SOURCE: Aon Hewitt

Aon Hewitt

30 sept. 2014 16h14 HE

La solvabilité des régimes de retraite au Canada recule au troisième trimestre, selon une étude d'Aon Hewitt

La mesure clé de la santé financière des régimes de retraite à prestations déterminées d'Aon reflète la première baisse en neuf trimestres; des défis supplémentaires se posent aux régimes traditionnels

TORONTO, ON--(Marketwired - 30 septembre 2014) - Des taux d'intérêt à long terme inférieurs ont entraîné la baisse de la solvabilité des régimes canadiens à prestations déterminées (PD) de juillet à septembre, selon la plus récente étude sur le ratio de solvabilité des régimes de retraite menée par Aon Hewitt, la division mondiale de ressources humaines d'Aon plc (NYSE: AON). Le rendement plutôt intéressant des marchés des actions et les cotisations au régime de retraite ont contribué à compenser la baisse en partie, mais le ratio de solvabilité global des régimes a chuté au troisième trimestre de près de cinq points de pourcentage comparativement au deuxième trimestre -- soit la première baisse de la solvabilité des régimes depuis juin 2012. Cependant, les régimes qui avaient adopté une stratégie d'atténuation des risques se sont révélés moins sensibles aux baisses de taux, et leur ratio de solvabilité n'a pas souffert autant.

Plus de 275 régimes de retraite répartis parmi les secteurs public, semi-public et privé ont participé à l'étude, et leur ratio de solvabilité médian -- la valeur marchande de l'actif du régime par rapport à son passif -- a atteint 91,1 %, au 26 septembre 2014. Ce ratio représente une baisse de 4,9 points de pourcentage par rapport au trimestre précédent se terminant le 30 juin 2014, une baisse de 5,5 % par rapport au pic de 96,6 % atteint en avril 2014 et une hausse de 3,1 % comparativement au même trimestre en 2013. Compte tenu de ce recul, les résultats de l'étude de ce trimestre inversent la tendance à l'amélioration des positions de solvabilité observée tout au long de 2013 et de 2014 pour les régimes à l'étude. De plus, environ 23 % des régimes à l'étude étaient plus que pleinement capitalisés à la fin du troisième trimestre cette année, en comparaison avec 37 % lors du trimestre précédent et 15 % au 3e trimestre de 2013.

D'après l'incidence des taux à long terme inférieurs sur le rendement des régimes, il devient de plus en plus évident que les régimes qui continuent de prendre des risques de taux d'intérêt et ceux qui ont adopté une stratégie d'atténuation des risques -- laquelle réduit en partie le risque des taux d'intérêt -- se comportent très différemment durant une volatilité des marchés. Dans l'ensemble, le rendement des titres boursiers était bon au 3e trimestre, mais comme les taux d'intérêt à long terme ont poursuivi leur recul, le régime de retraite moyen a réalisé un rendement plus faible par rapport aux régimes qui ont adopté une stratégie d'atténuation des risques. Ces derniers régimes ont délibérément suivi une approche optimisée de gestion du budget de risque dans un contexte actif-passif. Souvent, cette approche mène à un portefeuille qui vise une plus grande répartition en actif source de rendement et un ratio de couverture plus élevé au moyen d'instruments à revenu fixe aux durées plus longues pour l'actif de couverture du passif (le ratio de couverture est une mesure de la sensibilité de l'actif aux variations du passif en raison des taux d'intérêt; en fait, plus le ratio de couverture est élevé, mieux est la protection contre la chute des taux).

" Les régimes à prestations déterminées canadiens ont réalisé une excellente chaîne de trimestres positifs, mais comme nous le déclarons depuis un certain temps, la volatilité du marché continue de présenter des risques importants et les promoteurs de régimes devraient formuler ou affiner leurs stratégies d'atténuation des risques pour se mettre au diapason de l'évolution des conditions du marché des capitaux, a déclaré M. Claude Lockhead, associé exécutif, pratique de Retraite, Aon Hewitt. La première baisse du ratio de solvabilité depuis plus d'un an et demi devrait sonner l'alarme chez les promoteurs, qui doivent examiner leurs stratégies de capitalisation et d'investissement et considérer la gestion du risque comme un objectif de premier plan. Dans l'ensemble, la solvabilité des régimes canadiens est relativement forte comparativement à ce qu'elle était il y a quelques années; il reste donc du temps pour agir. Mais, avec la prochaine publication des nouvelles tables de mortalité, nous nous attendons à une augmentation importante du passif pour de nombreux régimes. De toute évidence, c'est un autre signe que le moment est propice pour passer aux actes. "

Aon Hewitt s'attend que les normes actuarielles des évaluations de solvabilité, qui seront publiées en 2015, tiennent compte des nouvelles tables de mortalité publiées plus tôt cette année. Ces normes auront une incidence réelle sur le passif de solvabilité des régimes à prestations déterminées. Les nouvelles tables de mortalité de l'Institut canadien des actuaires prévoient des durées de vie plus longues pour les retraités canadiens que les tables de mortalité des É.-U. précédemment utilisées. Si les nouvelles tables de l'ICA avaient été utilisées dans le cadre de l'étude du 3e trimestre, le ratio de solvabilité du régime médian aurait été encore plus faible (86,9 % contre 91,1 %).

