Agence de la consommation en matière financière du Canada

Agence de la consommation en matière financière du Canada

17 déc. 2008 13h51 HE

L'ACFC publie les résultats de son Etude sur la littératie financière chez les jeunes

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 17 déc. 2008) - Aujourd'hui, l'Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) a publié les résultats d'un sondage visant à identifier les besoins d'éducation en matière financière chez les jeunes Canadiens âgés de 18 à 29 ans.

Les résultats du sondage administré à la fois au téléphone et en ligne indiquent notamment que les jeunes Canadiens ont de la difficulté à établir et à respecter un budget; sont aux prises avec un certain niveau d'endettement; et souhaitent recevoir de la formation en ce qui a trait à la gestion de leurs finances personnelles.

Ce sondage national, qui s'inscrit parmi les efforts déployés par l'ACFC pour mesurer les connaissances et les attitudes des Canadiens à l'égard des produits et services financiers, révèle aussi plusieurs données intéressantes sur les habitudes, attitudes et préférences financières des jeunes.

Dans un premier temps, les résultats indiquent qu'en général, les jeunes Canadiens ont de la difficulté à établir et à respecter leur budget. Trois jeunes sur dix (31 %) affirment ne pas faire de budget. Des deux tiers (66 %) qui rapportent établir un budget mensuel, 44 % reconnaissent ne pas être en mesure de toujours le respecter.

Six jeunes Canadiens sur dix (60 %) rapportent avoir des dettes. Le type de dettes le plus fréquemment mentionné est le solde à payer sur une carte de crédit (65 %), suivi par les prêts étudiants (44 %). Plus du tiers (36 %) rapportent que le montant de leurs dettes s'élève à 10 000 $ ou plus, alors qu'un jeune sur cinq (21 %) a des dettes s'élevant à 20 000 $ ou plus.

Près de quatre jeunes sur dix (37 %) n'ont pas eu assez d'argent pour couvrir leurs dépenses au cours d'un mois pendant la dernière année. La plupart de ceux qui se retrouvent dans cette situation empruntent de l'argent à leur famille (53 %) ou à leurs amis (20 %), ou utilisent leur carte de crédit (35 %) pour joindre les deux bouts.

Pourtant, plus du tiers (36 %) des jeunes indiquent mettre régulièrement de l'argent de côté pour l'avenir et une proportion égale dit parfois le faire. Les deux tiers (64 %) des répondants ont présentement de l'argent de côté. La plupart d'entre eux comptent utiliser cet argent pour l'achat d'une maison (24 %) ou pour leurs études (21 %). Enfin, seulement un jeune Canadien sur cinq (23 %) indique avoir reçu des cours ou une formation quelconque en matière de finances personnelles. La plupart de ceux qui ont suivi une formation de ce genre l'ont fait au collège et/ou à l'université (42 %), ou à l'école (34 %). A ce sujet, les répondants ont démontré un niveau d'intérêt élevé à recevoir de la formation sur les questions associées aux finances personnelles, en particulier dans le domaine de l'établissement d'un budget (26 %) et la gestion de dettes (20 %).

"Ces données nous indiquent clairement que nous nous devons de poursuivre nos efforts en matière d'éducation financière auprès des jeunes Canadiens, a déclaré Ursula Menke, la Commissaire de l'ACFC. C'est pourquoi nous avons mis sur pied La Zone, une nouvelle ressource éducative en matière financière qui a pour objectif d'aider les jeunes à acquérir de solides connaissances et compétences en ce qui a trait à la gestion de leurs finances personnelles."

"La Zone est une ressource en ligne qui aide les étudiants à en apprendre davantage sur divers sujets financiers tels que l'établissement d'un budget, l'épargne, le crédit, l'endettement, les assurances et les placements, pour ne citer que quelques exemples. Lancée en septembre dernier, La Zone est offerte en français et en anglais par l'entremise d'un nouveau portail Web laclikeconomik.gc.ca spécialement conçu pour les jeunes Canadiens," a ajouté Mme Menke.

