Association des Ressources Intermédiaires d'Hébergement du Québec (ARIHQ)

Association des Ressources Intermédiaires d'Hébergement du Québec (ARIHQ)

01 mai 2017 16h17 HE

L'ARIHQ déplore que les personnes vulnérables hébergées à la « Maison Jean-Eudes-Bergeron » d'Alma soient victimes du manque de reconnaissance et d'empathie du gouvernement

MONTRÉAL, QUEBEC--(Marketwired - 1 mai 2017) - L'annonce de la fermeture de la ressource intermédiaire La maison Jean-Eudes Bergeron a soulevé un véritable élan de solidarité dans la communauté d'Alma.

Cette situation force le déménagement de 20 personnes handicapées parce que le gouvernement ne reconnaît pas l'étendue des besoins rendus nécessaires par leur état de vulnérabilité.

L'Association des ressources intermédiaires d'hébergement du Québec (ARIHQ) déplore à nouveau le manque d'écoute et d'empathie de la part de la ministre déléguée, Lucie Charlebois, qui réagissait en affirmant qu'il s'agit d'un problème administratif interne à la ressource intermédiaire.

Cette annonce survient alors que, dans les dernières semaines, le ministre de la Santé annonçait du financement supplémentaire dans le réseau public d'hébergement, et affirmait que

  • l'embauche de personnel supplémentaire, jumelée à l'implantation des meilleures pratiques, permettrait de créer de véritables milieux de vie, empreints de respect et qui assureraient l'intimité, la sécurité, la dignité ainsi que le bien-être physique et psychologique des résidents ».
    Pourtant, l'ARIHQ constate l'absence de sommes dédiées à la consolidation des places d'hébergement actuelles dans les ressources intermédiaires, comme c'est le cas pour La maison Jean-Eudes Bergeron
  • Ce type de ressource intermédiaire constitue un lieu tout indiqué pour accueillir des résidents dans un milieu de vie humain, adapté à leurs besoins et enraciné dans la communauté », affirme Johanne Pratte, directrice générale de l'ARIHQ. « Toutefois, l'écart entre les besoins de service des usagers et le niveau de rétribution octroyé par le ministère en soutien et assistance rend impossible la poursuite des activités de La maison Jean-Eudes Bergeron », a précisé Mme Pratte.
  • Depuis plusieurs mois, l'ARIHQ s'exhorte à démontrer au ministère de la Santé et des Services sociaux qu'avec le financement actuel il est difficile de répondre aux besoins de plus en plus complexes des personnes hébergées et de maintenir du personnel qualifié et formé afin de garantir la qualité des services et la sécurité des usagers. Les ressources intermédiaires constatent qu'elles ne trouvent pas l'écoute qui s'impose malgré leurs cris du cœur répété, alors que leur travail auprès des personnes vulnérables est primordial. Les résidents ont droit à des services de qualité et, de leur côté, les préposés aux bénéficiaires ont besoin de formations adéquates ancrées dans leur réalité », ajoute Mme Pratte.

L'ARIHQ demande à la ministre déléguée d'intervenir rapidement afin d'ajuster l'outil d'évaluation des besoins des personnes vulnérables hébergées en RI afin que le financement reçu soit en phase avec les services requis. Ces dernières années, l'ARIHQ et ses membres ont tout mis en œuvre pour pallier cet écart, mais la situation est devenue intenable, au point où des ressources comme La maison Jean-Eudes Bergeron doivent fermer leurs portes. Il est impératif que les ressources intermédiaires qui se voient confier des personnes vulnérables obtiennent le soutien nécessaire pour répondre à leurs besoins de façon adéquate et humaine.

À propos de l'ARIHQ

Rappelons que le réseau des ressources intermédiaires (RI) compte 880 ressources intermédiaires qui hébergent plus de 13 000 personnes vulnérables dans toutes les régions du Québec. Ces ressources embauchent plus de 10 000 employés, dont près de 80 % sont des femmes. L'ARIHQ est reconnue officiellement par le ministère de la Santé et des Services sociaux pour représenter toutes les ressources intermédiaires d'hébergement du Québec.

Renseignements

  • Source :
    Luc Vallerand
    Directeur du service aux membres et des communications
    ARIHQ
    Cellulaire : 514-589-6564

    Information :
    Caroline Guimont
    Conseillère aux communications
    ARIHQ
    514 353-8933, poste 304