BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
Institut Info-retraite BMO

27 déc. 2013 06h00 HE

L'argent passe avant l'amour pour ce qui est des résolutions du Nouvel An de 2014, selon l'Institut Info-retraite BMO

- Quatre-vingts pour cent des Canadiens prendront au moins une résolution pour l'année 2014

- Plus du tiers des résolutions qui seront prises porteront sur les finances personnelles

- Soixante pour cent de ceux qui ont pris des résolutions financières par le passé les ont respectées

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 27 déc. 2013) - L'Institut Info-retraite BMO a publié aujourd'hui une étude selon laquelle 80 pour cent des Canadiens prévoient prendre une résolution pour le Nouvel An de 2014 avant que ne sonnent les douze coups de minuit, le 31 décembre. Par ailleurs, toujours selon cette étude, plus du tiers de toutes les résolutions qui seront prises porteront sur les finances personnelles.

Les résolutions pour le Nouvel An de 2014 qui sont liées aux finances personnelles (36 pour cent) arrivent au deuxième rang par rapport à celles sur la santé et la mise en forme (51 pour cent). Elles se classent cependant devant les résolutions suivantes :

  • vie personnelle (acquérir une nouvelle compétence, faire du bénévolat, etc.) - 31 pour cent;
  • vie amoureuse (faire des rencontres, se marier, etc.) - 19 pour cent;
  • vie professionnelle (changer de carrière, obtenir une augmentation ou une promotion, etc.) - 17 pour cent.

De ceux qui ont déjà pris une résolution du Nouvel An portant sur des questions financières par le passé, 60 pour cent ont indiqué les avoir respectées, contre 42 pour cent qui ont respecté leurs résolutions concernant la santé ou la mise en forme.

« Il est encourageant de constater qu'un si grand nombre de Canadiens comptent faire des questions financières une priorité au cours de la prochaine année », a déclaré Chris Buttigieg, directeur principal, Stratégies de planification du patrimoine, BMO Groupe financier. « La planification est essentielle pour atteindre vos objectifs. Si votre résolution du Nouvel An consiste à perdre du poids, vous devrez respecter un plan qui comprendra un calendrier d'exercices ainsi qu'un régime alimentaire. De même, l'élaboration d'un plan financier n'est que la première étape, la deuxième étape - la plus importante - consistant à mettre en œuvre les stratégies recommandées dans le plan, pour ensuite vérifier la progression du plan financier au moins une fois par année. Le fait de respecter ces différentes étapes augmentera vos chances d'atteindre vos objectifs financiers. »

Un plan financier aide les gens à progresser en vue d'atteindre leurs objectifs à court et à long terme, tels que l'achat d'une nouvelle maison, l'épargne pour les études des enfants ou les placements pour la retraite. Il propose une feuille de route qui indique le chemin qu'ils doivent emprunter pour se rendre du point où ils se trouvent aujourd'hui jusque là où ils souhaitent se retrouver plus tard. Chez BMO, le processus commence par une rencontre avec un professionnel des services financiers, qui passe en revue l'état des finances d'une personne - en incluant les avoirs, les dettes, le revenu, les habitudes de dépenses et les placements. Ce professionnel l'aide ensuite à élaborer un plan personnalisé qui tienne compte de ces éléments et de la tolérance au risque de la personne, tout en cadrant avec le reste de sa vie personnelle.

Selon les résultats du sondage, 59 pour cent des Canadiens ont actuellement un plan financier (ils étaient 64 pour cent en 2012). De ceux qui ont un plan financier :

  • quatre-vingt-deux pour cent ont indiqué que leur plan financier les avait aidés à atteindre leurs objectifs;
  • soixante-neuf pour cent souhaiteraient en avoir élaboré un plus tôt;
  • quatre-ving-treize pour cent revoient leur plan financier au moins une fois par année.

Les obstacles à la planification financière

Lorsqu'il leur est demandé pourquoi ils n'ont pas de plan financier, voici quelles sont les principales raisons invoquées par les Canadiens :

  • ils n'ont pas assez d'argent pour cela vaille la peine d'élaborer un plan financier (37 pour cent);
  • ils n'ont jamais pensé à établir un plan financier (29 pour cent);
  • ils ne savent pas par où commencer (28 pour cent);
  • ils ne savent pas vraiment ce qu'implique un plan financier (19 pour cent).

« Le fait d'avoir un plan financier ne dépend pas de votre revenu ou de ce que vous avez comme placements », a expliqué M. Buttigieg. « Un plan financier est utile à quiconque a des objectifs qui requièrent des fonds, et recherche une feuille de route pour l'aider à les atteindre. »

N'hésitez pas à consulter le site de BMO sur la planification financière, à l'adresse www.bmo.com/planificationfinanciere, pour découvrir une vaste sélection d'outils en ligne qui vous aideront à débuter.

Résultats à l'échelle régionale :

Région Pourcentage de répondants qui prévoient prendre des résolutions pour le Nouvel An cette année Pourcentage de répondants qui prendront des résolutions financières pour le Nouvel An Pourcentage de répondants qui prendront des résolutions dans leur vie personnelle pour le Nouvel An Pourcentage de répondants qui prendront des résolutions dans leur vie amoureuse pour le Nouvel An Pourcentage de répondants qui prendront des résolutions dans leur vie professionnelle pour le Nouvel An Pourcentage de répondants qui ont pris des résolutions financières pour le Nouvel An par le passé, et les ont respectées
Échelle nationale 80 36 31 19 17 35
Atlantique 82 39 28 12 14 33
Québec 75 27 20 18 16 29
Ontario 82 38 35 21 16 35
Prairies 81 32 34 19 16 37
Alberta 79 40 31 21 13 42
C.-B. 81 42 38 17 23 41

Consultez les plus récents communiqués de BMO Groupe financier sur Twitter, en suivant le lien @BMOmedia.

Le sondage en ligne a été effectué par la firme Pollara auprès d'un échantillon de 1 010 Canadiens âgés de 18 ans et plus, du 21 au 25 novembre 2013. Un échantillon aléatoire de cette taille entraîne une marge d'erreur de plus ou moins 3,1 pour cent, 19 fois sur 20.

Renseignements