Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

06 févr. 2017 11h52 HE

A la veille de la grève, le SCFP 4155 demande au CSDCEO de convoquer immédiatement une réunion afin de conclure une entente juste et équitable

L'ORIGNAL, ONTARIO--(Marketwired - 6 fév. 2017) - Les représentants de la section 4155 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) réclament au Conseil scolaire de district catholique de l'Est ontarien (CSDCEO) de convoquer immédiatement une réunion afin d'éviter la grève demain dans les écoles du conseil scolaire.

Malgré que les représentants du CSDCEO affirment vouloir retourner à la table, ils se trouvent incapables de rencontrer le syndicat aujourd'hui et ils insistent qu'une réunion ne peut se tenir avant le déclenchement de la grève le mardi 7 février.

Face au refus du conseil scolaire d'arriver à une entente juste et équitable avec le syndicat qui représente ses travailleurs et travailleuses de l'éducation, ces derniers déclencheront la grève demain et l'échéance prévue est ferme.

À l'heure actuelle, le Conseil scolaire de district catholique de l'Est ontarien (CSDCEO) est le seul conseil scolaire en Ontario sans convention collective locale avec les travailleurs de l'éducation représentés par la section locale 4155 du SCFP.

« Il y a une grève imminente qui apportera des ennuis énormes aux élèves et aux familles et à tous ceux qui font affaire avec les écoles du conseil » dit Raymond Giroux, président du SCFP 4155. « Les travailleurs de l'éducation, les élèves et les parents méritent de l'action plus urgente. Nous demandons aux représentants du conseil de cesser de se soucier de la représentation du syndicat et plutôt de se soucier d'assurer les services de qualité avec les membres du SCFP. »

Après deux ans de négociation, CSDCEO se traîne les pieds pour négocier une convention collective avec les travailleurs de l'éducation représentés pas le SCFP 4155. Le comité de négociation de la section locale a envoyé son préavis de grève le 1er février, conformément au délai de cinq jours requis.

« La décision de mener une action de grève a été prise dans le but d'améliorer des services dans les écoles » dit M. Giroux. « Malheureusement le conseil scolaire n'apporte pas le même niveau de détermination à la négociation. »

Les membres de la section locale 4155 du SCFP sont des secrétaires d'école, des surveillants, des commis, des préposés à l'entretien, des bibliotechniciens et des techniciens en TI - tous essentiels pour la réussite des élèves du CSDCEO.

Samedi dernier les membres du SCFP 4155 ont tenu une assemblée générale. Le président du SCFP-Ontario Fred Hahn était sur les lieux pour assurer la solidarité et le soutien de tous les membres du SCFP partout en Ontario.

Raymond Giroux, le président du SCFP 4155, a souligné que le SCFP demeure ouvert à négocier avec le CSDCEO mais que le conseil scolaire doit se montrer engagé et sérieux au processus de négociation.

Renseignements

  • Raymond Giroux
    Président
    SCFP 4155
    613 620-2560

    Jacynthe Barbeau
    Représentante nationale
    SCFP
    819 351-2704

    Michel Revelin
    Coordinateur associé
    Comité de coordination des conseils scolaires de l'Ontario
    416 822-3779

    Mary Unan
    Représentante au service de communications
    SCFP
    647 390-9839