SOURCE: Aon Hewitt

Aon Hewitt

31 déc. 2014 11h21 HE

La solvabilité des régimes de retraite au Canada recule en 2014, selon un sondage d'Aon Hewitt

La mesure clé de la santé des régimes à prestations déterminées d'Aon Hewitt reflète une première baisse annuelle en trois ans, tandis que les régimes ayant adopté une stratégie de réduction des risques affichent une amélioration de leur solvabilité

TORONTO, ON--(Marketwired - 31 décembre 2014) - La solvabilité des régimes à prestations déterminées (PD) au Canada a diminué tout au long de 2014, selon le plus récent sondage sur le ratio de solvabilité des régimes de retraite mené par Aon Hewitt, l'entreprise mondiale de solutions en matière de talent, de retraite et de santé d'Aon plc (NYSE: AON). Le recul de près de trois points de la solvabilité des régimes en 2014, sous l'effet d'une diminution des taux d'intérêt à long terme, représente la première baisse annuelle de la mesure clé de la santé financière des régimes à prestations déterminées d'Aon Hewitt depuis 2011. Le ratio de solvabilité a également reculé au quatrième trimestre, perdant 0,5 point par rapport au troisième trimestre. Toutefois, comparativement aux régimes de retraite traditionnels, les régimes qui s'étaient dotés d'une stratégie de réduction des risques en 2014 ont continué de mieux résister aux baisses des taux d'intérêt; leur ratio de solvabilité a donc connu des baisses plus modérées d'une année à l'autre, et s'est même amélioré au quatrième trimestre.

Au total, 449 régimes de retraite des secteurs public, semi-public et privé administrés par Aon Hewitt ont participé au sondage, et leur ratio de provisionnement médian sur base de solvabilité -- la valeur marchande de l'actif du régime par rapport à son passif -- s'établit à 90,6 % au 31 décembre 2014. Il s'agit d'une baisse de 0,5 point par rapport au trimestre précédent terminé le 30 septembre 2014, et d'une chute de 2,7 points par rapport à la solvabilité au 31 décembre 2013. Depuis le sommet de 96,6 % atteint en avril 2014, la solvabilité globale des régimes a reculé de 5,9 points, poursuivant ainsi la tendance vers une détérioration de la solvabilité des régimes amorcée au troisième trimestre de 2014 (lorsque le ratio de solvabilité a diminué à 91,1 % après avoir atteint 96,2 % au trimestre précédent). Par ailleurs, environ 18,5 % des régimes étudiés étaient plus qu'entièrement provisionnés à la fin de l'année, comparativement à 23 % au trimestre précédent et à 26 % à la fin de 2013. Les promoteurs qui doivent produire des évaluations au 31 décembre 2014 pourraient voir le montant de leurs cotisations envers le déficit de solvabilité doubler en 2015 en raison du ratio de solvabilité plus faible.

Les taux d'intérêt à long terme ont connu une volatilité considérable en 2014, avec une baisse globale de près d'un point de pourcentage. Dans l'ensemble, il a été démontré durant l'année qu'en période de volatilité des marchés, les régimes de retraite qui ont adopté une stratégie de réduction des risques qui atténue en partie le risque de taux d'intérêt se comportent mieux que les régimes de retraite qui continuent d'assumer le risque de taux d'intérêt. Par exemple, un régime traditionnel (composé de 60 % d'actions/40 % d'obligations) qui a commencé l'année avec un ratio de solvabilité de 90 % aurait terminé 2014 avec un ratio de 88,5 %. Par contre, selon le sondage d'Aon Hewitt, un régime en consultation active type ayant un ratio de solvabilité de 90 % au 1er janvier aurait terminé l'année avec un ratio de 91,5 %. Les régimes de retraite en consultation active ont généralement adopté une stratégie de réduction des risques, mise en œuvre par un tiers professionnel, qui optimise le risque lié au régime dans un contexte actif-passif. Pour beaucoup, cela signifie une plus grande diversification de la composante croissance de leur caisse et un ratio de couverture des taux d'intérêt plus élevé. Résultat : une meilleure protection contre la volatilité des marchés boursiers et contre la baisse des taux d'intérêts.

" À tout le moins, la performance des régimes PD au Canada en 2014 illustre la rapidité avec laquelle le paysage de la solvabilité peut changer en réponse à la volatilité des marchés financiers. Les régimes qui sont demeurés exposés aux taux d'intérêt ont subi une véritable raclée en 2014, explique Claude Lockhead, associé exécutif de la pratique Retraite et gestion de placements d'Aon Hewitt. Les promoteurs qui ont mis en œuvre ou peaufiné leurs stratégies de gestion des risques ont obtenu de bien meilleurs résultats que les promoteurs de régimes traditionnels dans un contexte de baisse des taux d'intérêt. Pour ce qui est de 2015, la seule certitude, c'est l'incertitude. Cela devrait inciter tous les promoteurs à évaluer leurs stratégies de provisionnement et de placement en vue de mieux gérer le risque. "

La nécessité pour les promoteurs de réévaluer leur approche de gestion des risques sera encore plus cruciale en 2015, selon M. Lockhead, avec la promulgation imminente de nouvelles tables de mortalité pour le marché canadien, qui, lorsqu'elles seront appliquées, pourraient avoir une incidence négative importante sur la solvabilité des régimes. Les retraités vivent plus longtemps, ce qui peut accroître les engagements de nombreux régimes; en fait, selon Aon Hewitt, les nouvelles tables de mortalité de l'Institut canadien des actuaires pourraient donner lieu à une baisse de plus de quatre points du taux de solvabilité médian.

