Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

08 mai 2017 08h16 HE

La tendance des mises en chantier d'habitations était à la hausse au Canada en avril

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 8 mai 2017) - La tendance des mises en chantier d'habitations est en hausse au Canada, selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). En effet, elle se chiffrait à 213 768 en avril 2017, comparativement à 210 702 en mars 2017. Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé (DDA) de mises en chantier d'habitations.

« La construction résidentielle s'est intensifiée au Canada : le nombre désaisonnalisé de logements mis en chantier a dépassé la barre des 200 000 pour un cinquième mois d'affilée. La progression de la tendance est en grande partie attribuable à l'activité sur le marché des appartements de la Colombie-Britannique et du Québec; elle a toutefois été atténuée par la baisse des mises en chantier de logements collectifs en Ontario », a déclaré Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL.

Faits saillants d'avril

  • La construction d'appartements continue de stimuler le marché de l'habitation de Halifax. Dans le segment des logements collectifs, plus de 400 unités additionnelles ont été commencées en avril, et le cumul annuel des mises en chantier s'est accru de 169 % par rapport à celui des quatre premiers mois de 2016. La demande est alimentée en partie par la population vieillissante, car les baby-boomers qui cherchent un logement plus petit sont de plus en plus nombreux à vendre leur maison et à devenir locataires.

  • Même si le nombre de mises en chantier était en baisse au Québec en avril, le bilan des quatre premiers mois était en hausse d'environ 30 % dans les centres urbains de la province. Ce résultat est principalement attribuable à la forte construction d'appartements, surtout locatifs, dans les régions de Montréal et de Québec. Par ailleurs, les mises en chantier dans le segment de la maison individuelle sont soutenues jusqu'à présent en 2017, notamment en raison du resserrement des marchés de la revente.

  • Malgré le léger repli enregistré en avril, la construction résidentielle dans la région de Gatineau affiche un bilan positif pour les quatre premiers mois de l'année. Les gains ont été particulièrement importants dans le segment des logements locatifs, où plusieurs unités destinées au marché des résidences pour personnes âgées ont été mises en chantier. Globalement, les mises en chantier d'habitations sont favorisées par une hausse de la demande et par une diminution du nombre d'unités invendues sur les marchés du neuf et de la revente.

  • À Toronto, la tendance des mises en chantier de logements est demeurée stable en avril. La légère augmentation observée sur le marché des habitations de faible hauteur a été neutralisée par une baisse du côté des appartements. Dans l'ensemble, la construction résidentielle s'accélère cette année, car la tendance est à la hausse sur les marchés des maisons individuelles et des maisons en rangée, où les mises en chantier ont atteint en avril leur plus haut niveau en neuf ans. Les conditions tendues sur le marché de la revente continuent d'entraîner un débordement de la demande sur le marché du neuf.

  • En avril 2017, le nombre de maisons individuelles commencées à London a été nettement plus élevé qu'il ne l'était en avril 2016 ou que la moyenne sur dix ans pour ce mois. L'écart entre les prix demandés à Toronto et ceux pratiqués à London s'est considérablement accentué, si bien que les maisons individuelles neuves situées à London s'avèrent beaucoup plus intéressantes pour les retraités de Toronto qui souhaitent vendre leur maison sans nécessairement emménager dans plus petit.

  • À Winnipeg, la baisse des stocks sur le marché du neuf et les conditions équilibrées sur le marché de la revente permettent aux constructeurs d'augmenter leur production. Le nombre réel de logements commencés en avril s'est accru d'une année sur l'autre pour un quatrième mois de suite, ce qui a poussé le cumul annuel des mises en chantier à son plus haut niveau depuis 1987.

  • En avril, la tendance des mises en chantier d'habitations a de nouveau bondi dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Kelowna, en raison d'une augmentation de l'activité tant dans le segment des maisons individuelles que dans celui des logements collectifs. Plus particulièrement, un certain nombre de grands ensembles d'appartements locatifs sont actuellement en construction dans la région, car les constructeurs continuent de tenir compte des bas taux d'inoccupation qui ont caractérisé le marché locatif de Kelowna au cours des deux dernières années.

  • Pour la première fois en quatre mois, la tendance des mises en chantier d'habitations était à la hausse dans le Grand Vancouver en avril grâce au segment des logements collectifs. Les constructeurs répondent à la demande, puisque huit maisons en rangée sur dix et tous les appartements ont trouvé preneur à leur achèvement au cours des deux derniers mois.

Étant donné la grande variabilité des chiffres estimatifs mensuels, la SCHL tient compte de la tendance, en plus du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé, pour obtenir un portrait plus complet de l'état du marché de l'habitation. Dans certaines situations, il pourrait être trompeur de n'analyser que les DDA, car les mises en chantier d'habitations sont alimentées surtout par le segment des logements collectifs, où l'activité peut varier beaucoup d'un mois à l'autre.

Au Canada, toutes régions confondues, le nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé se situait à 214 098 en avril, en baisse par rapport à celui de 252 305 enregistré en mars. Dans les centres urbains, ce nombre a diminué de 15,3 % en avril pour se fixer à 199 485. En effet, le nombre désaisonnalisé annualisé de mises en chantier en milieu urbain a reculé de 16,7 % dans le segment des logements collectifs et de 12,1 % dans celui des maisons individuelles pour s'établir à 134 314 et à 65 171, respectivement.

Le nombre désaisonnalisé annualisé de mises en chantier d'habitations dans les régions rurales est évalué à 14 613.

Des données provisoires sur les mises en chantier d'habitations, en français ou en anglais, sont diffusées sur le site Web et sur le Portail de l'information sur le marché de l'habitation de la SCHL. Nos analystes peuvent également fournir d'autres observations sur leurs marchés respectifs.

En tant qu'autorité en matière d'habitation au Canada, la SCHL contribue à la stabilité du marché de l'habitation et du système financier, vient en aide aux Canadiens dans le besoin et fournit des résultats de recherches et de l'information aux gouvernements, aux consommateurs et au secteur de l'habitation du Canada.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez nous suivre sur Twitter, YouTube, LinkedIn et Facebook.

Données supplémentaires disponibles sur demande.

Pour voir le graphique et le tableau associés à ce communiqué de presse, veuillez visiter le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/1093886f.pdf

Renseignements