Société financière IGM Inc.
TSX : IGM

Société financière IGM Inc.

12 févr. 2016 09h33 HE

La Société Financière IGM Inc. déclare ses résultats du quatrième trimestre et de l'année 2015

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwired - 12 fév. 2016) - Les lecteurs sont priés de se reporter aux sections Déclarations prospectives et Mesures financières non définies par les IFRS et mesures additionnelles définies par les IFRS, à la fin du présent communiqué. La Société financière IGM Inc. (IGM ou la Société) (TSX:IGM) a annoncé aujourd'hui ses résultats pour le quatrième trimestre et pour l'exercice clos le 31 décembre 2015.

Le bénéfice d'exploitation attribuable aux actionnaires ordinaires, excluant les autres éléments1, pour le trimestre clos le 31 décembre 2015 s'est établi à 198,2 millions de dollars, ou 81 cents par action, comparativement à un bénéfice d'exploitation attribuable aux actionnaires ordinaires, excluant les autres éléments2, de 208,1 millions, ou 83 cents par action, en 2014.

Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires pour le trimestre clos le 31 décembre 2015 était de 173,9 millions de dollars, ou 71 cents par action, comparativement à un bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de 148,9 millions, ou 59 cents par action, à la même période en 2014.

Le bénéfice d'exploitation attribuable aux actionnaires ordinaires, excluant les autres éléments1, pour l'exercice clos le 31 décembre 2015 s'est établi à 796,0 millions de dollars, ou 3,21 $ par action, comparativement à un bénéfice d'exploitation attribuable aux actionnaires ordinaires, excluant les autres éléments2, de 826,1 millions, ou 3,27 $ par action, en 2014.

Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires pour l'exercice clos le 31 décembre 2015 était de 771,7 millions de dollars, ou 3,11 $ par action, comparativement à un bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de 753,3 millions, ou 2,98 $ par action, en 2014.

Les produits pour le trimestre clos le 31 décembre 2015 se sont établis à 752,1 millions de dollars, comparativement à 742,1 millions au quatrième trimestre de 2014. Les produits pour l'exercice clos le 31 décembre 2015 se sont établis à 3,03 milliards, comparativement à 2,93 milliards à l'exercice précédent. Les charges se sont chiffrées à 532,6 millions pour le quatrième trimestre de 2015, comparativement à 557,0 millions au quatrième trimestre de 2014, et à 2,04 milliards pour l'exercice clos le 31 décembre 2015, comparativement à 1,96 milliard il y a un an.

Au 31 décembre 2015, le total de l'actif géré s'élevait à 133,6 milliards de dollars, alors qu'il était de 141,9 milliards au 31 décembre 2014. L'actif géré des fonds communs de placement s'établissait à 127,5 milliards au 31 décembre 2015, alors qu'il était de 126,0 milliards au 31 décembre 2014.

Les capitaux propres se chiffraient à 4,8 milliards de dollars au 31 décembre 2015, inchangés par rapport au 31 décembre 2014. Le rendement des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires fondé sur le bénéfice d'exploitation pour l'exercice clos le 31 décembre 2015 s'est établi à 17,0 pour cent, comparativement à 17,8 pour cent à la période correspondante en 2014.

Activités du Groupe Investors

« Notre réseau de conseillers a poursuivi sa croissance au quatrième trimestre, atteignant un effectif record de 5 320, a annoncé Murray J. Taylor, président et chef de la direction du Groupe Investors Inc. Les ventes de fonds communs de placement pour l'année ont également atteint le chiffre record de 7,9 milliards de dollars. »

Les ventes de fonds communs de placement pour le quatrième trimestre de 2015 se sont élevées à 1,8 milliard de dollars, un chiffre similaire à l'année précédente. Le montant des rachats a égalé celui des ventes de fonds communs de placement pour le quatrième trimestre de 2015, alors qu'on constatait des ventes nettes de 194 millions un an plus tôt.

