Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

06 déc. 2013 15h08 HE

La vérificatrice générale du N.-B. confirme les appréhensions du SCFP relativement aux régimes de retraite à "risques partagés"

FREDERICTON, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwired - 6 déc. 2013) - Le SCFP Nouveau-Brunswick accueille favorablement le rapport annuel du vérificateur général de la province qui confirme pratiquement toutes les prétentions du syndicat relativement aux régimes de retraite à « risque partagés ».

« La vérificatrice générale ne ménage pas ses mots dans la section 3.27 de son rapport. Elle souligne qu'avec ce modèle, les risques sont en grande partie assumés par les employés », a déclaré le président du SCFP N.-B., Daniel Légère,

« Ce constat va complètement à l'encontre de la fausseté véhiculée par le gouvernement Alward selon laquelle les risques seront partagés entre les bénéficiaires des régimes et le gouvernement », a-t-il ajouté.

« La vérificatrice générale de la province indique aussi que le gouvernement sait depuis le début que les bénéficiaires assumeront une plus grande part des risques. Pourtant, le gouvernement dit à la population qu'il y aura partage des risques et que la sécurité des bénéficiaires des régimes s'accroîtra », a poursuivi Daniel Légère.

« Ce gouvernement fait fi de la vérité et son comportement a été dénoncé par la vérificatrice générale. Des dizaines de milliers d'employés gouvernementaux et de retraités ont été délibérément trompés », a-t-il conclu.

Les commentaires de la vérificatrice générale sur le modèle à « risques partagés » se retrouvent à section 3.27 de son rapport disponible au http://www.gnb.ca/oag-bvg/

Renseignements

  • Daniel Légère
    Président SCFP N.-B.
    (506) 869-0424 cell.

    John McCracken
    Conseiller en communications
    (902) 880-8057 cell.