Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

30 mai 2011 08h15 HE

L'activité ralentira sur le marché de l'habitation de Barrie

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 30 mai 2011) - Cette année, la majorité des habitations dont on coulera les fondations dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Barrie seront des maisons individuelles, mais le nombre total de mises en chantier d'habitations diminuera. C'est ce que révèle l'édition du printemps 2011 du rapport Perspectives du marché de l'habitation, Barrie diffusée aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Des rapports sont également disponibles pour d'autres grandes régions métropolitaines du pays.

Voici quelques faits saillants du rapport Perspectives du marché de l'habitation de Barrie :

  • En 2011, les ventes diminueront et le nombre de nouvelles inscriptions restera élevé, de sorte que le marché continuera d'évoluer vers son point d'équilibre. En 2012, les ventes augmenteront légèrement et les nouvelles inscriptions demeureront nombreuses, ce qui maintiendra le marché dans sa zone d'équilibre.
  • La croissance du prix de revente ralentira en 2011, car les acheteurs disposent d'un choix accru sur le marché. Elle s'accélérera quelque peu en 2012, en raison du resserrement du marché.
  • On verra moins de demande non satisfaite sur le marché de la revente déborder sur le marché du neuf, ce qui aura pour effet de modérer les mises en chantier d'habitations en 2011 et 2012.
  • La reprise économique généralisée se poursuivra cette année et se raffermira l'an prochain. Les salaires continueront d'augmenter et le taux de chômage, de diminuer.

" La demande de logements est stable, ce qui veut dire que le marché de l'habitation de Barrie s'installe en territoire équilibré et verra la majeure partie de son activité être le fruit des acheteurs de logement d'un cran supérieur, a déclaré Edgard Navarrete, analyste de marché à la SCHL pour Barrie. Cela signifie que l'activité sera modérée sur le marché de l'habitation de Barrie en 2011 et 2012. "

" Les acheteurs de logements, surtout dans les marchés du Sud de l'Ontario où les habitations sont plus chères qu'ailleurs dans la province, s'intéresseront de plus en plus aux gammes de prix relativement abordables au cours des prochaines années, en raison du resserrement des conditions sur le marché du crédit hypothécaire. C'est de bon augure pour les segments des appartements pour propriétaire-occupant et des logements locatifs, a déclaré Ted Tsiakopoulos, économiste régional à la SCHL pour l'Ontario. Les marchés de l'habitation du Nord de l'Ontario feront exception, car l'activité sera vive dans le secteur des mines et les logements y sont moins chers qu'ailleurs, ce qui fera croître la demande d'habitations de faible densité. "

Mettant à contribution 65 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions éclairées.

Also available in English

Renseignements