Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

04 oct. 2005 11h00 HE

La Ville de Montréal remet le Prix Thérèse-Daviau 2005 à madame Olga Hrycak : Un engagement civique et communautaire remarquable

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 4 oct. 2005) - C'est au cours d'une cérémonie officielle à l'hôtel de ville de Montréal que madame Olga Hrycak a reçu le Prix Thérèse-Daviau pour son engagement et sa contribution exceptionnelle, depuis plus de 35 ans, au développement communautaire et sportif montréalais.

"Madame Olga Hrycak a su conjuguer réalisations sportives et engagement social. Son dévouement et ses actions dans la communauté, en particulier auprès des jeunes qu'elle encourage à réaliser leurs rêves et à poursuivre leurs études, sont remarquables. Elle est une femme qui rayonne dans son milieu et nous sommes heureux de lui remettre ce prix" a déclaré monsieur Cosmo Maciocia, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable de l'habitation, du développement social et de la sécurité du revenu.

Olga Hrycak, une grande dame du basketball... parmi les grands !

Madame Hrycak a consacré sa vie aux jeunes, comme entraîneure-chef d'équipes de basketball AAA, de niveau collegial et universitaire, mais surtout auprès de nombreux clubs de sport communautaires, situés dans des quartiers moins nantis.

Aussi engagée dans la communauté anglophone que francophone, elle oeuvre auprès de nombreuses organisations, dont Jeunesse au Soleil, les Monarques de Montréal et le club Pagé-Concordia situé à la polyvalente Lucien-Pagé. Entraîneure chevronnée et respectée, elle parcourt la province, donne des cliniques de formation, animée par la volonté de soutenir les jeunes dans leur cheminement scolaire et professionnel, et de leur offrir de meilleures perspectives d'avenir. Sa passion et sa détermination sont récompensées maintes fois : la Fédération de basketball du Québec la désigne à six reprises entraîneure de l'année et l'Association canadienne du sport collégial, deux fois. Depuis 2003, elle dirige les Citadins, l'équipe masculine de basketball de l'UQAM, devenant ainsi la première femme à la tête d'une équipe masculine de basketball universitaire en Amérique du Nord.

"Madame Hrycak est une pionnière dans l'âme; son parcours tant professionnel qu'universitaire en font foi. Elle possède à son actif de nombreuses reconnaissances d'un milieu pourtant peu représenté par les femmes; des percées que n'aurait certes pas renié madame Daviau, et surtout des qualités de fonceuse qui lui auraient sûrement plu" a déclaré madame Helen Fotopulos, membre du comité exécutif, responsable du mont Royal, des espaces verts et bleus, des parcs, des museums nature et de la condition féminine.

Un comité de sélection attentif

Le comité de sélection du Prix Thérèse-Daviau était constitué de monsieur Maciocia, madame Fotopulos, madame Catherine Bergeron, fille de madame Daviau, monsieur René Giroux, époux de madame Daviau et madame Claudie Mompoint du Service du développement culturel, de la qualité du milieu de vie et de la diversité ethnoculturelle. Ce comité a travaillé en collaboration avec le Conseil des arts de Montréal pour le choix de l'oeuvre et de l'artiste.

Une oeuvre photographique de l'artiste Bertrand Carrière

Lors de cette cérémonie, la lauréate du Prix Thérèse-Daviau a reçu une oeuvre photographique intitulée Livre de Bertrand Carrière. L'artiste s'est approché d'un objet de mémoire, un grand livre, qui compose la trame de son oeuvre photographique. "Ce livre est un album de photographies abandonné, qui renferme d'autres images. Des photographies de guerre d'un autre siècle. Or le contenu de ce livre nous reste interdit. L'image ne nous présente que la tranche d'un bouquin flottant dans une mare d'eau, devant un boisé flou..." de déclarer monsieur Carrière.

Rappelons que le Prix Thérèse-Daviau vise à souligner l'engagement et la contribution exceptionnelle d'une personne qui s'est illustrée professionnellement, soit dans le milieu sportif, des loisirs, de la culture ou du développement social. Décerné pour une deuxième année consécutive, le prix est un hommage à l'une des premières femmes à siéger au conseil de Ville, en 1974, à l'âge de 28 ans. Grande dame de la scène politique municipale montréalaise, madame Thérèse Daviau a consacré plus de 25 ans de sa vie à représenter les préoccupations quotidiennes des citoyens et des citoyennes montréalais.

Renseignements

  • Source :
    Ville de Montréal
    ou
    Renseignements :
    Mylène Bernard, Service du développement culturel, de la
    qualité du milieu de vie et de la diversité ethnoculturelle
    (514) 868-5103