Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador.

Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador.

25 févr. 2011 14h58 HE

L'APNQL dénonce les coupures inacceptables dans les services policiers des Premières Nations

VAL D'OR, QUEBEC--(Marketwire - 25 fév. 2011) - Le gouvernement de Stephen Harper s'apprête à couper de 19 % les ententes de sécurité publique des Premières Nations alors que ce service essentiel est déjà sous-financé. «C'est un non sens…Cette décision du gouvernement est irresponsable dans les circonstances actuelles. Nos services policiers ont affaire avec une situation déjà précaire, c'est de soutien et d'attention immédiate qu'ils ont besoin », déclare le Chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL), Ghislain Picard.

La Chef Salomé McKenzie, Chef de Lac Simon interpellera le Premier Ministre Harper, en visite aujourd'hui à Val d'Or, sur les conséquences plus que néfastes de cette décision qui mettra en péril les services de police dans les communautés.

Le Chef de l'APNQL a placé plusieurs demandes de rencontre au ministre Toews, qui demeurent toujours sans réponse, afin de trouver des solutions à cette situation extrêmement inquiétante qui dure depuis trop longtemps.

À propos de l'APNQL

L'APNQL est l'organisme régional qui regroupe les 43 Chefs des Premières Nations du Québec et du Labrador. Pour information : www.apnql-afnql.com.

Renseignements