Financement agricole Canada

Financement agricole Canada

01 nov. 2012 05h00 HE

La transformation du paysage énergétique crée de nouveaux débouchés pour l'agriculture canadienne, selon FAC

REGINA, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 1 nov. 2012) - L'industrie agricole canadienne est bien placée pour répondre à la demande mondiale d'énergie en évolution. Le dernier numéro d'À la fine pointe met en relief les changements qui transforment le secteur de l'énergie et ce que cela pourrait signifier pour les producteurs et les agroentrepreneurs canadiens.

« On peut être certains de deux choses, dit Kellie Garrett, vice-présidente principale, Stratégie, savoir et réputation à FAC. D'une part, la population mondiale augmente sans cesse et, d'autre part, cette croissance signifie que nos besoins en nourriture et en énergie à un prix abordable augmentent eux aussi. L'agriculture dépend de l'énergie, mais a aussi la capacité d'en produire. Ce numéro d'À la fine pointe analyse certaines questions importantes qui intéressent tous ceux et celles qui œuvrent dans l'industrie ».

Les spécialistes prédisent que, dans moins de 40 ans, le monde aura besoin de 70 % plus de nourriture pour alimenter la population mondiale qui, selon les prévisions, atteindra alors neuf milliards de personnes.

« Ce numéro de la publication À la fine pointe offre des conseils sur la manière de préparer votre entreprise à cette réalité, de suivre les tendances et de gérer le risque dans un secteur énergétique en constante évolution », dit Mme Garrett.

Voici certains des sujets dont traite ce numéro :

  • La dualité durabilité et rentabilité pourrait continuer de façonner l'avenir du secteur énergétique.
  • L'exemple d'agroentrepreneurs canadiens qui changent leurs pratiques et leurs stratégies actuelles en matière d'énergie pour mieux préparer l'avenir.
  • L'évolution des tendances dans trois domaines clés : les innovations scientifiques et technologiques, les changements de politiques et de principes et enfin la volatilité des marchés.
  • Diverses percées technologiques démontrent que nous utiliserons à l'avenir un mélange de sources d'énergie renouvelable et non renouvelable.
  • La section intitulée « Conseils, outils et stratégies » présente le point de vue de divers spécialistes canadiens au sujet des possibilités qui se présenteront dans le domaine énergétique.

L'entreprise Vanderveen's Greenhouses Ltd. du Manitoba est l'une des agroentreprises présentées dans À la fine pointe de FAC. Kelvin Vanderveen a mis au point un nouveau mode de chauffage pour composer avec la volatilité du coût de l'énergie. Il a découvert une solution locale faisant appel aux anas de lin, un procédé, a-t-il constaté, que personne d'autre au monde n'utilisait. M. Vanderveen continue aujourd'hui de tirer parti de son investissement dans le domaine de l'énergie.

« L'agriculture canadienne n'a jamais compté autant pour le Canada et le monde, dit Mme Garrett. Et il n'y a rien de mieux que de partager ses connaissances et d'apprendre des autres intervenants de l'industrie. Vos commentaires sont les bienvenus et j'invite nos lecteurs à nous envoyer un courriel pour nous faire connaître leurs expériences. »

À la fine pointe est publiée deux fois l'an et fournit des informations sur la façon dont les agriculteurs et les agroentrepreneurs peuvent se préparer pour réussir dans un monde en évolution. Vous trouverez la version intégrale du dernier numéro et des précédents sur le site Web de FAC à www.fac.ca/alafinepointe.

En tant que plus important prêteur à l'industrie agricole canadienne, FAC œuvre pour l'avenir de l'agroindustrie. FAC a un portefeuille de première qualité de plus de 24 milliards de dollars et vient de connaître une 19e année consécutive de croissance. FAC est solide et stable; elle s'est engagée à servir l'industrie peu importe le cycle économique. FAC offre du financement, de l'assurance, des logiciels, des programmes d'apprentissage ainsi que d'autres services commerciaux aux producteurs, aux agroentrepreneurs et aux entreprises agroalimentaires. Passionné de l'agriculture, le personnel de FAC est voué à la réussite de la clientèle et de l'industrie. FAC s'est engagée à mener ses activités de manière responsable sur le plan social et environnemental. À titre de membre du Programme des entreprises généreuses d'Imagine Canada, FAC verse 1 % de ses bénéfices à des organismes de bienfaisance et sans but lucratif. Pour en savoir plus, visitez www.fac.ca.

Renseignements