Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

21 mars 2006 10h00 HE

La Ville de Montréal offre une oeuvre d'art à l'UNESCO pour marquer son titre de Capitale mondiale du livre : Liber de Lisette Lemieux

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 21 mars 2006) - La coprésidente de Montréal, capitale mondiale du livre, madame Francine Senécal, a dévoilé aujourd'hui l'oeuvre d'art qui sera donnée prochainement à l'UNESCO afin de marquer le titre de capitale mondiale du livre porté par Montréal durant la dernière année. Cette oeuvre réalisée par l'artiste, madame Lisette Lemieux, sera remise officiellement à l'UNESCO le 24 mars, dans le cadre d'une cérémonie se déroulant à Paris afin de célébrer la nomination de Turin comme prochaine Capitale mondiale du livre. La ville de Turin exposera cette oeuvre durant toute la prochaine année dans le pavillon olympique Atrium où logera le centre névralgique de Turin, capitale mondiale du livre.

"Nous voulions assurer la pérennité de Montréal, capitale mondiale du livre afin que ce titre puisse rayonner internationalement encore longtemps. La réalisation d'un objet d'art permet à la fois de rappeler cette désignation prestigieuse et de démontrer à travers le monde le talent de nos artistes. Cet objet sera un véritable symbole de la créativité artistique montréalaise et un trait d'union entre Montréal et Turin", a déclaré madame Francine Senécal également vice-présidente du comité exécutif.

Liber

L'oeuvre de Lisette Lemieux, intitulée Liber, prend sa source dans la racine même du mot livre et dans le geste de préhension de la main qui saisit le livre. Globalement, elle a abordé l'écriture comme une trace dans la matière et propose ainsi des pages d'un grand livre de bois marquées d'un côté par l'empreinte d'une main et de l'autre par une forme d'écriture que l'on ne peut décrypter. Cette écriture qui contient toutes les autres devenant ainsi universelle. "Je voulais que le visiteur soit tenté d'ouvrir le livre. La couleur blanche évoque la page vierge, avant l'accouchement de la pensée, comme elle rappelle la nordicité de la capitale montréalaise", déclare Lisette Lemieux. De la même manière, elle a réalisé son livre en merisier, l'emblème végétal du Québec. Enfin, le sceau apposé par l'artiste au bas de la page, sorte de morsure dans la matière, est également une empreinte authentifiant la désignation Montréal, capitale mondiale du livre.

Lisette Lemieux

Lisette Lemieux a réalisé plusieurs oeuvres d'art intégrées à l'architecture dont celles du Pavillon Athanase David, à l'UQAM, du Centre commémoratif de l'Holocauste, du Centre ambulatoire de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont et du Centre Pierre-Péladeau. Ses oeuvres sont également présentes dans plusieurs bibliothèques montréalaises dont celles d'Anjou, du Plateau-Mont-Royal et plus récemment à Parc-Extension. Sa pratique artistique s'articule autour du langage et de ses éléments constituants : lettres, mots, aphorismes. Les oeuvres inscrites sous ce thème se situent au confluent des images et des signes écrits et chiffrés.

"Montréal a pris l'initiative de ce projet et nous souhaitons vivement que les autres villes le reprennent en faisant elles aussi, réaliser une oeuvre d'art et ainsi, former une longue chaîne des capitales mondiales du livre. Voilà encore une belle démonstration de l'esprit d'innovation et de la créativité montréalaises", d'ajouter madame Senécal.

Rappelons qu'en novembre dernier, la Ville de Montréal lançait un concours d'art public afin de permettre la réalisation de trois oeuvres sur le thème du livre; chacune bénéficiant d'un budget de conception de 10 000 $. Dans un second temps, le jury choisissait l'oeuvre qui serait offerte à l'UNESCO.

Le jury était composé de madame Rose-Marie Arbour, professeure associée en histoire de l'art à l'Université du Québec à Montréal, monsieur Louis Jacob, professeur de sociologie à l'Université du Québec à Montréal, monsieur Roch Poirier, coordonnateur - de Montréal, capitale mondiale pour la Ville de Montréal et de madame Francyne Lord, commissaire à l'art public à la Ville de Montréal.

Deux oeuvres pour Montréal

Les oeuvres Mots choisis de Lucie Duval et "Les jours d'été quand le fleuve monte à l'assaut des murs" de Marie-France Brière retenues également par le jury, seront exposées de manière permanente dans des bibliothèques des arrondissements montréalais qui seront déterminées dans les prochaines semaines.

D'ici là, les Montréalais pourront apprécier les deux oeuvres ainsi qu'une reproduction de celle de Lisette Lemieux alors qu'elles seront exposées dans le hall de l'hôtel de ville jusqu'au 23 avril 2006.

Renseignements

  • Source :
    Cabinet du maire et du comité exécutif
    Bernard Larin
    (514) 872-9998
    ou
    Renseignements :
    Direction des communications et des relations avec les
    citoyens
    Claire Rocher
    Chargée de communication
    (514) 872-9080