SOURCE: Glassdoor

Glassdoor

12 avr. 2016 23h56 HE

La table ronde de Glassdoor sur l'égalité des salaires souligne la transparence salariale en tant que clé pour combler l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes

À l'occasion de la journée de l'égalité salariale, Hillary Clinton, l'athlète américaine médaillée d'or Megan Rapinoe et plusieurs experts ont discuté des facteurs contribuant à l'écart salarial au travail, dont le manque de transparence et d'opportunités équitables en termes d'éducation et de promotion

NEW YORK, État de New York, et MILL VALLEY, Californie--(Marketwired - Apr 12, 2016) - En l'honneur de la Journée de l'égalité salariale, Glassdoor(R), la plateforme dédiée à l'emploi et au recrutement la plus transparente au monde, a organisé une table ronde avec la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton et d'autres dirigeants, experts et défenseurs afin de discuter des problèmes associés à l'égalité salariale et à l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes. Cette table ronde était diffusée en direct depuis la ville de New York ; un enregistrement est disponible à l'adresse https://www.glassdoor.com/Salaries/equal-pay-roundtable/index.htm.

Pendant une heure, les participants ont discuté des réalités et des causes de l'écart salarial entre les hommes et les femmes ainsi que d'une série de solutions. Animés par la journaliste primée Diane Brady, qui travaillait dernièrement chez Bloomberg, les participants comprenaient :

  • Hillary Clinton, ancienne première dame, sénatrice et secrétaire d'État américaine
  • Robert Hohman, co-fondateur et PDG de Glassdoor, Inc.
  • Lori Nishiura Mackenzie, directrice exécutive du Clayman Institute for Gender Research à l'université Stanford
  • Dan Henkle, président de la Gap Foundation et vice-président principal de la durabilité mondiale chez Gap Inc.
  • Megan Rapinoe, championne du monde et médaillée d'or olympique
  • Tracy Sturdivant, co-fondatrice et co-directrice exécutive de Make It Work

Les participants ont discuté de manières visant à combler l'écart salarial, dont un appel à ce que les employeurs assurent davantage de transparence en termes de lieu de travail et de salaire ; l'offre des mêmes opportunités de promotion aux hommes et aux femmes ; et l'assurance d'application de politiques adéquates pour soutenir la transparence salariale et encourager les femmes à intégrer les domaines bien rémunérés, comme les sciences, la technologie, l'ingénierie et les mathématiques (STEM). Des initiatives ciblées visant à encourager le développement professionnel et la négociation salariale et à soutenir le congé familial payé et la garde d'enfant abordable ont également été mentionnées en tant que réponses importantes aux causes pour lesquelles les femmes gagnent moins que les hommes.

Au sujet de la transparence et de l'écart salarial, Hillary Clinton a déclaré :

« L'écart salarial coûte tant d'argent aux femmes, aux familles et à notre économie chaque année. Il est important de faire remarquer que l'incapacité d'assurer l'égalité salariale pour les femmes touche aussi les familles et l'ensemble de l'économie. Glassdoor se concentre sur un problème qui engendre des répercussions presque universelles. Il existe déjà des lois au niveau fédéral et dans les États qui rendent le refus d'offrir un salaire équitable illégal. Le problème, c'est qu'il n'y a pas suffisamment de transparence et que, dans de nombreux milieux, nous ne connaissons pas l'importance de l'écart. »

Au sujet de la promesse d'un salaire équitable, Robert Hohman, PDG et co-fondateur de Glassdoor, a déclaré :

« Deux mille employeurs se sont tournés vers Glassdoor pour faire la promesse d'un salaire équitable (Equal Pay Pledge). Ils ont promis d'assurer que leur entreprise offrirait un salaire égal pour un même travail. Nous savons que 90 % des employés partagent l'avis qu'un même travail doit être récompensé par un salaire équitable et 60 % d'entre eux assurent qu'ils ne postuleraient pas auprès d'une entreprise au sein de laquelle ils savent qu'il existe un écart salarial. Dans cette course au talent, en tant qu'employeur, on réduit son accès et sa capacité à embaucher les meilleurs employés à long terme si on ne s'attaque pas directement à ce problème. »

Au sujet du point de basculement de la transparence, Megan Rapinoe, championne du monde et médaillée d'or olympique, a déclaré :

« En tant qu'équipe, nous comprenons clairement notre plateforme et le problème de l'égalité des femmes, et nous aimons soutenir cette charge. Cela fait longtemps que nous connaissons les contrats de l'équipe de football masculine. Pour nous, la transparence a été le point de basculement. Cette année, après avoir remporté la coupe du monde et terminé notre tournée de la victoire, nous en avions déjà connaissance mais nous ne disposions pas des chiffres exacts. Ce n'est qu'en fin février ou début mars, lorsqu'ils ont publié tous les chiffres, que nous avons constaté que l'écart positif se chiffrait à 17 millions de dollars. Nous avons déjà prouvé que nous sommes rentables sans l'investissement nécessaire, alors imaginez si nous recevions des investissements. »

