Agence canadienne d'inspection des aliments

Agence canadienne d'inspection des aliments

17 août 2012 18h22 HE

L'analyse de plus de 900 échantillons d'aliments aux fins de détection de moisissure ne révèle aucune préoccupation pour la santé des consommateurs

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 17 août 2012) - Dans le cadre de ses efforts continus visant à assurer la salubrité de l'approvisionnement alimentaire du Canada, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a conclu que les quelque 900 échantillons d'aliments ayant été analysés aux fins de détection d'ochratoxine A (OTA) et de désoxynivalénol (DON) étaient propres à la consommation humaine. Aucun rappel n'a été nécessaire.

L'ACIA a analysé 943 échantillons d'aliments en 2010-2011 aux fins de détection d'OTA et de DON, qui sont des toxines libérées dans les aliments par la moisissure. Parmi les aliments analysés, mentionnons des boissons, des fruits séchés, des produits céréaliers, de la préparation pour nourrissons et des céréales pour petit-déjeuner provenant du Canada et de l'étranger.

En général, les concentrations de plus de 99 p. 100 des échantillons d'aliments analysés aux fins de détection d'OTA présentaient des concentrations inférieures aux limites maximales proposée. Santé Canada a évalué des échantillons dont les concentrations en OTA étaient élevées et a déterminé que les aliments ne posaient aucun risque pour la santé des consommateurs.

La même étude a révélé que 59 p. 100 des échantillons analysés contenaient des concentrations mesurables de DON. Les résultats des tests ont été examinés par Santé Canada, qui n'a relevé aucune préoccupation pour la santé humaine.

La présente enquête se fonde sur l'analyse effectuée en 2009-2010, en particulier sur les céréales pour nourrissons. En général, les résultats des deux études sont semblables, mais l'étude de 2010-2011 a relevé que les concentrations en OTA dans les céréales pour nourrissons étaient considérablement plus faibles. Aucune inquiétude pour la santé des consommateurs n'a été soulevée. On réalise actuellement d'autres études afin de vérifier si les concentrations en OTA et de DON demeurent sécuritaires.

L'OTA se développe durant l'entreposage des récoltes, alors que le DON se développe dans les cultures (en particulier les céréales) avant la récolte. Les aliments grandement contaminés par l'une ou l'autre de ces toxines pourraient avoir des effets néfastes sur les reins ou le système immunitaire, ou provoquer des douleurs abdominales, des vomissements ou des étourdissements. L'ACIA et Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) collaborent avec d'autres ministères ainsi qu'avec l'industrie pour élaborer de nouvelles méthodes de production et de transformation qui minimiseront la présence d'OTA et de DON dans les aliments.

Les limites et lignes directrices sont établies dans le but de protéger la santé humaine. C'est pourquoi les aliments contenant des résidus ou des contaminants dépassant les limites maximales peuvent quand même être consommés sans danger. Lorsque des concentrations élevées sont détectées, Santé Canada évalue si ces concentrations posent un risque pour la santé d'après la concentration du contaminant, la fréquence d'exposition prévue et la contribution à l'ensemble du régime alimentaire. Ces facteurs permettent de déterminer si d'autres mesures sont requises, telles que la saisie ou le rappel du produit. Si l'on constate qu'un produit présente un risque pour la santé humaine, un avis de rappel est immédiatement diffusé.

Vous trouverez le résumé du présent rapport d'enquête et des renseignements sur la manière de vous procurer le rapport complet à l'adresse suivante : http://inspection.gc.ca/francais/fssa/microchem/resid/2010-2011/otadonf.shtml

Pour plus de renseignements sur les limites de résidus chimiques et de contaminants, veuillez visiter : http://www.inspection.gc.ca/aliments/residus-chimiques-microbiologie/residus-chimiques/limites/fra/1345237099394/1345237231513

Renseignements

  • Demande de renseignements des médias
    Agence canadienne d'inspection des aliments
    Relations avec les médias : 613-773-6600