Les ventes de fonds communs de placement pour l'exercice clos le 31 décembre 2015 se sont élevées à 7,9 milliards de dollars, une hausse de 5,7 pour cent par rapport à 7,5 milliards il y a un an, et les ventes nettes de fonds communs de placement ont totalisé 754 millions de dollars, comparativement à des ventes nettes de 651 millions un an plus tôt.

Le taux de rachat en glissement sur douze mois (exception faite des fonds du marché monétaire) s'établissait à 8,7 pour cent au 31 décembre 2015, inchangé par rapport au 31 décembre 2014.

Au 31 décembre 2015, l'actif géré des fonds communs de placement s'élevait à 74,9 milliards de dollars, comparativement à 73,5 milliards au 31 décembre 2014.

Activités de Mackenzie

Les ventes de fonds communs de placement pour le quatrième trimestre de 2015 se sont établies à 1,7 milliard de dollars par rapport à 1,6 milliard il y a un an. Les rachats nets de fonds communs de placement au quatrième trimestre ont totalisé 427 millions de dollars, comparativement à des rachats nets de 471 millions il y a un an3.

Les ventes de fonds communs de placement pour l'exercice clos le 31 décembre 2015 se sont élevées à 7,0 milliards de dollars par rapport à 7,1 milliards à l'exercice précédent. Les rachats nets de fonds communs de placement ont totalisé 1,3 milliard de dollars, comparativement à des rachats nets de 209 millions il y a un an3.

Le total des rachats nets pour le quatrième trimestre de 2015 s'est établi à 366 millions de dollars, comparativement à des ventes nettes totales de 148 millions à l'exercice précédent. Le total des rachats nets pour l'exercice clos le 31 décembre 2015 s'est établi à 10,6 milliards de dollars, comparativement à des ventes nettes totales de 1,2 milliard à l'exercice précédent. Si l'on exclut les activités de rééquilibrage(3,4), les rachats nets totaux pour le quatrième trimestre de 2015 s'élèvent à 127 millions, comparativement à des ventes nettes totales de 16 millions il y a un an, et les ventes nettes totales pour l'exercice clos le 31 décembre 2015 sont de 400 millions, alors qu'elles étaient de 1,1 milliard à l'exercice précédent.

« Les ventes brutes et nettes de fonds communs de placement ont connu une amélioration au cours du trimestre, les ventes brutes ayant augmenté de 6 pour cent par rapport à l'année précédente, a expliqué Jeffrey R. Carney, président et chef de la direction de la Corporation Financière Mackenzie. La solidité des ventes brutes pour le trimestre s'explique au premier chef par la performance robuste des fonds d'actions mondiales, dont les ventes ont connu une hausse de 42 pour cent, et elle a aussi été soutenue par le lancement du Fonds de stratégies alternatives diversifiées Mackenzie. »

Au 31 décembre 2015, le total de l'actif géré de Mackenzie s'élevait à 61,7 milliards de dollars, comparativement à 70,9 milliards au 31 décembre 2014. L'actif géré des fonds communs de placement totalisait 48,4 milliards de dollars au 31 décembre 2015, comparativement à 48,8 milliards à l'exercice précédent.

Dividendes

Le conseil d'administration a déclaré un dividende de 56,25 cents par action à l'égard des actions ordinaires de la Société et un dividende de 36,875 cents par action à l'égard des actions privilégiées de premier rang de série B à dividende non cumulatif de 5,90 pour cent de la Société. Le dividende à l'égard des actions ordinaires sera versé le 29 avril 2016 aux actionnaires inscrits au 31 mars 2016. Le dividende à l'égard des actions privilégiées sera versé le 2 mai 2016 aux actionnaires inscrits au 31 mars 2016.

