Transplant Québec

Transplant Québec
Ecole secondaire Kamouraska

Ecole secondaire Kamouraska
Commission scolaire Kamouraska

Commission scolaire Kamouraska

17 avr. 2014 12h52 HE

Lancement d'une trousse éducative interactive favorisant la réflexion au sujet du don d'organes et de tissus

Les écoles secondaires du Québec invitées à se joindre à CHAINE DE VIE

RIVIÈRE-DU-LOUP, QUÉBEC--(Marketwired - 17 avril 2014) - À quelques jours de la Semaine nationale du don d'organes et de tissus qui se tiendra du 20 au 27 avril prochain, le projet CHAÎNE DE VIE franchit une nouvelle étape. En effet, c'est aujourd'hui que l'équipe pédagogique, de concert avec Transplant Québec, présente la nouvelle trousse éducative interactive à l'intention des enseignantes et enseignants en anglais, langue seconde, de la quatrième secondaire. Le projet a pour objectif de sensibiliser les élèves sur le don d'organes et de tissus, tout en les invitant à prendre soin de leur santé, et ce, en adoptant de saines habitudes de vie. Ce projet unique est rendu possible grâce à une étroite collaboration entre les milieux de l'éducation et de la santé, de même qu'à l'implication de différents partenaires, dont Desjardins à titre de partenaire principal.

Pour la coordonnatrice de CHAÎNE DE VIE, Mme Lucie Dumont, il s'agit de la concrétisation d'une idée qui a pris forme il y a sept ans à l'École secondaire de Rivière-du-Loup, une idée mise de l'avant par une élève du programme d'éducation internationale, Josianne Sirois.

« Je peux vous dire que les choses n'arrivent jamais seules et lorsqu'elles arrivent, c'est toujours au bon moment. Depuis la première rencontre du comité, l'idée de Josianne a fait beaucoup de chemin. Dès le départ, j'ai eu la chance d'être bien entourée, de pouvoir compter sur l'appui de mon école et de la commission scolaire, ainsi que de nombreux partenaires et collaborateurs. Du temps, du travail, de la passion et surtout de la persévérance, il en a fallu pour que je puisse aujourd'hui dire que j'ai tenu ma promesse auprès de Diane Hébert, la première double transplantée coeur-poumons, d'offrir le projet CHAÎNE DE VIE au milieu scolaire québécois. Nous assistons au début d'un mouvement qui est appelé à grandir. C'est ensemble : enseignants, professionnels, élèves, parents et tous ceux et celles qui prendront part à cette grande chaîne humaine, que nous allons sauver des vies et célébrer le plus précieux des cadeaux : la vie! »

La nouvelle trousse éducative interactive est constituée d'un site Web avec une section réservée aux enseignantes et enseignants et d'un cartable, lui-même composé d'une unité pédagogique élaborée selon les normes du Programme de formation de l'école québécoise, d'un guide de l'enseignant, d'un cahier de l'élève, d'activités complémentaires, de documents audios, de vidéos inédits et de deux jeux de cartes. Il est à noter que le site Web comprend aussi une longue chaîne de gens qui ont été sensibilisés au don d'organes et de tissus. Cette trousse se construit autour de l'histoire de quatre jeunes personnes, Stéphanie, Vincent, Hélène et Josianne.

« Il s'agit d'histoires réelles vraiment incroyables qui touchent, à tous coups, les jeunes, de poursuivre l'enseignante. Nous avons eu la chance d'expérimenter dans plusieurs écoles les activités proposées par la trousse et les commentaires des élèves ont été plus que positifs. CHAÎNE DE VIE s'adresse aux enseignants qui souhaitent instruire de manière respectueuse et surtout pertinente leurs élèves sur le don d'organes et de tissus. L'unité pédagogique s'attarde à tout ce que nos organes font pour nous afin de nous garder en santé. Son contenu fait la promotion des saines habitudes de vie dans un contexte d'apprentissage signifiant où ils peuvent développer leurs compétences langagières en anglais. »

« Ce projet mobilisateur est, pour nous, source de fierté, de commenter Madame Edith Samson, présidente de la Commission scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup. Comment ne pas se sentir interpellé par le rêve de Josianne qui, avec ses deux collègues de classe, Francis et Jean-Phillippe, désirait changer le monde en posant des gestes concrets pour sensibiliser les élèves de son âge au don d'organes et de tissus de même qu'à l'importance d'adopter un mode de vie sain?

Avec ce projet, les élèves peuvent compter sur des informations bien documentées sur le plan scientifique, et ce, grâce à l'apport de Transplant Québec. Le projet permet de favoriser le dialogue entre les élèves, les élèves et leurs parents, sur cette importante question qu'est le don d'organes et de tissus. Dès le départ, nous avons soutenu ce projet unique et avons appuyé le comité CHAÎNE DE VIE, une toute petite équipe qui voyait grand. »

« L'unité pédagogique de la trousse éducative interactive permet de susciter les débats en classe, tout en donnant l'opportunité aux élèves d'entreprendre une réflexion personnelle sur un important enjeu de solidarité, d'expliquer Monsieur Louis Beaulieu, directeur général de Transplant Québec. Les jeunes sont ouverts d'esprit et curieux d'apprendre. Ils forgeront à travers cet apprentissage leur esprit critique à partir d'informations justes et d'histoires véridiques. C'est sans doute ainsi que les mythes entourant le don d'organes et de tissus disparaîtront d'eux-mêmes, et que les jeunes seront mieux outillés pour prendre, en temps opportun, une décision éclairée sur le sujet. »

Le projet CHAÎNE DE VIE suscite déjà un grand engouement dans le milieu scolaire. La trousse est utilisée depuis plus d'un mois dans une vingtaine d'écoles à travers plusieurs régions du Québec. Une centaine d'enseignantes et enseignants se joindront au projet dans les prochains mois.

Afin de permettre une meilleure appropriation du matériel et de répondre aux questions suscitées par le contenu de l'unité, les enseignantes et enseignants, en collaboration avec les conseillères et conseillers pédagogiques de leur commission scolaire, seront éventuellement invités à suivre un atelier de formation. Notons en terminant que la trousse éducative interactive sera présentée en mai prochain par l'équipe pédagogique aux conseillères et conseillers pédagogiques en anglais lors de leur rencontre annuelle.

Renseignements