Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

01 sept. 2005 14h01 HE

La Ville de Montréal accorde près de 320 000$ pour réaménager des berges du parc de la Promenade Bellerive

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 1 sept. 2005) - Helen Fotopulos, membre du comité exécutif, responsable du mont Royal, des espaces verts et bleus, des Muséums nature de Montréal et de la conditions féminine, est fière d'annoncer la décision du comité exécutif de Montréal d'accorder un contrat de 319 524$ pour réaliser la phase I des travaux de réaménagement riverain au parc de la Promenade Bellerive.

Situé en bordure du fleuve Saint-Laurent, dans l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, le parc de la Promenade Bellerive voit ses rives livrées à une rapide érosion. Le mouvement des glaces, les vents dominants du nord-ouest et le batillage (mouvement répété des vagues sur la rive) entraînent des fissures, l'effondrement de certains empierrements, l'affaissement du sol et le déracinement de la végétation.

"Les rives du parc de la Promenade Bellerive ont déjà fait l'objet de travaux de stabilisation et de renaturalisation dans les années 1990. Mais elles sont exposées à des conditions climatiques très arides, et nous devons absolument intervenir à nouveau en certains endroits pour assurer la sécurité des utilisateurs du parc et la stabilité des infrastructures récréatives qui s'y trouvent", indique Mme Fotopulos.

Une première phase

Les entreprises Daniel Robert inc. seront chargées de corriger les problèmes d'érosion dans deux secteurs, soit celui de la navette fluviale et dans les environs du belvédère est. Pour cette première phase, les travaux consisteront, dans le secteur de la navette fluviale, à casser les pierres surplombantes ou instables, à combler les interstices entre les pierres et à drainer la partie supérieure afin de mieux circonscrire l'écoulement des eaux. Des vignes et des arbustes seront plantés pour renaturaliser la bande riveraine abîmée.

Dans le secteur du belvédère est, l'entrepreneur refera les empierrements, ajoutera des drains et stabilisera les rives par des plantations d'arbustes.

"Il est intéressant de noter que des techniques relevant de l'éco-ingénierie seront employées pendant ces travaux. Ces procédés soucieux de l'environnement nous aideront à préserver la beauté d'un site exceptionnel", ajoute Luc Larrivée, conseiller du district d'Hochelaga dans l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Les travaux de la phase I bénéficient d'un investissement non récurrent de 319 524,64 $. Ils débuteront en septembre 2005 et prendront fin au printemps 2006. "Ce projet permettra aux Montréalais de continuer à profiter de ce parc unique et de ses installations, en toute sécurité", conclut madame Helen Fotopulos.

Renseignements

  • Source :
    Cabinet du maire et du comité exécutif
    ou
    Renseignements :
    Darren Becker
    (514) 872-6412