Musée canadien de la nature

Musée canadien de la nature

30 avr. 2014 10h00 HE

Laissez-vous éblouir par la nouvelle exposition Bioluminescence : Quand la nature s'illumine du Musée canadien de la nature

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 30 avril 2014) - À l'affiche au Musée canadien de la nature du 3 mai au 9 novembre, Bioluminescence : Quand la nature s'illumine vous fait pénétrer dans le monde extraordinaire des organismes qui produisent de la lumière. Réalisée par l'American Museum of Natural History (AMNH) de New York en collaboration avec le Musée canadien de la nature et le Field Museum de Chicago, cette exposition unique en son genre explore le fascinant phénomène de la bioluminescence et de la biofluorescence.

« Cette exposition constitue un effort de collaboration internationale entre musées et nous sommes fiers d'être les premiers à la présenter au Canada dans la capitale nationale, déclare Meg Beckel, présidente-directrice générale du Musée. Quatre de nos scientifiques y exposent leurs observations sur des organismes bioluminescents - coléoptères, plancton marin, calmars et petites créatures des fonds marins - lors de leur travail de terrain. »

« Au nom du gouvernement du Canada, je félicite le Musée canadien de la nature et les deux autres institutions internationales de premier ordre, l'American Museum of Natural History et le Field Museum, qui ont collaboré à cette exposition spectaculaire, a précisé l'honorable Shelly Glover, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles. À l'approche du 150e anniversaire du Canada en 2017, l'occasion est belle pour les Canadiens d'en apprendre plus au sujet de notre pays en visitant nos incroyables musées. »

La bioluminescence a pour fonction d'attirer des partenaires sexuels ou des proies, ou de se défendre contre des prédateurs. Dans Bioluminescence, les visiteurs exploreront des environnements reconstitués, familiers ou tout à fait hors du commun, et y découvriront une diversité d'organismes qui s'illuminent. Au nombre de ces milieux immersifs reconstitués figurent un sol forestier avec des champignons lumineux, un pré scintillant de lucioles, la grotte de Waitomo en Nouvelle-Zélande avec ses vers luisants, le récif de la baie Bloody dans les îles Caïmans avec ses coraux et ses poissons fluorescents, la baie Mosquito à l'île Vieques de Puerto Rico, où les dinoflagellés (plancton) éclairent la surface de l'eau au moindre contact.

Les visiteurs pourront y observer des poissons lampes de poche vivants. Ceux-ci abritent des bactéries bioluminescentes dans un organe situé sous les yeux; la lumière ainsi produite leur sert à communiquer, à éviter les prédateurs et à attirer les proies.

Rare chez les organismes terrestres, la capacité de produire de la lumière (par le moyen d'une réaction chimique faisant appel à la luciférine et la luciférase) est courante dans les océans : jusqu'à 90 % des animaux vivant à des profondeurs supérieures à 700 mètres sont bioluminescents. Dans la section Les profondeurs océanes, des modèles grandeur nature de créatures des abîmes illustrent les interactions entre prédateurs et proies bioluminescents, comme la baudroie femelle avec sa canne à pêche : une épine de nageoire modifiée terminée par un leurre qui clignote grâce à la lumière émise par des bactéries et qui conduit les proies dans sa gueule ouverte. Le théâtre Au fond des océans présente la diversité animale telle que l'ont saisie des biologistes de la vie marine. On y verra par exemple une méduse qui clignote lorsqu'on la menace ou un chauliode avec des crocs si longs qu'il ne peut fermer la bouche.

Des chercheurs de l'AMNH ont montré que le phénomène de fluorescence est incroyablement répandu chez les poissons marins, notamment chez les requins, les raies et toutes les familles de poissons osseux. (Les animaux bioluminescents produisent la lumière, tandis que les organismes fluorescents absorbent la lumière provenant d'une autre source d'énergie et la réémettent sous une autre couleur.)

En cinq différents endroits du Musée, les visiteurs découvriront les stations « Moments brillants ». Ils pourront y faire des graffitis lumineux, éclairer des objets et des produits domestiques avec une lumière noire afin de déterminer ceux qui luisent, admirer des anémones et des coraux vivants qui s'illuminent ainsi que des scorpions vivants, des pleurote et des plantes qui luisent dans l'obscurité, tandis que les enfants exploreront une forêt merveilleuse.

Des programmes éducatifs et divertissants compléteront l'exposition et ces stations : des saynètes mettant en évidence les principes scientifiques de la bioluminescence. Elles s'adressent à toute la famille. Dans les Camps nature du musée sur le thème de la bioluminescence, les enfants de 6 à 14 ans exploreront la variété d'animaux et de plantes capables de produire de la lumière et découvriront comment et pourquoi ces merveilleuses créatures luisent. Pour en savoir plus sur le sujet, consultez nature.ca/camps.

La visite de Bioluminescence entraîne des coûts supplémentaires de 8 $ par adulte et 6 $ par enfant (3-12 ans), mais celle des stations « Moments brillants » est comprise dans les droits d'entrée au Musée.

Le 23 mai, le Musée offre aux adultes une soirée Nature Nocturne sur le thème de la bioluminescence. Faites vite, car les billets (20 $ par personne) s'écoulent rapidement. Pour obtenir plus de renseignements, visitez nature.ca/nocturne.

Renseignements

  • Laura Sutin
    Relations avec les médias
    Musée canadien de la nature
    613-566-4793 / (cel.) 613-698-7142

    Dan Smythe
    Relations avec les médias
    Musée canadien de la nature
    613-566-4781 / (cel.) 613-698-9253