Santé Canada

Santé Canada

13 nov. 2013 11h30 HE

La secrétaire parlementaire Eve Adams rencontre des élèves pour discuter d'initiatives antitabac

OAKVILLE, ONTARIO--(Marketwired - 13 nov. 2013) - Eve Adams, secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé et députée de Mississauga-Brampton-Sud, en collaboration avec la Société canadienne du cancer et la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC, a rencontré des élèves aujourd'hui pour discuter du tabagisme et de façons dont les jeunes canadiens peuvent éviter les dangers qui y sont associés.

« Le Canada est un chef de file mondial de la lutte antitabac. Les taux de tabagisme ont atteint un creux historique, mais il est essentiel que nous continuions d'encourager les gens à éviter le tabac », a déclaré la secrétaire parlementaire Eve Adams aux élèves de l'école secondaire White Oaks d'Oakville (Ontario). « Il est particulièrement important d'encourager les jeunes à éviter de fumer. Renoncer au tabac est la meilleure chose qu'une personne puisse faire pour sa santé », a affirmé Mme Adams.

Selon l'Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada de 2012, la prévalence du tabagisme chez les jeunes canadiens âgés de 15 à 17 ans est de 7 %, le plus bas taux jamais enregistré pour ce groupe d'âge.

Le gouvernement du Canada prend des mesures tangibles pour réduire les taux de tabagisme au Canada. Pour rendre le tabac moins attrayant pour les jeunes, le Canada est devenu en 2009 le premier pays du monde à interdire l'utilisation de certains additifs - notamment d'arômes, comme chocolat et gomme à bulles - dans les cigarettes, les petits cigares et les feuilles d'enveloppe (papier pour cigares), en plus de restreindre davantage la publicité des produits du tabac dans les publications qui peuvent être consultées par des jeunes. En 2011, le gouvernement a rendu obligatoires à l'échelle du pays les étiquettes de mise en garde de plus grande taille sur les emballages de cigarettes et de petits cigares. Plus tôt ce mois-ci, le gouvernement a présenté un projet de loi qui imposerait une peine d'emprisonnement obligatoire aux personnes déclarées coupables à de nombreuses reprises de trafic transfrontalier de tabac de contrebande et de contrebande de tabac.

« La santé des Canadiens est une priorité de notre gouvernement, et nous continuerons de prendre des mesures pour réduire encore les taux de tabagisme, particulièrement chez les enfants canadiens », a dit la secrétaire parlementaire Eve Adams.

Also available in English

Les communiqués de Santé Canada sont accessibles par Internet : www.santecanada.gc.ca/media.

Fiche de renseignements

Mesures du gouvernement du Canada pour combattre le tabagisme chez les jeunes

Le Canada est un chef de file mondial de la lutte antitabac, et les taux de tabagisme, y compris chez les jeunes âgés de 15 à 17 ans, ont atteint un creux historique.

En 2009, quand le Parlement a adopté la Loi restreignant la commercialisation du tabac auprès des jeunes, une loi modifiant la Loi sur le tabac, le Canada est devenu le premier pays du monde à interdire dans les cigarettes, les petits cigares et les feuilles d'enveloppe (papier pour cigares) l'utilisation de certains additifs - notamment d'arômes, comme chocolat et gomme à bulles - qui rendaient ces produits du tabac plus attrayants pour les jeunes.

Grâce à ces amendements à la Loi sur le tabac qui restreignent davantage la publicité des produits du tabac dans les publications qui peuvent être consultées par des enfants et des jeunes, il est plus difficile pour l'industrie d'inciter les jeunes à consommer des produits du tabac.

En 2011, le gouvernement a adopté des règlements qui imposent de nouvelles étiquettes de mise en garde de plus grande taille sur les emballages de cigarettes et de petits cigares à l'échelle du pays dans le but d'accroître la sensibilisation aux risques pour la santé associés au tabagisme.

Ces mises en garde illustrées couvrent 75 % de la surface des paquets et comprennent le numéro sans frais d'une ligne pancanadienne d'aide au renoncement et une adresse Web. La réglementation exige de plus des messages d'information sur la santé colorés et des énoncés sur les émissions toxiques faciles à comprendre.

Pour aider les jeunes à renoncer au tabac, Santé Canada a créé le programme de renoncement au tabac pour jeunes Vie100Fumer. Le programme Vie100Fumer compte comme ressources un livret et un guide de l'animateur. Les jeunes peuvent utiliser le livret pour les guider à leur rythme tout au long du processus de renoncement au tabac. Le site Web de Santé Canada contient de plus amples renseignements sur le programme Vie100Fumer.

Les résultats de la plus récente Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada de 2012 montrent que la prévalence du tabagisme chez les jeunes canadiens âgés de 15 à 17 ans n'est que de 7 %, le plus bas taux jamais enregistré pour ce groupe d'âge. De plus, le taux de tabagisme actuel des Canadiens (âgés de 15 ans et plus) a aussi atteint un creux historique de 16 %, une importante diminution par rapport au taux de 22 % en 2001, année du lancement de la Stratégie fédérale de lutte contre le tabagisme.

Les efforts combinés de tous les ordres de gouvernement, des fournisseurs de soins de santé et des intervenants en santé publique, y compris d'organisations non gouvernementales qui participent à la lutte au tabagisme, ont joué un rôle dans la réduction de la prévalence du tabagisme à ces minimums records.

Renseignements

  • Renseignements aux médias :
    Michael Bolkenius
    Cabinet de l'honorable Rona Ambrose
    Ministre fédérale de la Santé
    613-957-0200

    Santé Canada
    Relations avec les médias
    613-957-2983

    Renseignements au public :
    613-957-2991
    1-866-225-0709