Pour consulter ou télécharger le sommaire exécutif de l'Etude sur la littératie financière chez les jeunes, visitez le site Web de l'ACFC au www.acfc.gc.ca.

L'ACFC fournit aux consommateurs des renseignements exacts et objectifs sur les produits et services financiers, et elle informe les Canadiens au sujet de leurs droits et responsabilités lorsqu'ils traitent avec des institutions financières sous réglementation fédérale. L'ACFC veille également au respect des lois sur la protection des consommateurs, des codes de conduite et des engagements publics qui s'appliquent aux banques et aux sociétés de fiducie, de prêt et d'assurances constituées en vertu d'une loi fédérale.

NOTE : Vous trouverez des statistiques additionnelles et des renseignements plus détaillés sur la méthodologie utilisée ci-après.

Autres résultats intéressants :

- La plupart (58 %) des jeunes répondants préfèrent les services bancaires en ligne pour effectuer leurs transactions quotidiennes.

- Près de la moitié (47 %) privilégient l'utilisation de leur carte de débit pour effectuer leurs achats quotidiens. L'argent comptant est la méthode préférée par le tiers (32 %) et les cartes de crédit sont la méthode de paiement préférée d'un jeune sur cinq (20 %).

- Les trois quarts des répondants (75 %) affirment consulter chaque mois les relevés mensuels de leurs comptes bancaires.

- Il y a presque autant de jeunes Canadiens qui possèdent une carte de crédit (72 %) qu'un compte d'épargne (74 %).

- 73% des jeunes répondants ont effectué des achats par l'entremise d'Internet au cours de la dernière année.

- Près de deux jeunes sur dix (17 %) ont utilisé des produits et services financiers tels que les prêteurs sur salaire, les encaisseurs de chèques et les prêteurs sur gages au cours de la dernière année.

Méthodologie

L'étude de l'ACFC sur la littératie financière chez les jeunes a été réalisée en faisant appel à des méthodes par téléphone et en ligne : (1) un sondage omnibus par téléphone mené auprès des Canadiens âgés de 18 à 29 ans, pour déterminer les niveaux d'incidence sur les indicateurs clés au sein de la population cible et servir de point de repère à des fins de comparaison au sondage en ligne; (2) un sondage quantitatif en ligne, pour recueillir des données plus détaillées auprès du public cible, d'une manière convenant à la fois au public cible et au sujet de recherche.

Les résultats du sondage par téléphone sont fondés sur des questions posées à 617 Canadiens âgés de 18 à 29 ans, en trois vagues réalisées entre le 7 avril et le 8 mai 2008. Pour un échantillon de 617, la marge d'erreur est de +/- 3,9 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Les résultats du sondage en ligne sont fondés sur des questions posées à 2 501 Canadiens âgés de 18 à 29 ans, entre le 5 et le 16 juin 2008. Etant donné que les résultats des sondages en ligne par panel ne sont pas fondés sur des échantillons aléatoires, la " marge d'erreur d'échantillonnage " ne s'applique pas. Cette méthode est compatible avec le code de pratique courant de l'Association de la Recherche et de l'Intelligence Marketing (MRIA).

Toutefois, une analyse comparative des résultats obtenus au moyen des sondages omnibus par téléphone et en ligne a été effectuée pour évaluer la validité des résultats du sondage en ligne. Les résultats tirés des deux méthodes se sont avérés semblables pour de nombreux indicateurs clés. De façon générale, les écarts tenaient au fait que les répondants au sondage par téléphone ont donné des réponses davantage souhaitables du point de vue social. D'après la comparaison et l'évaluation, les résultats du sondage en ligne sont considérés comme au moins aussi exacts que les données recueillies par téléphone.

Renseignements

  • Agence de la consommation en matière financière du Canada
    Sylviane Desparois
    Agente, Relations avec les médias
    613-941-4990
    desparois.sylviane@fcac.gc.ca
    ou
    Agence de la consommation en matière financière du Canada
    Marie-France Lettre
    Agente, Relations avec les médias
    613-948-2707
    lettre.marie-france@fcac.gc.ca