1 Les autres éléments pour le trimestre et l'exercice clos le 31 décembre 2015 consistent en une charge de 24,3 millions de dollars après impôt liée à une restructuration et à d'autres charges, qui tient principalement compte des indemnités de départ et des paiements à des tiers liés à l'abandon de certaines activités de gestion de placements et de soutien administratif qui avaient été confiées à des tiers, lesquelles ayant principalement trait à ce qui suit :
- Pour Mackenzie : la fermeture du bureau de gestion de placements de Singapour et la mise en place d'autres changements de personnel afin de rediriger les ressources vers d'autres priorités qui, selon la direction, profiteront davantage à Mackenzie au fil du temps.
- Pour le Groupe Investors : l'instauration d'une nouvelle plateforme de courtier propre à l'entreprise pour les comptes d'intermédiaire, et la cessation de sa relation avec le courtier chargé de comptes externe. Cette nouvelle plateforme améliorera l'expérience de service des conseillers et des clients et vise à réaliser des gains d'efficience à long terme.
2 Les autres éléments pour le trimestre et l'exercice clos le 31 décembre 2014 consistent en une charge de 59,2 millions de dollars après impôt liée à des distributions aux clients et à d'autres charges. Au troisième trimestre de 2012, le Groupe Investors a instauré des solutions de placement destinées aux ménages clients qui détiennent plus de 500 000 $ en fonds de placement au Groupe Investors. Cette charge après impôt reflète principalement les distributions versées aux clients qui ne sont pas passés à ces solutions à frais réduits alors qu'ils y étaient admissibles.
Les autres éléments pour l'exercice clos le 31 décembre 2014 incluent également une charge de 13,6 millions de dollars après impôt liée à une restructuration et à d'autres charges.
3 En 2015, des modifications à la répartition des fonds ont été effectuées dans un programme de placement d'un autre émetteur comportant des fonds communs de placement de Mackenzie, ce qui a donné lieu à des rachats nets de 239 millions de dollars pour le quatrième trimestre et à des rachats nets de 695 millions de dollars pour l'exercice clos le 31 décembre.
En 2014, des modifications à la répartition des fonds ont été effectuées dans un programme de placement d'un autre émetteur comportant des fonds communs de placement de Mackenzie, ce qui a donné lieu des rachats nets de 222 millions de dollars pour le quatrième trimestre et pour l'exercice clos le 31 décembre.
4 Durant l'exercice clos le 31 décembre 2015, Gestion financière MD (« MD ») a confié à une autre société les responsabilités de sous-conseiller assumées par Mackenzie pour quatre mandats à revenu fixe (d'un total de 10,3 milliards de dollars). Les répercussions sur le bénéfice avant impôt de Mackenzie qui découlent de ces changements ne sont pas significatives. Mackenzie continue de conseiller MD sur un certain nombre de mandats à revenu fixe, de mandats équilibrés et de mandats d'actions.
Durant l'exercice 2014, un client institutionnel a procédé à des rééquilibrages tactiques qui se sont traduits par des ventes nettes de 354 millions pour le quatrième trimestre et par des ventes nettes de 389 millions pour l'exercice clos le 31 décembre dans des mandats de placement gérés séparément pour lesquels Mackenzie a agi à titre de conseiller.

Déclarations prospectives

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué, à l'exception des énoncés de faits historiques, sont de nature prospective; elles sont fondées sur des hypothèses et sont l'expression des attentes actuelles de la Société financière IGM. Les déclarations prospectives sont fournies afin d'aider le lecteur à comprendre la situation financière et les résultats d'exploitation de la Société à certaines dates et pour les périodes closes à certaines dates et de présenter de l'information au sujet des attentes et des projets actuels de la direction, et ces déclarations pourraient ne pas se prêter à d'autres fins. Les déclarations de cette nature peuvent porter, notamment, sur les opérations, les activités, la situation financière, les résultats financiers attendus, la performance, les prévisions, les possibilités, les priorités, les cibles, les buts, les objectifs continus, les stratégies et les perspectives de la Société, de même que les perspectives économiques en Amérique du Nord et à l'échelle mondiale, pour l'exercice en cours et les périodes à venir. Les déclarations prospectives comprennent des énoncés de nature prévisionnelle, dépendent de conditions ou d'événements futurs ou s'y rapportent, comprennent des termes tels que « s'attendre à », « anticiper », « planifier », « croire », « estimer », « chercher à », « avoir l'intention de », « viser », « projeter » et « prévoir », ainsi que les formes négatives de ces termes et d'autres expressions semblables, ou se caractérisent par l'emploi de la forme future ou conditionnelle de verbes tels que « être », « devoir » et « pouvoir ».

