Agence spatiale canadienne

Agence spatiale canadienne

25 oct. 2010 09h53 HE

L'Agence spatiale canadienne attribue un contrat portant sur les technologies d'exploration

LONGUEUIL, QUÉBEC--(Marketwire - 25 oct. 2010) - L'Agence spatiale canadienne a accordé un contrat de 3 millions de dollars (CAN) à la société Engineering Services Inc. (ESI) de Toronto (Ontario) visant le développement d'un prototype terrestre de bras robotique, de stations de commande et d'outils d'exploration qui pourraient être intégrés à un éventuel rover lunaire ou martien. Le contrat prévoit une option pour un deuxième bras d'une valeur de 500 000 $. Cet investissement s'inscrit dans le Plan d'action économique 2009 du gouvernement du Canada et a pour objectif d'accélérer le processus de recherche-développement associé aux nouvelles technologies d'exploration spatiale.

« Depuis près de 30 ans maintenant, le Canada fait figure de chef de file mondial dans le domaine de la robotique spatiale », a déclaré le président de l'Agence spatiale canadienne Steve MacLean. « Les prototypes construits par ESI dans le cadre de ce contrat feront en sorte que le Canada demeure un partenaire de premier choix pour les futures missions d'exploration vers la Lune et Mars », a-t-il ajouté.

La société ESI se voit ainsi confier la conception, la construction et l'essai d'un prototype fonctionnel de bras robotique léger et polyvalent, ayant une longue portée, et pouvant être commandé à distance ou fonctionner en autonomie. Le bras sera doté d'un ensemble d'outils d'exploration capables d'exécuter diverses tâches, notamment une petite pelle, des pinces de préhension et une clé à douilles électrique. Le prototype devrait être livré au début de 2012.

Des prototypes de bras robotique de ce genre sont utilisés pour faire la démonstration complète du fonctionnement des rovers et de leurs charges utiles lors d'essais réalistes sur Terre qui reproduisent les conditions propres aux missions spatiales. Ce projet placera le Canada dans une position de partenaire potentiel de missions internationales d'exploration spatiale et maintiendra l'expertise technique canadienne dans le domaine de la robotique spatiale. Les technologies mises en œuvre dans le cadre du projet pourraient également trouver diverses applications sur Terre en faisant progresser l'autonomie des robots et la façon dont ils « perçoivent » le milieu non structuré qui les entoure.

Renseignements

  • Agence spatiale canadienne
    Relations avec les médias
    450-926-4370
    www.asc-csa.gc.ca