Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

17 nov. 2011 09h00 HE

L'activité restera stable sur le marché de l'habitation de Hamilton en 2012

HAMILTON, ONTARIO--(Marketwire - 17 nov. 2011) - Selon Sarah Fong, analyste principale du marché de Hamilton à la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), la demande de logements restera constante en 2012 dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Hamilton, malgré le ralentissement de la croissance économique et l'incertitude observée sur les marchés financiers mondiaux. La SCHL a présenté aujourd'hui ses plus récentes prévisions pour la RMR de Hamilton lors de son séminaire annuel sur les perspectives du marché de l'habitation.

Comme l'indique le thème du séminaire de cette année, « Des histoires et des chiffres », les analystes de marché se sont appuyés sur les données locales de la SCHL pour répondre aux questions que les professionnels du secteur de l'habitation entendent tous les jours – autrement dit, pour parler des préoccupations des acheteurs et des vendeurs de logements de Hamilton.

« L'année 2012 verra se poursuivre la tendance amorcée en 2011 : un nombre croissant d'acheteurs déjà propriétaires chercheront à acquérir un logement de gamme supérieure, a expliqué Sarah Fong. Étant donné la hausse des prix des habitations ces dernières années et les difficultés liées au marché du travail, certains éventuels accédants à la propriété choisiront de rester locataires l'an prochain. »

Voici certains des points saillants présentés lors du séminaire d'aujourd'hui :

  • Dans la RMR de Hamilton, le nombre de ventes MLS® atteindra 13 500 et le prix moyen des logements existants montera à 334 500 $.

  • Près de 2 250 habitations seront mises en chantier dans la RMR de Hamilton. Une partie de la demande se déplacera vers le marché de la revente, où les logements sont relativement moins chers et où le volume d'inscriptions restera élevé.

  • La modeste augmentation du nombre d'emplois fera descendre le taux de chômage à 7,1 % dans la RMR de Hamilton.

« En 2012, la demande sur le marché de l'habitation de l'Ontario continuera à se déplacer vers les logements moins chers et de plus forte densité que les maisons individuelles, parce que la croissance économique ralentira et que les consommateurs seront moins portés à effectuer de gros achats. Cette tendance soutiendra la demande d'habitations existantes, d'appartements pour propriétaires-occupants et de logements locatifs, a déclaré Ted Tsiakopoulos, économiste régional à la SCHL pour l'Ontario. Cependant, la demande de maisons individuelles de prix plus élevé tiendra mieux le coup dans le Nord de l'Ontario et dans les marchés urbains limitrophes de la grande région de Toronto », a ajouté M. Tsiakopoulos.

Mettant à contribution plus de 65 années d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions éclairées.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

Renseignements