Les déclarations prospectives sont fondées sur des facteurs ou des hypothèses significatifs ayant permis de tirer la conclusion ou d'effectuer la prévision ou la projection dont il est question. Ces facteurs et hypothèses comprennent les perceptions des tendances historiques, des conditions actuelles et de l'évolution future prévue ainsi que d'autres facteurs considérés comme appropriés dans les circonstances. Bien que la Société considère ces hypothèses comme étant raisonnables en fonction de l'information dont dispose actuellement la direction, elles pourraient se révéler inexactes.

Les déclarations prospectives sont exposées à des risques et à des incertitudes intrinsèques, tant généraux que particuliers, qui font en sorte que des prédictions, des prévisions, des projections, des attentes et des conclusions pourraient se révéler inexactes, que des hypothèses pourraient être incorrectes et que des objectifs ou des buts et priorités stratégiques pourraient ne pas être réalisés.

Divers facteurs significatifs, qui sont indépendants de la volonté de la Société et de ses filiales dans bien des cas, touchent les opérations, la performance et les résultats de la Société et de ses filiales ainsi que leurs activités. En raison de ces facteurs, les résultats réels peuvent différer sensiblement des attentes actuelles à l'égard des événements ou des résultats estimés ou attendus. Ces facteurs comprennent, notamment, l'incidence ou l'incidence imprévue de la conjoncture économique, de la situation politique et des marchés en Amérique du Nord et dans le monde, des taux d'intérêt et des taux de change, des marchés boursiers et financiers mondiaux, de la gestion des risques de liquidité des marchés et de financement, des changements de méthodes comptables ayant trait à la présentation de l'information financière (y compris les incertitudes liées aux hypothèses et aux estimations comptables critiques), l'incidence de l'application de changements comptables futurs, des risques d'exploitation et liés à la réputation, de la concurrence, des changements liés aux technologies, à la réglementation gouvernementale, à la législation et aux lois fiscales, des décisions judiciaires ou réglementaires imprévues, des catastrophes, de la capacité de la Société à effectuer des transactions stratégiques, à intégrer les entreprises acquises et à mettre en œuvre d'autres stratégies de croissance ainsi que du succès obtenu par la Société pour ce qui est de prévoir ou de gérer les facteurs susmentionnés.

Le lecteur est prié de noter que la liste des facteurs précités ne comprend pas tous les facteurs susceptibles d'avoir une incidence sur les déclarations prospectives de la Société. Le lecteur est également prié d'examiner attentivement ces facteurs ainsi que d'autres facteurs, incertitudes et événements éventuels et de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives.

À moins que la loi ne l'exige expressément, la Société n'est pas tenue de mettre à jour les déclarations prospectives pour tenir compte d'événements ou de circonstances survenus après la date à laquelle ces déclarations ont été formulées ou encore d'événements imprévus, à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements ou de résultats futurs ou autrement.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des risques et des incertitudes qui ont une incidence sur les activités de la Société, veuillez consulter les documents d'information de cette dernière. Ces documents ont été déposés auprès des autorités de réglementation en valeurs mobilières du Canada et sont accessibles à l'adresse www.sedar.com.

Mesures financières non définies par les IFRS et mesures additionnelles définies par les IFRS

Le présent communiqué contient des mesures financières non définies par les IFRS et des mesures additionnelles définies par les IFRS. Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires, qui est une mesure additionnelle conforme aux Normes internationales d'information financière (les « IFRS »), peut être divisé en deux composantes :

  • le bénéfice d'exploitation attribuable aux actionnaires ordinaires;
  • les autres éléments, qui comprennent l'incidence après impôt de tout élément que la direction considère comme non récurrent ou qui pourrait rendre moins significative la comparaison des résultats d'exploitation d'une période à l'autre.

