Industrie Canada



Industrie Canada

08 mars 2013 09h00 HE

Langue de travail dans les entreprises privées de compétence fédérale au Québec : une loi n'est pas nécessaire selon le ministre Paradis

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 8 mars 2013) - Aujourd'hui, l'honorable Christian Paradis, ministre de l'Industrie, ministre d'État (Agriculture) et ministre responsable du Québec, a partagé les résultats du travail d'un comité qui a réalisé une étude sur la langue de travail dans les entreprises privées de compétence fédérale au Québec non assujetties à la Loi sur les langues officielles.

« À la lecture de l'étude, rien n'indique qu'une loi soit nécessaire afin de réglementer la langue de travail au Québec, a précisé le ministre Paradis. L'étude démontre plutôt que les pratiques internes des entreprises de compétence fédérale sont déjà très semblables à celles observées dans les entreprises de compétence provinciale. »

À ce sujet, l'étude menée par un comité composé de sous-ministres a notamment permis de constater que plusieurs entreprises privées de compétence fédérale ont obtenu volontairement un certificat de francisation de l'Office québécois de la langue française. Ces entreprises emploient environ la moitié des travailleurs qui relèvent de la compétence fédérale, mais qui ne sont pas assujettis à la Loi sur les langues officielles.

Le ministre Paradis a également rappelé que la promotion de la langue française requiert la plus grande vigilance. Selon le ministre Paradis : « La promotion de la langue française est une mission que le gouvernement Harper tient à remplir de façon responsable et efficace, tout en se concentrant sur les priorités des Québécois. Non seulement parce que le Canada a été fondé sur deux langues nationales, mais aussi parce que le français doit continuer à être au cœur de notre avenir. »

Le ministre Paradis a énuméré quelques mesures qui indiquent clairement que la promotion du français est aujourd'hui, et plus que jamais, un élément qui guide l'action du gouvernement Harper.

  • Le Premier ministre Harper a écrit une page d'histoire en reconnaissant la grande nation québécoise;
  • Le Québec a maintenant un siège à l'UNESCO;
  • Des investissements ont été faits pour promouvoir nos deux langues nationales et notre diversité culturelle, par l'entremise de la Feuille de route pour la dualité linguistique;
  • Alors que le gouvernement fait face à des choix budgétaires difficiles, nous avons augmenté de façon significative les fonds destinés aux services d'intégration des immigrants au Québec.

En terminant, le ministre Paradis a tenu à remercier les trois sous-ministres qui ont mené l'étude. « Malgré un horaire chargé, ils ont réalisé ce mandat avec rigueur et enthousiasme. Je les remercie pour leur dévouement », a-t-il conclu.

Cette étude fait suite à l'engagement pris par le gouvernement Harper le 24 novembre 2011. Le rapport complet se trouve sur le site web du ministère de l'Industrie.

Renseignements

  • Alexandra Fortier
    Attachée de presse
    Cabinet de l'honorable Christian Paradis
    Ministre de l'Industrie
    613-995-9001