Manufacturiers et Exportateurs du Canada

Manufacturiers et Exportateurs du Canada

07 déc. 2011 15h37 HE

La voie rapide vers la prospérité/L'entente sur la frontière : nouvel espoir pour le "Fabriqué en Amérique du Nord"

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 7 déc. 2011) - Selon Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC) : moins d'arrêts à la frontière et une réglementation plus intelligente, voici ce qu'apportera l'Accord sur la sécurité du périmètre entre le Canada et les États-Unis permettra moins d╩╝arrêts à la frontière et une réglementation plus intelligente en plus de permettre des économies conséquentes pour les entreprises canadiennes qui pourraient être de l╩╝ordre de 15 à 30 milliards de dollars annuellement. Cet accord réduira également le mur de données qui sépare les deux plus grands partenaires commerciaux du monde.

L'entente reflète les recommandations clés présentées aux décideurs politiques par MEC plus tôt cette année. Elle marque un progrès important vers le renforcement de la sécurité et l'amélioration de la compétitivité mondiale des deux côtés du 49e parallèle.

« Cette annonce ne concerne pas uniquement la frontière que nous partageons; il s'agit également d'une économie intégrée, d'une vision partagée de bons emplois, de l'accroissement des investissements et d'un niveau de vie plus élevé, » a expliqué Jayson Myers, le président et chef de la direction de MEC. « Le Canada et les É.-U. partagent plus que des échanges commerciaux. Nous construisons des choses ensemble. Nous innovons ensemble. Et maintenant, nous devons œuvrer ensemble à l'établissement d'un avenir collectif qui permette aux manufacturiers et aux citoyens d'emprunter la voie rapide vers la prospérité ».

Pour les seuls fabricants du secteur de l╩╝automobile, les conditions actuelles à la frontier entraînent une augmentation des coûts de production par véhicule pouvant atteindre entre 400 $ et 700 $. Les entreprises s'attendent à ce que l'harmonisation de la réglementation et la rationalisation des systèmes frontaliers, entraînent une réduction des coûts de transaction, accélèrent les processus d'approbation et améliorent l'efficience pour les voyageurs.

Cependant, M. Myers prévient qu'il s'agit là d'épargnes potentielles et qu'il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour s'assurer que le plan soit entièrement mis en œuvre.

« Les avantages économiques que procurera cette stratégie sont plus importants que n'importe quel accord de libre-échange, et devraient révéler la bonne santé du secteur manufacturier nord-américain, » dit M. Myers. « Nous ne pouvons toutefois pas relâcher notre vigilance. Le gouvernement a défini un cadre de travail et les entreprises doivent maintenant montrer la voie en transformant une bonne idée en résultats finaux ».

Commentaires de membres de MEC

« Le marché nord-américain, autant pour Campbell que pour le reste du secteur agroalimentaire, est fortement intégré. Nombre de nos installations aux É.-U. fabriquent des produits pour le marché canadien et vice-versa. Alors que les États-Unis et le Canada ont des systèmes équivalents en termes de sécurité des aliments et de réglementation, ils subissent la tyrannie de petites variations qui augmentent les coûts et la complexité de la fabrication et des flux des ingrédients et produits à travers la frontière. Cette initiative permettra d'assurer une meilleure sécurité tout en améliorant l'exploitation efficiente de nos ressources et des flux des produits et ainsi, de réduire les coûts et des délais de fabrication lorsque les matières premières et autres coûts sont à leur plus haut ».

Kelly Johnston
Vice-président, Relations avec les gouvernements
Campbell Soup Company

« Maple Leaf Foods se félicite de constater que cette initiative se poursuivra et préservera le haut niveau de sécurité des aliments au bénéfice des Canadiens et des Américains, en plus d'atténuer les inefficiences de la frontière et d'améliorer la coopération en termes de réglementation. Nous envisageons avec plaisir notre participation à des projets pilotes pertinents et de faire la preuve de l'importance que revêt cette initiative pour notre entreprise, nos clients et pour les consommateurs des deux pays. Nous félicitons les gouvernements du Canada et des États-Unis pour les progrès qu'ils ont realisés ».

Rory McAlpine
Vice-président, Relations avec les gouvernements
Maple Leaf Foods Inc.

« En ce qui concerne notre entreprise en pleine croissance, les États-Unis sont un important partenaire commercial. Nous achetons une importante quantité de composantes auprès de fournisseurs américains que nous pouvons ensuite consommer pour la fabrication et leur réexpédition vers les marchés des États-Unis. Les efforts bilatéraux concernant la coopération en matière de réglementation et la décomplexification des procédures frontalières sont jugés essentiels si l'on veut préserver le transfert rentable des produits et services entre les deux pays. Ainsi, nous, les Nord-américains, pourrons préserver notre capacité concurrentielle par rapport à d'autres pays. »

Kevin Dow
Président et chef de la direction
Schulte Industries

« IBM a lourdement investi dans la sécurité de la chaine d'approvisionnement et dans les programme de pré-autorisation de passage aux frontiers aussi bien au Canada qu'aux États-Unis et nous sommes confortés par l'engagement des gouvernements envers l'harmonisation de la réglementation et de la reddition de comptes en matière de réglementation des procédures à la frontière entre les deux pays. Un système harmonisé du fonctionnement de la frontière entre le Canada et les États-Unis devrait simplifier les exigences du processus douaniers d'IBM, éliminer les redondances découlant de la duplication de procédures d'entrée et faciliter la reddition de comptes à d'autres organes gouvernementaux. »

Pat Horgan
Vice-président, Fabrication, développement et exploitation
IBM Canada

À propos de MEC

Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC) est la principale association industrielle et commerciale au Canada et la voix du secteur manufacturier et du commerce international au Canada.

L'association représente plus de 10 000 des meilleures entreprises au pays. Plus de 85 pour cent des membres de MEC sont des petites et moyennes entreprises. En tant que principal réseau d'affaires au Canada, MEC, à travers diverses initiatives telles que la création de la Coalition des manufacturiers du Canada, rejoint plus de 100 000 entreprises d'un océan à l'autre, impliquées dans la fabrication, le commerce international, ou les activités de services qui y sont reliés.

Nous estimons que le réseau de membership de MEC représente 82 pour cent de la production manufacturière et 90 pour cent des exportations du Canada.

Renseignements

  • Derek Lothian
    Directeur, Communications nationales
    Manufacturiers et exportateurs du Canada
    613-238-8888, Poste 4228
    derek.lothian@cme-mec.ca