Les termes se rapportant à des mesures financières non définies par les IFRS comprennent, sans s'y limiter, les termes suivants : « bénéfice d'exploitation attribuable aux actionnaires ordinaires », « bénéfice d'exploitation par action », « rendement d'exploitation des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires » et d'autres termes semblables. Les mesures financières non définies par les IFRS sont utilisées afin de donner à la direction et aux investisseurs des mesures additionnelles visant à évaluer le rendement. Cependant, ces mesures financières non définies par les IFRS n'ont pas de définition normalisée en vertu des IFRS et, par conséquent, ne sont pas directement comparables à des mesures semblables utilisées par d'autres sociétés. Veuillez consulter les Points saillants financiers ci-joints pour obtenir les rapprochements appropriés de ces mesures financières non définies par les IFRS avec les mesures prescrites par les IFRS.
Les termes se rapportant à des mesures additionnelles définies par les IFRS comprennent les termes suivants : « bénéfice avant impôt sur le résultat » et « bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires ». Les mesures additionnelles définies par les IFRS sont utilisées afin de donner à la direction et aux investisseurs des mesures additionnelles pour évaluer le rendement. Ces mesures sont considérées comme des mesures supplémentaires définies par les IFRS puisqu'elles s'ajoutent aux postes minimum requis par les IFRS et qu'elles sont pertinentes pour comprendre la situation financière de l'entité.

Les états financiers consolidés et le rapport de gestion de la Société peuvent être consultés sur le site Web de la Société financière IGM Inc. au www.financiereigm.com.

La Société financière IGM Inc. est, au Canada, l'une des principales sociétés de services financiers personnels et le plus grand gestionnaire et placeur de fonds communs de placement et d'autres produits de gestion d'actif et gère un actif total d'environ 131 milliards de dollars au 31 janvier 2016. Elle exerce principalement ses activités par l'entremise du Groupe Investors, de la Corporation Financière Mackenzie et d'Investment Planning Counsel. La Société financière IGM Inc. fait partie du groupe d'entreprises de la Corporation Financière Power.

Avis à l'intention des médias : Le vendredi 12 février 2016 à 14 h 30 (HE), les médias et les autres parties intéressées pourront assister en direct sur le Web à une téléconférence portant sur les résultats de la Société financière IGM Inc. pour le quatrième trimestre de 2015, accessible à partir du site www.financiereigm.com. Ils pourront également écouter en direct la téléconférence avec les analystes en composant le 1-866-223-7781 ou le 416-340-2216.

SOCIÉTÉ FINANCIÈRE IGM INC.
Comptes consolidés de résultat
(non audité)
(en milliers de dollars canadiens, sauf les nombres d'actions et les montants par action)
Trimestres clos les
31 décembre
Exercices clos les
31 décembre