Aon Hewitt a constaté qu'un nombre croissant de promoteurs de régimes explorent les nombreuses stratégies d'atténuation des risques à long terme qui s'offrent à eux. Au-delà de l'analyse des profils de risque des régimes à la lumière de l'évolution des marchés financiers, d'autres stratégies de gestion des risques prennent de plus en plus d'importance et gagneront assurément les faveurs des promoteurs de régimes qui recherchent des solutions créatives pour gérer leur risque de retraite.

La principale raison de la baisse des ratios de solvabilité au 3e trimestre était la réduction des taux d'actualisation qui servent à évaluer le passif des régimes. Cette réduction était principalement motivée par la baisse des taux en vigueur sur le segment à long terme de la courbe de rendement, ce qui a eu une incidence positive sur l'actif à revenu fixe, mais une incidence négative sur les valeurs de transfert et le coût d'achat des rentes. L'incidence négative de la baisse des taux a été en partie compensée par des rendements plus solides sur les actions; la meilleure catégorie a été les actions américaines (rendement de 4,9 % au 3e trimestre), suivie des titres des marchés émergents (2,5 %) et des actions mondiales (2,1 %). Les actions canadiennes ont reculé de -1,1 % au cours du trimestre, alors que les obligations à rendement à long terme et l'indice universel ont enregistré un rendement de 2,3 % et de 1,1 % respectivement.

" Il est clair que le bon rendement des régimes observé jusqu'à ce trimestre a créé une complaisance parmi les promoteurs de régimes, a poursuivi M. Lockhead. La volatilité que nous avons prévue pour les trimestres précédents a commencé à produire un effet réel sur la baisse ce trimestre, et vraiment, la seule chose qui n'a pas aggravé le rendement était les marchés des actions solides aux États-Unis et à l'étranger. S'il y a une correction de marché cet hiver, nous pourrons voir un recul continu dans le ratio de solvabilité des régimes. En combinaison avec l'incidence des nouvelles tables de mortalité, certains régimes pourraient se retrouver pris dans une tempête parfaite de rendements inférieurs et d'augmentation du passif, éliminant les énormes gains que de nombreux régimes ont réalisés au cours des 18 derniers mois. "

Le ratio de solvabilité mesure la santé financière d'un régime de retraite à prestations déterminées en comparant le montant total de l'actif au passif total en supposant la cessation du régime. Le ratio de solvabilité médian d'Aon Hewitt est la représentation la plus exacte et opportune de l'état financier des régimes de retraite à prestations déterminées canadiens, car il s'appuie sur une grande base de données et reflète les spécificités, les politiques de placement, les cotisations et les mesures d'allègement des déficits de solvabilité prises par le promoteur de régime.

À propos du coefficient de solvabilité médian d'Aon Hewitt
Le coefficient de solvabilité médian d'Aon Hewitt est conçu à l'aide d'une base de données de plus de 275 régimes de retraite répartis parmi tous les secteurs (public, semi-public et privé), dans la majorité des provinces canadiennes. Les données et caractéristiques de chaque régime sont utilisées pour projeter le coefficient de solvabilité du régime en question sur une base mensuelle. Ces projections tiennent compte de la hausse des indices financiers des diverses classes d'actif, ainsi que des taux d'intérêt en vigueur, pour évaluer le passif selon l'approche de solvabilité.

À propos d'Aon Hewitt
Aon Hewitt donne aux organisations et aux personnes le pouvoir d'assurer un meilleur avenir par le biais de solutions innovatrices pour le talent, la retraite et la santé. Nous conseillons, concevons et mettons en application une vaste gamme de solutions qui permettent aux clients de cultiver le talent pour stimuler le rendement, la croissance organisationnelle et personnelle, s'orienter par rapport aux risques de retraite tout en fournissant de nouveaux degrés de sécurité financière et en redéfinissant les solutions de soins de santé pour offrir davantage de choix, de moyens financiers et de mieux-être. Aon Hewitt est le leader mondial des solutions en ressources humaines, comptant plus de 30 000 professionnels dans 90 pays, servant plus de 20 000 clients dans le monde. Pour en apprendre davantage sur Aon Hewitt, veuillez visiter le site www.aonhewitt.com.

À propos d'Aon
Aon plc (NYSE: AON) est le principal fournisseur mondial de services de gestion des risques, de courtage d'assurance et de réassurance, et de consultation et d'impartition en capital humain. Par l'entremise de plus de 66 000 employés dans le monde, Aon génère des résultats pour ses clients dans plus de 120 pays, au moyen de solutions innovatrices et efficaces visant la gestion des risques et la productivité des effectifs. Aon domine son secteur en proposant des ressources mondiales et une expertise technique. Aon a été nommée à plusieurs reprises par de multiples sources du secteur d'activité meilleur courtier, meilleur intermédiaire en assurance, meilleur intermédiaire en réassurance et meilleur fournisseur de services-conseils en avantages sociaux. Pour en savoir plus au sujet d'Aon, visitez le site aon.com et aon.com/manchesterunited, pour en savoir plus sur le partenariat mondial d'Aon avec le club Manchester United et sur son rôle de commanditaire du maillot.

Abonnez-vous au Service de veille des informations : aon.mediaroom.com
Suivez Aon Hewitt sur Twitter : @aonhewittCA

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2014/9/30/11G022834/Images/Clipboard02-1155909167162.jpg

Renseignements