L'écart salarial entre les hommes et les femmes constitue une préoccupation prioritaire pour de nombreux Américains et employés dans le monde entier. Neuf employés sur 10 dans sept pays pensent que les hommes et les femmes devraient recevoir un salaire égal pour un travail égal, d'après une récente enquête de Glassdoor(1). Pourtant, un écart de rémunération considérable existe toujours. Une nouvelle étude menée par Glassdoor Economic Research a révélé que l'écart de rémunération hommes-femmes est réel et significatif (5,4 % aux États-Unis), même après l'application des vérifications du niveau scolaire, de l'expérience professionnelle, de l'emplacement, du secteur et même de l'intitulé de poste et de l'entreprise.

Glassdoor est un leader en termes de transparence sur le lieu de travail et salariale et a conduit des études économiques et des enquêtes mondiales sur ce sujet important afin de faire la lumière sur ce problème, de mieux comprendre l'écart salarial et de stimuler la conversation dans le but de comprendre les causes et de trouver des solutions appropriées.

MESURES QUE LES EMPLOYÉS ET EMPLOYEURS PEUVENT PRENDRE : les employés et employeurs peuvent prendre des mesures immédiates afin de réduire l'écart de rémunération hommes-femmes par l'amélioration de la transparence et des engagements.

Employés : améliorer la transparence concernant les salaires peut aider les travailleurs du monde entier à mieux comprendre s'ils sont rémunérés de manière équitable pour les fonctions qu'ils exercent au sein de leur entreprise et sur le marché du travail local. N'importe quel employé, où qu'il soit, peut réaliser un rapport de salaire anonyme sur Glassdoor.

Employeurs : près de 7 employés sur 10 (69 %) souhaitent mieux connaître le salaire équitable pour leur poste et leurs compétences dans leur entreprise et au sein du marché de l'emploi local(1), et trois employés sur cinq refuseraient de postuler à un poste dans une entreprise au sein de laquelle il existe un écart salarial(1). Les employeurs peuvent se démarquer en prenant position et en faisant ce que plus de 1 800 employeurs ont déjà fait, à savoir faire la Promesse d'un salaire équitable sur Glassdoor, engageant ainsi leur entreprise à rémunérer ses employés de manière équitable pour un travail égal et une expérience égale.

FICHE RÉCAPITULATIVE DE GLASSDOOR SUR L'ÉCART DE RÉMUNÉRATION ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES ET LA TRANSPARENCE DES SALAIRES : Pour davantage de renseignements et accéder aux données de l'étude économique et de l'enquête sur le thème de l'égalité des salaires entre les hommes et les femmes et la transparence des salaires, veuillez consulter la fiche récapitulative de Glassdoor.

(1) Cette enquête a été menée en ligne au Canada, en Suisse, en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et aux États-Unis par Harris Poll au nom de Glassdoor du 1er au 5 octobre 2015 auprès de 8 254 adultes âgés de 18 ans ou plus. Toutes les réponses prises en compte proviennent d'adultes qui sont employés à temps plein ou à temps partiel. L'étude en ligne ne se base pas sur un échantillon aléatoire et, par conséquent, aucune estimation de l'échantillonnage théorique ne peut être établie. Si vous souhaitez consulter la méthodologie de l'enquête dans son intégralité, y compris les variables pondérées, veuillez contacter pr@glassdoor.com.

À propos de Glassdoor
Glassdoor est la communauté dédiée à l'emploi et au recrutement la plus transparente au monde, qui transforme la manière dont les gens recherchent un emploi et la façon dont les sociétés recrutent les meilleurs talents. En plus des offres d'emploi, Glassdoor propose conjointement des commentaires gratuits et anonymes, des évaluations et des informations sur les salaires pour aider les demandeurs d'emploi à trouver les meilleurs postes et répondre aux questions cruciales qui se posent lors de la recherche d'un emploi, de la candidature, de l'entretien d'embauche et de la phase de négociation. Pour les employeurs, Glassdoor propose des solutions de recrutement et d'image de marque afin de les aider à attirer d'excellents candidats à un coût très inférieur aux autres canaux. De plus, Glassdoor est présente sur l'une des applications d'offres d'emploi les plus prisées des plateformes iOS et Android. Lancée en 2008, la société a recueilli environ 160 millions de dollars auprès de Google Capital, Tiger Global, Benchmark, Battery Ventures, Sutter Hill Ventures, DAG Ventures, Dragoneer Investment Group et d'autres investisseurs.

(c) 2016 Glassdoor, Inc. Glassdoor est une marque déposée de Glassdoor, Inc.

Remarque : Il s'agit d'un événement non-partisan et hors campagne.

Renseignements



  • Contacts auprès des médias pour Glassdoor :
    MaryJo Fitzgerald ou Scott Dobroski
    pr@glassdoor.com