2015 2014 2015 2014
Produits
Honoraires de gestion 501 313 $ 507 370 $ 2 036 234 $ 2 014 086 $
Honoraires d'administration 104 737 100 706 417 563 397 235
Honoraires de distribution 97 044 87 765 379 558 351 257
Produits tirés des placements nets et autres produits 19 853 18 068 83 640 68 248
Quote-part du résultat de la société affiliée 29 178 28 142 110 950 96 458
752 125 742 051 3 027 945 2 927 284
Charges
Commissions 264 357 253 972 1 062 069 992 673
Charges autres que les commissions 245 023 279 755 882 969 877 496
Charges d'intérêts 23 201 23 239 92 115 92 152
532 581 556 966 2 037 153 1 962 321
Bénéfice avant impôt sur le résultat 219 544 185 085 990 792 964 963
Impôt sur le résultat 43 474 33 979 210 250 202 862
Bénéfice net 176 070 151 106 780 542 762 101
Dividendes sur actions privilégiées perpétuelles 2 212 2 212 8 850 8 850
Bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires 173 858 $ 148 894 $ 771 692 $ 753 251 $
Nombre moyen d'actions ordinaires
(en milliers)
- De base 245 638 251 698 248 173 252 108
- Dilué 245 739 251 996 248 299 252 778
Bénéfice par action (en dollars)
- De base 0,71 $ 0,59 $ 3,11 $ 2,99 $
- Dilué 0,71 $ 0,59 $ 3,11 $ 2,98 $
SOCIÉTÉ FINANCIÈRE IGM INC.
Points saillants financiers
Trimestres clos les
31 décembre
Aux 31 décembre et
pour les exercices
clos à ces dates
(non audité) 2015 2014 Variation 2015 2014 Variation
Bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires (en M$)
Bénéfice d'exploitation(1) 198,2 $ 208,1 $ (4,8 )% 796,0 $ 826,1 $ (3,6 )%
Bénéfice net 173,9 148,9 16,8 771,7 753,3 2,4
Bénéfice dilué par action
Bénéfice d'exploitation(1) 0,81 0,83 (2,4 ) 3,21 3,27 (1,8 )
Bénéfice net 0,71 0,59 20,3 3,11 2,98 4,4
Rendement des capitaux propres
Bénéfice d'exploitation(1) 17,0 % 17,8 %
Bénéfice net 16,5 % 16,2 %
Dividendes par action 0,5625 0,5625 - 2,250 2,175 3,4
Total de l'actif géré(2) (en M$) 133 648 $ 141 919 $ (5,8 )%
Groupe Investors
Fonds communs de placement 74 897 73 459 2,0
Mackenzie
Fonds communs de placement 48 445 48 782
Comptes gérés à titre de sous-conseiller, institutionnels et autres comptes 13 208 22 094
Total 61 653 70 876 (13,0 )
Counsel
Fonds communs de placement 4 178 3 850 8,5
Ventes de fonds communs de placement et ventes institutionnelles (en M$) Groupe Investors Mackenzie Counsel Total (3)
Pour le trimestre clos le 31 décembre 2015 Fonds communs
de placement
Total
Ventes brutes 1 821 $ 1 652 $ 2 593 $ 203 $ 4 164 $
Ventes nettes (rachats nets) - (427 ) (366 ) 42 (327 )
Pour la période de douze mois close le 31 décembre 2015
Ventes brutes 7 890 $ 6 965 $ 11 938 $ 741 $ 17 902 $
Ventes nettes (rachats nets) 754 (1 258 ) (10 595 ) 177 (10 257 )
(1) Mesures financières non définies par les IFRS :
Le bénéfice d'exploitation pour 2015 exclut les éléments suivants :
- Une charge après impôt de 24,3 M$ comptabilisée au quatrème trimestre et liée à la restructuration et à d'autres charges.
Le bénéfice d'exploitation pour 2014 exclut les éléments suivants :
- Une charge de 59,2 M$ après impôt comptabilisée au quatrième trimestre et liée à des distributions aux clients et à d'autres coûts. Au troisième trimestre de 2012, le Groupe Investors a lancé des solutions de placements pour les clients dont le solde du ménage était supérieur à 500 000 $. Cette charge après impôt tient principalement compte des distributions faites aux clients qui ne sont pas prévalus de ces solutions de placement à frais moindres lorsqu'ils y étaient admissibles.
- Une charge après impôt de 13,6 M$ comptabilisée au deuxième trimestre et liée à la restructuration et à d'autres charges.
(2) Le total de l'actif géré exclut un montant de 7,1 G$ représentant l'actif pour lequel Mackenzie est sous-conseiller au nom du Groupe Investors et d'Investment Planning Counsel (6,3 G$ au 31 décembre 2014).
(3) Le total des ventes brutes et des ventes nettes pour le trimestre clos le 31 décembre 2015 exclut un montant de 453 M$ et de 3 M$, respectivement, représentant les comptes pour lesquels Mackenzie est sous-conseiller au nom du Groupe Investors et d'Investment Planning Counsel.
Le total des ventes brutes et des ventes nettes pour la période de douze mois close le 31 décembre 2015 exclut un montant de 2,7 G$ et de 593 M$, respectivement, représentant les comptes pour lesquels Mackenzie est sous-conseiller au nom du Groupe Investors et d'Investment Planning Counsel.

Renseignements