Le principal catalyseur de la baisse des ratios de solvabilité en 2014 a été la réduction des taux d'actualisation qui servent à évaluer le passif des régimes. Cette réduction était principalement motivée par la baisse des taux en vigueur sur le segment à long terme de la courbe de rendement, ce qui a eu une incidence positive sur les actifs à revenu fixe (rendement de 8,4 % et de 16,7 % sur les obligations Univers et Long terme, respectivement), mais une incidence négative sur les valeurs de transfert et le coût d'achat des rentes. L'incidence défavorable de la baisse des taux d'intérêt a été en partie compensée par les rendements des actions, en l'occurrence les actions américaines (26,3 %), les actions mondiales (16,3 %) et les actions canadiennes (10,8 %). Les régimes investis dans des catégories d'actif non traditionnelles comme l'immobilier mondial et les infrastructures ont été récompensés par des rendements de 28,2 % et 26,9 %, respectivement, en 2014. (Les rendements ci-dessus sont exprimés en dollars canadiens et tiennent compte du gain de 8,5 % résultant de la dépréciation du dollar canadien en 2014.)

" L'année 2014 constitue un point d'inflexion dans la performance des régimes, et devrait sonner l'alarme pour les promoteurs de régimes à prestations déterminées. Les pressions négatives sur les taux d'intérêt étaient imprévues, ajoute M. Lockhead. La vigueur de l'économie américaine ayant été neutralisée par la faiblesse observée en Europe et en Asie, et les prix des matières premières ayant été volatils, nous pouvons continuer de nous attendre à des taux d'intérêt instables et faibles dans certains marchés boursiers, notamment en Europe. Compte tenu de l'impact des nouvelles estimations de longévité à venir bientôt, les promoteurs se doivent d'examiner attentivement leur approche en matière d'investissements et de gouvernance. Par exemple, les régimes qui non seulement atténuent le risque de taux d'intérêt, mais comportent aussi un processus de gouvernance robuste qui permet de bloquer les gains réalisés sur les marchés, seront mieux placés pour gérer cette volatilité -- un aspect qui mérite d'être pris en considération dans ce qui semble être une conjoncture difficile persistante en 2015. "

Le ratio de provisionnement sur base de solvabilité mesure la santé financière d'un régime de retraite à prestations déterminées en comparant l'actif total au passif total et en supposant la cessation du régime. Le ratio de solvabilité médian d'Aon Hewitt est la représentation la plus exacte et à jour de la situation financière des régimes de retraite PD au Canada, car elle s'appuie sur une vaste base de données et reflète les caractéristiques précises, la politique de placement, les cotisations versées et les mesures d'allègement prises par le promoteur de chaque régime.

À propos du ratio de solvabilité médian d'Aon Hewitt

Le ratio de solvabilité médian d'Aon Hewitt est développé à l'aide d'une base de données de 449 régimes de retraite répartis parmi tous les secteurs (public, semi-public et privé) et la majorité des provinces canadiennes. Les données et caractéristiques de chaque régime sont utilisées pour projeter leur ratio de solvabilité sur une base mensuelle. Ces projections tiennent compte de la hausse des indices financiers des diverses catégories d'actifs, ainsi que des taux d'intérêt en vigueur, pour évaluer le passif sur base de solvabilité.

À propos d'Aon Hewitt

Aon Hewitt donne aux organisations et aux personnes le pouvoir d'assurer un meilleur avenir par le biais de solutions innovatrices pour le talent, la retraite et la santé. Nous conseillons, concevons et mettons en application une vaste gamme de solutions qui permettent aux clients de cultiver le talent pour stimuler le rendement, la croissance organisationnelle et personnelle, s'orienter par rapport aux risques de retraite tout en fournissant de nouveaux degrés de sécurité financière et en redéfinissant les solutions de soins de santé pour offrir davantage de choix, de moyens financiers et de mieux-être. Aon Hewitt est le leader mondial des solutions en ressources humaines, comptant plus de 30 000 professionnels dans 90 pays, servant plus de 20 000 clients dans le monde. Pour en apprendre davantage sur Aon Hewitt, visitez le site http://www.aonhewitt.com/.

À propos d'Aon

Aon plc (NYSE: AON) est le principal fournisseur mondial de services de gestion des risques, de courtage d'assurance et de réassurance, et de consultation et d'impartition en capital humain. Par l'entremise de plus de 66 000 employés dans le monde, de ses ressources mondiales de premier ordre et de ses compétences techniques, Aon s'unit pour aider ses clients dans 120 pays à atteindre les résultats escomptés au moyen de solutions novatrices et efficaces visant la gestion des risques et des effectifs. Aon a été nommée à maintes reprises meilleur courtier au monde, meilleur intermédiaire en assurance, meilleur intermédiaire en réassurance, meilleur gestionnaire de captives et meilleur cabinet conseil en avantages sociaux par de multiples sources dans son secteur. Pour en savoir plus au sujet d'Aon, visitez le site http://www.aon.com/. Pour en savoir plus sur le partenariat mondial d'Aon avec le club Manchester United, visitez le site www.aon.com/manchesterunited/.

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2014/12/31/11G029382/Images/AONFRENCH-790978838005.jpg

Renseignements