, adaptation de données de Statistique Canada (Recensement du Canada)
Mis à jour : avril 2012
© 2012 Société canadienne d'hypothèques et de logement

Renseignements