Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

30 mai 2011 08h15 HE

L'activité sur le marché de l'habitation d'Ottawa ralentira en 2011

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 30 mai 2011) - La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) a publié aujourd'hui ses plus récentes prévisions pour la région métropolitaine de recensement (RMR) d'Ottawa dans l'édition du printemps 2011 de son rapport Perspectives du marché de l'habitation, Ottawa.

Voici quelques faits saillants de ce rapport :

  • Dans la région métropolitaine de recensement (RMR) d'Ottawa, les ventes MLS® vont diminuer de 5,7 %, tandis que le prix moyen va croître à un rythme réduit tout au long de 2011.

  • La création d'emplois et la migration favoriseront la demande de logements, de sorte que les ventes et les prix reprendront de la vigueur vers la fin de 2011 et en 2012.

  • La construction résidentielle connaîtra une légère baisse, mais les logements collectifs continueront de représenter une proportion élevée de l'activité sur le marché du neuf par suite de l'accroissement des charges de remboursement hypothécaire.

  • Dans le segment des copropriétés, les appartements situés dans des tours d'habitation et les maisons en rangée gagneront en popularité.

" D'après les tendances démographiques actuelles, les accédants à la propriété et les ménages propriétaires n'ayant plus d'enfants à la maison en quête d'un logement plus petit continueront d'être à l'avant-scène du marché de l'habitation d'Ottawa. Ainsi, les logements de prix abordable, tels que les appartements en copropriété, les maisons en rangée et les jumelés, gagneront en popularité, a déclaré Sandra Pérez Torres, analyste principale de marché à la SCHL. Le marché de l'habitation d'Ottawa demeure relativement abordable et la croissance du revenu contribuera fortement à la stabilisation de l'activité sur le marché à mesure que l'économie locale continuera de prendre de l'expansion. "

" Les acheteurs de logements, surtout dans les marchés du Sud de l'Ontario où les habitations sont plus chères qu'ailleurs dans la province, s'intéresseront de plus en plus aux gammes de prix relativement abordables au cours des prochaines années, en raison du resserrement des conditions sur le marché du crédit hypothécaire. C'est de bon augure pour les segments des appartements pour propriétaire-occupant et des logements locatifs, a déclaré Ted Tsiakopoulos, économiste régional à la SCHL pour l'Ontario. Les marchés de l'habitation du Nord de l'Ontario feront exception, car l'activité sera vive dans le secteur des mines et les logements y sont moins chers qu'ailleurs, ce qui fera croître la demande d'habitations de faible densité. "

Mettant à contribution 65 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions éclairées.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

This document is also available in English

Renseignements

  • Société canadienne d'hypothèques et de logement
    Pour Ottawa (en français ou en anglais) :
    Daniel Benatuil
    analyste de marché
    613-748-5121
    dbenatui@schl.ca

    Société canadienne d'hypothèques et de logement
    Ontario :
    Ted Tsiakopoulos
    économiste régional
    416-218-3407
    ttsiakop@schl.ca

    Société canadienne d'hypothèques et de logement
    Canada :
    Charles Sauriol
    agent principal, Relations avec les médias
    613-748-2799
    csauriol@schl.ca