Agence canadienne d'inspection des aliments

Agence canadienne d'inspection des aliments

14 août 2012 17h05 HE

L'Agence canadienne d'inspection des aliments vérifie la présence de toxines dans les fruits séchés et les produits de noix et de maïs

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 14 août 2012) - Dans le cadre des analyses régulières effectuées par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) sur divers produits alimentaires, une étude publiée aujourd'hui a révélé que la totalité des échantillons d'aliments analysés pour la présence d'aflatoxines (AF) était sans danger pour la consommation humaine. Aucun rappel n'a été nécessaire.

L'ACIA a prélevé 628 échantillons dans les commerces de onze villes canadiennes et les a analysés quant à la présence d'AF. En gros, 93 % des échantillons de fruits séchés, de produits de noix et de maïs analysés en 2010-2011 ne contenaient aucune concentration décelable d'aflatoxines (AF). Aucun échantillon de fruits séchés ne comportait des concentrations décelables d'AF. Parmi les produits de noix et de maïs ayant des concentrations décelables d'AF, seuls deux échantillons de noix (beurre de noix et arachides) dépassaient les limites maximales canadiennes. Une analyse plus approfondie de ces échantillons a permis de conclure qu'aucun rappel n'était nécessaire, car ils ne posaient aucun risque pour la santé humaine.

Lorsque des concentrations élevées sont décelées, Santé Canada effectue une évaluation afin de déterminer si les concentrations détectées posent un risque pour la santé, selon la concentration du contaminant, la fréquence d'exposition prévue et la contribution à l'ensemble du régime alimentaire. Ces facteurs aident à déterminer si d'autres mesures sont requises, telles que la saisie du produit ou le rappel d'aliments. Si l'on constate qu'un produit présente un risque pour la santé humaine, un avis de rappel est immédiatement diffusé.

Les aflatoxines sont des toxines naturelles libérées par des moisissures du genre Aspergillus. Elles sont considérées comme étant cancérogènes pour le foie. Elles peuvent contaminer les fruits, les noix ou le maïs produits et/ou entreposés dans des conditions chaudes et humides. Les AF sont associées principalement à des produits importés. En raison du climat, il est peu probable que les produits cultivés au Canada contiennent des aflatoxines.

Des renseignements supplémentaires sur ce rapport d'étude sont disponibles à l'adresse suivante http://www.inspection.gc.ca/francais/fssa/microchem/resid/2010-2011/aflatoxinsf.shtml

Renseignements

  • Agence canadienne d'inspection des aliments
    Relations avec les médias : 613-773-6600