SOURCE: Kelly Services

Kelly Services

03 août 2011 11h00 HE

L'argent et le style de vie mènent les travailleurs canadiens vers un changement de carrière, selon l'Indice Kelly sur la main-d'œuvre mondialeMC

TORONTO--(Marketwire - Aug 3, 2011) - À entendre presque la moitié des répondants canadiens, la tendance d'une carrière à vie est en voie de disparition puisque ceux-ci s'attendent à changer de carrière dans les cinq ans à venir. C'est ce que révèlent les derniers résultats d'une enquête menée par Les Services KellyMD, chef de file mondial en matière de solutions de main-d'œuvre.

Les principales causes pour ce revirement sont la recherche d'un meilleur équilibre travail-vie personnelle et le changement d'intérêts personnels (tous deux cités par 24 pour cent des répondants), suivis par le besoin d'un revenu plus important (23 pour cent).

Ces conclusions font partie de l'Indice Kelly sur la main-d'œuvre mondiale qui a recensé l'opinion d'environ 97 000 personnes dans 30 pays, dont plus de 4 000 au Canada.

� Un nombre étonnamment grand d'employés envisageraient activement un changement de carrière et un nouveau départ �, affirme Carolyn Grossi, directrice des opérations chez Les Services Kelly.

� Il y a vingt ans, la simple idée d'avoir à changer de carrière aurait pu être perçue comme une crise. Or, aujourd'hui, la main-d'œuvre voit le déplacement de la demande vers différentes compétences et professions avec davantage de flexibilité. Cela démontre également un changement dans les besoins et les intérêts personnels des employés. �

Un signe de ces attitudes changeantes est clairement perçu lorsqu'on examine les interruptions de carrière : environ les trois quarts (73 pour cent) des personnes interrogées estiment qu'elles pourraient poursuivre leur carrière au même niveau après avoir pris une pause pour des motifs tels qu'un congé de maternité, de paternité ou de maladie, ou des vacances prolongées.

Les membres de la Génération Y (18 à 29 ans) sont les plus confiants de pouvoir reprendre leur carrière après une interruption, avec 83 pour cent répondant par l'affirmative, par rapport à 72 pour cent des répondants de la Génération X (30 à 47 ans) et 64 pour cent des bébé-boumeurs (48 à 65 ans).

Les résultats de l'étude au Canada révèlent que :

  • Les secteurs industriels dans lesquels les employés feront face à la plus importante éventualité de changement de carrière comprennent l'accueil, le voyage et les loisirs, et les centres de contact/service à la clientèle.
  • Priés de déterminer les facteurs les plus importants dans la carrière d'une personne - l'expérience ou les études - la vaste majorité (81 pour cent) des répondants ont mentionné l'expérience tandis que 17 pour cent ont cité les études et 2 pour cent sont restés indécis.
  • La plupart des répondants (61 pour cent) disent que lorsqu'ils postulent un emploi, le meilleur indicateur du talent d'une personne est son expérience de travail, suivi par la qualité de l'entrevue (23 pour cent), les références d'emploi (10 pour cent) et l'éducation (7 pour cent).
  • Plus des deux tiers des répondants (67 pour cent) affirment viser un poste de direction, tandis que 24 pour cent ne le souhaitent pas et 9 pour cent demeurent indécis.
  • Parmi les principales raisons pour éviter un poste de direction nous retrouvons les préoccupations dues aux contraintes et au stress, citées par 33 pour cent des répondants, suivies par l'influence d'un tel poste sur l'équilibre travail-vie personnelle (27 pour cent) et des compétences ou des études insuffisantes (20 pour cent).
  • 96 pour cent disent qu'il est � extrêmement important � ou � important � de mettre à niveau leurs qualifications et leurs compétences afin d'arriver à progresser dans leur carrière.

� Au moment où nous remarquons que les individus ont un meilleur contrôle sur leur carrière, il existe aussi l'éventualité de voir des employés entrer ou sortir du marché du travail pour des raisons liées au travail ou au style de vie. Il importe alors davantage pour les employeurs et les employés d'apprendre à s'adapter à cette nouvelle réalité du milieu du travail, où la voie de la 'carrière unique' pourrait bien devenir l'exception plutôt que la règle �, conclut madame Grossi.

À propos de l'Indice Kelly sur la main-d'œuvre mondiale

L'Indice Kelly sur la main-d'œuvre mondiale est une étude d'opinions annuelle portant sur le travail et le milieu de travail d'un point de vue générationnel. Les conclusions de ces études menées auprès de 97 000 personnes en Amérique du Nord, en Europe, au Moyen-Orient et en Asie- Pacifique seront publiées chaque trimestre au cours de l'année 2011. Les Services Kelly a remporté en 2010 un prix MarCom Platine et en 2009 un prix MarCom Or pour l'Indice Kelly sur la main-d'œuvre mondiale dans la catégorie recherche/étude.

À propos de KellyMD

Kelly Services, Inc. (NASDAQ: KELYA) (NASDAQ: KELYB) est un chef de file mondial en matière de solutions de main-d'œuvre qui offre un éventail complet de services d'impartition des effectifs, de services- conseils en ressources humaines et de dotation de personnel sur une base temporaire, temporaire à permanente et permanente. Kelly dessert des clients à l'échelle mondiale et emploie plus de 530 000 personnes chaque année. Les revenus de l'entreprise en 2010 étaient de 5 milliards de dollars. Consultez notre site à www.kellyservices.com.

Renseignements