Manufacturiers et exportateurs du Canada

Manufacturiers et exportateurs du Canada

04 juin 2009 13h37 HE

La solution au problème Buy America n'est autre qu'un décret-loi du président Obama : écrit le président de MEC au premier ministre

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 4 juin 2009) - Selon Manufacturiers et exportateurs du Canada, les entreprises canadiennes touchées par les dispositions de Buy America peuvent regagner accès au marché des É.-U. par le biais d'un décret-loi émis par le président américain Barack Obama.

S'appuyant sur une déclaration du ministre du Commerce international, M. Stockwell Day, à l'effet qu'une solution à ce problème devrait pouvoir se trouver au « niveau de l'exécutif », le président de MEC, M. Jayson Myers, a écrit au premier ministre Stephen Harper pour l'encourager à ouvrir des discussions avec les États-Unis sur cette avenue.

« Je vous demande de soulever le plus tôt possible la question Buy American auprès du président Obama. Il faut l'encourager à émettre un décret-loi déclarant que les stipulations Buy American présentes dans la législation fédérale ne s'appliquent pas au niveau des États et des municipalités. En échange, nous appuierions énergiquement une offre que ferait le gouvernement canadien d'entamer des négociations avec les États-Unis en vue d'assurer un accord plus ouvert sur les marchés publics entre nos deux pays qui impliquerait les gouvernements des provinces, États, territoires et municipalités ».

MEC collabore avec de nombreuses entreprises d'un océan à l'autre touchées par les dispositions plus sévères de Buy America qui commencent à restreindre l'accès au marché américain et qui ont ainsi affecté lourdement les activités de ces entreprises. Compte tenu de celles qui ont dû délocaliser leur production, du Canada aux États-Unis, pour se plier aux nouvelles dispositions, une solution s'impose de façon de plus en plus urgente.

« Quel que soit le côté du 49e parallèle dans lequel vous travaillez – Buy America est nuisible au commerce des deux pays », a déclaré M. Myers. Et, compte tenu de la tendance mondiale qui se dégage vers un plus grand protectionnisme, l'économie canadienne pourrait devoir affronter encore une autre tempête.

« Je ne vous apprends rien en vous disant que les fournisseurs canadiens de marchés publics américains, d'États et de municipalités, financés par le gouvernement fédéral des États-Unis subissent des pertes en termes de contrats, de contraction de leur production et de compression d'effectifs étant donné qu'ils ne peuvent plus soumissionner dans des marchés où ils avaient l'habitude de commercer librement. Des emplois américains sont également perdus alors que les clients canadiens voient leurs échanges avec les États-Unis disparaître. Les restrictions qu'impose Buy American font maintenant leur apparition dans nombre de projets de lois de crédits au Congrès. Nous nous inquiétons également du fait que la menace de mesures de rétorsion qui plane sur le Canada et d'autres pays puisse entraîner une sérieuse détérioration en Amérique du Nord et de l'économie mondiale ».

« Nous applaudissons votre engagement et celui du président Obama en vue d'éviter le protectionnisme et de préserver l'ouverture des marchés. C'est là un engagement d'une importance inégalée de la part des plus importants partenaires commerciaux au monde, surtout du fait de l'intégration étroite de la production industrielle de nos deux pays », poursuit M. Myers. « Si le Canada et les États-Unis ne peuvent éviter l'imposition de mesures restrictives sur notre commerce bilatéral, on peut difficilement imaginer la manière dont l'économie mondiale peut éviter de succomber au cercle vicieux qu'est le protectionnisme ».

Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC) est l'association commerciale et industrielle la plus importante du Canada et le porte-parole de la fabrication et du commerce mondial au Canada.

L'association représente plus de 10 000 entreprises de pointe à travers le Canada. Plus de 85 % des membres de MEC appartiennent aux secteurs des petites et moyennes entreprises. À titre de plus important réseau commercial, MEC, par le biais de ses différentes initiatives, notamment icosmo.ca et l'établissement de la Coalition des manufacturiers du Canada, touche plus de 100 000 entreprises d'un océan à l'autre qui se consacrent à la fabrication, au commerce international et aux industries des services.

On estime que le réseau de membres de MEC réalise 82 % de la totalité de la production manufacturière et 90 % des exportations canadiennes.

Renseignements

  • MEC
    Jeff Brownlee
    V.-P., Affaires publiques
    613-238-8888 poste 4233